Vaudevilles identifiés

Vaudevilles identifiés

54%
5267 airs identifiés automatiquement (sur 9829)

1710 La Foire galante ou le Mariage d'Arlequin Folies d'Espagne | Robin turelure | Tan la ra ritar | Ne m'entendez-vous pas | Tu n'as pas le pouvoir | Réveillez-vous, [belle endormie] | Fanatiques | Monsieur de la Palisse est mort | Quand sur le golfe du tendre | Le premier jour du mois de mai | Le premier jour de mai | J'ai senti pour vous seule | Marie Salisson | Quel funeste coup pour mon âme | Morguienne de vous | Vous m'entendez bien | La nuit ramène en vain, | Trembleurs | Voulez-vous savoir qui des deux | Ne m'entendez[-vous pas] | Réveillez[-vous] belle endormie | Lampons | La Guinguette | Ma mère, mariez-moi | Mes yeux ne pourrez[-vous jamais], | Vivir, parodie
1711 Les Fêtes parisiennes Branle de Metz | Cédez, tambours, à ma musette | Sois complaisant, affable, débonnaire | Vous, qui vous moquez par vos ris | Tu croyais [en aimant] Colette | Ne m'entendez-vous pas | Réveillez-vous, belle endormie | [J'ai fait à ma maîtresse] | Joconde | Le bon branle | Je vois bien, jeune bergère | La nuit et le jour | Folies d'Espagne | Quand le plaisir est agréable | Tu croyais en aimant Colette | Quand le péril est agréable | Absent de Climène | Lère la, lère lan lère | Amis, sans regretter Paris | Vous m'entendez bien |
1713 Arlequin Thétis Réveillez-vous, belle endormie | Ne m'entendez-vous pas | Cap de Bonne-Espérance | Du haut en bas, | Que faites-vous, Marguerite | Ma mère, mariez-moi | Allons gai | Comme un coucou que l'amour presse | Voulez-vous savoir qui des deux | Quand le péril est agréable | Dans ces lieux, tout rit sans cesse | On n'aime point dans nos forêts | Pour passer doucement la vie | Vous perdez vos pas, Nicolas | Un grand drôle est amoureux | Lampons, lampons | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Tu croyais, en aimant Colette | La jeune abbesse de ce lieu | Prenez bien garde à votre cotillon | Pierr' Bagnolet | Bannissons d'ici l'humeur noire | Père André disait à Grégoire | La Tampone | La jeune Isabelle | Nos pèlerins ont bonne mine | Les Trembleurs | Ah! vous avez bon air |
La Parodie de Psyché La faridondenne | Tes beaux yeux, ma Nicole | Ma mère, mariez-moi | Tu croyais, en aimant Colette | Réveillez-vous, belle endormie | Pour vous, Monsieur le Sauvage | Tout cela m'est indifférent | Pendant une absence légère | Ah, qu'il est beau l'oiseau qu'Amour | Adieu paniers, vendanges sont faites | Folies d'Espagne | Ne m'entendez-vous pas | Vous m'entendez bien | Confiteor | Ha, vous avez bon air | Robin turlurelure | Réveillez-vous, [belle endormie] | Robin turelure lure | Quand le péril est agréable | Lanturlu | Joconde | Je m'en vais crier des fraises | Éveillez-vous | [L'amour,] la nuit et le jour |
L'Opéra de campagne Joconde | Dirai-je mon confiteor | Vous m'entendez bien | Dirais-je mon confiteor | Lampons | Quand le péril est agréable | Sois complaisant | Quand le péril est [agréable] | Pendu | Réveillez-vous, belle endormie | Quand le péril [est agréable] | Réveillez vous [belle endormie] | Tu croyais en aimant Colette | [Je ne suis né ni roi, ni prince] | Dirais-je mon Confiteor | Ô reguingué | Lanturlu | Trembleurs | Vous m'entendez [bien] | Sois complaisant, [affable, débonnaire] | Folies d'Espagne | Réveillez-vous, belle [endormie] | Prenez bien garde à votre cotillon | J'ai fait à ma maîtresse un | La nuit et le jour | Flon flon | Ah! Robin tais-toi | [Des fraises] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Amis, sans regretter Paris | Tu croyais en [aimant Colette] | Quand Moïse fit défense | Tu croyais en aimant [Colette] | Au gué lon la, bergère | Mon mari est à la taverne | [Vous chiffonnez mon falbala] | J'ai fait à ma maîtresse | Sarabande de L'Inconnu | Absent de ma belle | Plus j'observe ces lieux |
1715 Télémaque Folies d'Espagne | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Comme un coucou que l'amour presse | Branle de Metz | Je ne suis né ni roi, ni prince | Tu croyais, en aimant Colette | Ho, ho! Tourelouribo | Ne m'entendez-vous pas | Réveillez-vous, belle endormie | Menuet de Monsieur de Grandval | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Cap de Bonne-Espérance | Ma Commère, quand je danse | J'entends déjà le bruit des armes | La jeune abbesse de ce lieu | Voulez-vous savoir qui des deux | Menuet d'Hésione | Mon père, je viens devant vous | Lampons, lampons | Je reviendrai, demain au soir | La bonne aventure, ô gué | Les Feuillantines | Réveillez-vous, belle Endormie | Monsieur La Palisse est mort | Or, écoutez, petits et grands | Pierr' Bagnolet | Je veux boire à ma Lisette | Ô gué, lon la, lan laire | Laire la, laire lan-aire | Ma mère, mariez moi | Quand le péril est agréable | Dedans nos bois, il y a un hermite | Monsieur Charlot | Turlututu, rengaine | Faire l'amour, la nuit et le jour | Quel plaisir de voir Claudine | Lon lan la, derirette | J'endors le petit | Amis, sans regretter Paris | Din, dan, don | Qu'on apporte bouteille | Flon, flon | Chœur de l'Opéra | Ah! Madame Anroux | Oui-dà, ma Commère, oui |
Arlequin Lustucru, grand Turc et Télémaque Mon père, je viens devant vous | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Réveillez-vous, belle endormie | Vous m'entendez bien | Les Trembleurs | Folies d'Espagne | Le Prévôt des marchands | Ne m'entendez-vous pas? | Ah, qu'il est beau, l'oiseau qu'Amour m'amène | Quand on a prononcé ce malheureux oui |
1716 Les Mal-assortis ou Arlequin gouverneur Petit boudrillon | On n'aime point dans nos forêts | Tout cela m'est indifférent | Un capucin à barbe [blonde] | Pendu | Lère la | Y avance | Dirai-je mon confiteor | La curiosité | Tu croyais en aimant [Colette] | Vous m'entendez bien | Joconde | Adieu paniers, vendanges sont faites | Je suis fort surpris qu'en France | Hélas, la pauvre fille | Lon la | Réveillez-[vous, belle endormie] | À la façon de Barbari | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Catin qui n'aime pas ce jeu | Flon, flon | De quoi vous plaignez-vous | J'entends déjà le bruit des [armes] | Branle de Metz | Je suis fils d'Ulysse, moi | Réveillez-vous, belle [endormie] | Réveillez-[vous], belle [endormie] | Bacchus est le protecteur | Tarare ponpon | La Bigarnaise | Amis, sans regretter Paris | Zon, zon, Lisette | Grimaudin | Je suis fort | la passacaille | Allons à la guinguette | Tout cela m'est [indifférent] | Un capucin [à barbe blonde] | Lampons | Tu croyais en [aimant Colette] | Lere là | Lon lan la derirette | Belle Manon | Turelure | Je ferai mon devoir | Ne m'entendez-vous pas | pendu | Au Cap de Bonne-Espérance | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Tuton tutaine | Réveillez[-vous, belle endormie] | Reguingué | Riche du jus de la treille | Réveillez-vous, [belle endormie] | J'entends déjà le bruit des armes | Quand le péril [est agréable] | Lere la | Dirai-je mon [confiteor] | \provair[acte I, scène IV]{d'}{Alcide} | Mon mari est à la taverne | Lanturlu | Grelin guin guin | À la façon de barbari | Sarabande | Oh! pardi, j'étais en | Vraiment, ma commère, oui | Ses charmes peuvent tout, \provair[acte II, scène III]{d'}{Alcide} | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | L'amour me fait mourir |
1717 Pierrot furieux ou Pierrot Roland Ô lon lan la landerirette | Un moine de notre couvent | Un capucin | Un inconnu | Quand le péril est agréable | Confiteor | Sur le Rhin parut une bête | Le premier jour du mois de mai | Du haut en bas | Monsieur Charlot, dessus le pont | Robin turelure | Fais-le-moi donc connaître | Tout cela m'est indifférent | Réveillez-vous, [belle endormie] | Je suis la fleur des bergers [du village] | D'un air gai, allons gai | Lon lan la derirette | Que j'estime mon cher voisin | Ma mère, mariez-moi | [Belle brune] | Ton humeur est, Catherine | Dans le fond d'une écurie | Un petit-maître limousin | Tu n'as pas le pouvoir | Adieu panier, [vendanges sont faites] | Belle Manon | Il faut, pour le coup, que ma muse | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | Passant sur le Pont-Neuf |
1718 Les Amours de Jupiter et d'Io Pèlerins | [Tout comme il vous plaira] | Ô reguingué | Vous m'entendez bien | Et zon, zon, zon | Flon, flon | Lon lan la derirette | Réveillez-vous, [belle endormie] | Joconde | [Ne m'entendez-vous pas] | Le Prévôt [des marchands] | Folies d'Espagne | Robin ture lure | Gardons nos moutons | Pouvoir | Jean aime Jeanne | Des fraises |
Le Jugement de Pâris et la Foire des amours On n'aime point dans nos forêts | Dondaine, dondaine | Quand le péril est agréable | Lon lan la derirette | Nanon dormait | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Y avance, y avance | Petit boudrillon | Ne m'entendez-vous pas | L'Hymen vient | Dans ces lieux, tout rit sans cesse | Tu croyais, en aimant Colette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Morguienne de vous | Je reviendrai demain au soir | Menuet | Comme un coucou que l'amour presse | Robin turelure lure | Laire-la, laire lan-laire | Menuet d'Hésione | Gardons nos moutons | Voulez-vous savoir qui des deux | Pata, pata, pata, pon | Ma raison s'en va beau train | La Ceinture | J'ai fait souvent résonner ma musette | Ce sont les amours | D'une main, je tiens mon pot | Réveillez-vous, belle endormie | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Le fameux Diogène | Et vogue la galère |
1719 L'Ami à la mode ou Parodie d'Alcyone À la façon de Barbari | Adieu paniers, vendanges sont faites | Jean, ce sont vos rats
La Rupture du Carnaval et de la Folie Que je chéris, mon cher voisin | Réveillez-vous, belle endormie | Tu croyais, en aimant Colette | Robin turelure | Mon père je viens devant vous | Nanon dormait | Ne m'entendez-vous pas |
Les Plaisirs de la campagne ou le Triomphe d'Arlequin
Les Amours de Vincennes Que je chéris [mon cher voisin] | [J'offre ici mon savoir faire,] | Si vous voulez [que je vous baise] | La Palice | Coucou | Joconde | La sérénade | [Flon, flon] | Le pouvoir | [Vous m'entendez bien] | Colette | Vous m'entendez bien | Dormez roulette | Réveillez-vous, [belle endormie] |
1721 Hercule filant Plus j'observe ces lieux, et plus je les admire | Mon père, je viens devant vous | Turelonton ton | Lanturlu | Il faut que je file file | Que je chéris mon cher voisin | Ces filles sont si sottes | Ton humeur est Catherine | Non, non, il n'est point de si joli nom | Vous m'entendez bien | À l'ombre d'un ormeau, Lisette | Talaleri, talaleri, talalerire | L'amour, la nuit et le jour | Ah mon Dieu! que de belles dames | O reguingué | On n'aime plus dans nos forêts | Je suis la fleur des garçons du village | Guillot est mon ami | Tu croyais en aimant Colette | Réveillez-vous, belle endormie | Vous avez raison, La Plante | Oh, Oh, tourelouribo | Adieu panier, vendanges sont faites | Allons gai | Turlututu rengaine | Lon lan la derirette | Aux armes Camarades. | Tout comme il vous plaira larira | Morguienne de vous | Je ne suis né ni roi, ni prince | Je reviendrai demain au soir | Ô reguingué | Les Trembleurs | Un autre jour ma Cloris | J'entends déjà le bruit des armes | Dans un si beau jour | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | La Serrure | Dupont mon ami | Les filles de Nanterre | À la façon de barbari | De mon pot, je vous en réponds | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Ah! Robin, tais-toi | Mariez, mariez, mariez-moi |
1722 Arlequin Persée Belle brune, belle brune | La Serrure | M. Lapalisse est mort | Chœur de Persée, Acte I, scène 5%\air{137 | Vous avez raison la plante | Des fraises | Ce n'est pas pour vous que le four chauffe | Vers et Chant de %\air{138 | Pierre Bagnolet | Que je chéris mon cher voisin | Lon lan la derirette | À la façon de Barbari | Notre espoir allait faire naufrage | Que n'aimez-vous, cœurs insensibles | La grandeur brillante | Les Trembleurs | Joconde | Ma commère quand je danse | Quand Moïse fit défense | Tarare ponpon | Vers et chant de %\air{139 | Tu croyais en aimant Colette | Quand le péril est agréable | Nanon dormait | Morguienne de vous | Sois complaisant, affable, débonnaire | Chant de %\air{140 | Du haut en bas | Vraiment, ma commère, oui | Zon, zon, zon | Dedans nos bois il y a un ermite | Or, écoutez petits et grands | Tout cela m'est indifférent | Ne m'entendez-vous pas | Je ne suis né ni roi, ni prince | Adieu paniers, vendanges sont faites | Réveillez-vous, belle endormie | Vers et Chant de l'Opéra de | L'autre jour m'allant promener | Pierrot reviendra tantôt | Vous m'entendez bien | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | L'amour la nuit et le jour | Robin turelure | Allons gai | Flon, flon | Ma mère était bien obligeante | Dormez Roulette | Oh! Oh! Tourelouribo | On n'aime point dans nos forêts | Ah! C'est un certain je ne sais qu'est-ce | Ô reguingué | Mon Père je viens devant vous | La Troupe Italienne | Ah! Qu'il y va gaiement | Gardons nos moutons Lirette, liron | Le fameux Diogène | De quoi vous plaignez-vous | Pauvre ermite veux-tu m'en croire | Il faut que je file, file | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Mir la ba bi bo bette. | Vers et Chant de %\air{142 | Le Bilboquet | Hélas la pauvre fille | Elle est morte la vache à Panier | J'ai fait à ma maîtresse | Ah! Voyez donc, que ces manants sont drôles | L'Amour, la nuit et le jour | Voici les dragons qui viennent | Sept sauts | L'autre jour ma Cloris | Aux Armes camarades | Y avance | Charivari |
1723 Philomèle Les rats | Dedans nos bois, il y a un ermite | Ma mère était bien obligeante | De tous les capucins du monde | Vous ne m'aimez plus, Lisette | Ma pinte et ma mie, ô gué | Mordienne de vous, quelle femme | J'entends le moulin tique, tique, tac | Adieu le Pont-Neuf | Lonlanla derirette, lonlanla deriri | Ma commère, quand je danse | Je n'saurais | Arrêtez-vous donc, fi donc, Monsieur, laissez ça là | Hélas, c'est bien ma faute | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Nicolas va voir Jeanne | Lampons, lampons | Dupont, mon ami | On dit que vous aimez les fleurs | Ramonez-ci, ramonez-là | Dérouillez, dérouillez, ma commère | Le carillon de Nantes | De mon pot, je vous en réponds | Colin la la la, Colin l'a baisée | Lanturelu | Des fraises | Flon, flon | La tampone | Les trembleurs | G'nia pas d'mal à ça | Pierre Bagnolet | J'ai du mirliton | Amis, sans regretter Paris | Les Feuillantines | Voici les dragons qui viennent | Un petit moment plus tard | Dans nos bois, il y a un ermite | J'ai le pied dans le margouillis | Vous me l'avez dit, souvenez-vous en | Blaise revenant des champs | Ne m'entendez-vous pas | Ce sont les filles de Paris | Marotte fait bien la fière | Non, non, je ne veux pas rire | Dansons le nouveau cotillon | Nanon dormait | Quand je vais à la chasse | Du haut en bas | Allons gai, d'un air gai | Vraiment, ma commère, voire | Ma fille, je vous aime bien | Dondaine, dondaine | Ô reguingué, ô lonlanla | Les filles de Montpellier | La faridondaine, la faridondon | Monsieur de ma Palisse est mort | Charivari | Quel plaisir de passer notre vie | J'offre ici mon savoir faire | Cotillon de Surène | La Jalousie | Vous m'entendez bien | Aux armes, camarades | Sans dessus dessous | Un saut, deux sauts, trois sauts | La mirtanplain, la tirelarigot | Et frou, frou, et glou, glou, glou | \provair[Acte IV, scène 1]{Parodie de}{Bellérophon} | \provair[Acte V, scène 2]{Parodie de l'opéra de}{Philomèle} | Tique, tique, tin | La bonne aventure, ô gué | N'oubliez pas votre houlette, Lisette | Toute la nuit, je rode | Vas-t-en voir s'ils viennent, Jean | Vogue la galère | Branle de Metz | Roi de Cocagne |
Les Débris des Saturnales [Bon, bon, bon] | Ô reguingué | [Ziste, zeste point de chagrin] | Le prévôt [des marchands] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Confiteor | Le capucin | Le péril | Le fils d'Ulysse | La tretin, tretous | Nouveau monde | Branle de Metz | Joconde | Tambour | Ton relon ton, ton | Ce cher voisin | Du haut en bas | Lurelu | La nuit et le jour | Hé bien | Colette | Robin turelure | Oh, que si | Bacchantes | Ricandenne | Folies d'Espagne | Gavotte | Ma sœur, je vous félicite | Musette | Lampons [camarades, lampons] | Talalerire | Menuet | C'est lui qui aime les fleurs | Sur les terreaux | Menuet du prologue
1724 Le Mariage d'Arlequin et de Silvia ou Thétis et Pélée déguisés Que mon destin est déplorable | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Que faites-vous, Marguerite | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tout le long de la rivière | Empressons-nous de plaire au dieu des Ondes | C'est la femme à tretous | Tu croyais, en aimant Colette | J'offre ici mon savoir-faire | Flon, flon | Jupiter attiré par vos divins appas | Menuet d'Hésione | Pierre Bagnolet | Pour passer doucement la vie | Monsieur Lapalisse est mort | Non, il n'est point de si joli nom | Ah! vous avez bon air | [Ô Destin! quelle puissance] | Malgré nous tu nous entraînes | C'est en vain qu'un mortel | Vous m'entendez bien | Nous ne répondons point aux mortels curieux | Dieu de la Mer quel sujet vous amène | Qu'un respect plein d'épouvante | Or, écoutez petits et grands |
Amadis le cadet Dupont mon ami | Quand le péril est agréable | Robin turelure | Dormez Roulette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Sois complaisant, affable et débonnaire | Vraiment, ma commère, oui | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Il n'est point de si joli nom | Mon père je viens devant vous | Je n'saurais | Je reviendrai demain au soir | Tarare pompon | À la façon de Barbari | Les filles de Nanterre | Et lon lan la, la bouteille s'en va | Ma raison s'en va bon train | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | Aux armes, camarades | Que je chéris mon cher voisin | La bonne aventure, ô gué | Ah! Robin, tais-toi | Réveillez-vous, belle endormie | Tu croyais en aimant Colette | Cent petits soins rendus | Ah! Voilà la vie | Talaleri, talaleri, talalerire | Zon, zon, zon | De son lan la, landerirette | Ah! c'est un certain je ne sais quoi | Lampons | Voici les dragons qui viennent | Les Trembleurs | Nicolas va voir Jeanne | Adieu panier, vendanges sont faites | Folies d'Espagne | L'autre jour m'allant promener | Tout cela m'est indifférent | Lon lan la derirette | J'ai fait à ma maîtresse | Petit Boudrillon | Morguienne de vous | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Ne m'entendez-vous pas | De quoi vous plaignez-vous | Ton relon ton ton | Flon, flon | La serrure | Ces filles sont sottes | On dit qu'Amour est si charmant | Monsieur La Palisse est mort | Belle brune | Ô reguingué | Le mirliton | Pierre Bagnolet | Ho, ho, tourelouribo | Mariez, mariez, mariez-moi | Belle brune, belle brune |
1725 Armide Cotillon des Fêtes de Thalie | Robin turelure | Dans ces lieux tout rit sans cesse | Ah! Philis, je vous vois, je vous aime | Ah! c'est un certain je ne sais qu'est-ce | L'amour me fait, lon lan la | Ton himeur est, Cathereine | L'amour la nuit et le jour | De son lan la, landerirette | Quand le péril est agréable | De quoi vous plaignez-vous | Tout cela m'est indifférent | Les Trembleurs | Ma raison s'en va bon train | Tourlourirette | Gardons nos Moutons, lirette, liron | Menuet de M. de Lalande dans un des ballets du Roi | Vaudeville du Roi de Cocagne | C'est dans ces lieux que règne l'innocence | Flon, flon | Ma Fille veux-tu un bouquet | J'en frai la folie | Je ne suis né ni roi, ni prince | Mirlababibobette | En revenant de Saint-Denis | Ô Pierre, j'étais morte sans vous | Lon lan la derirette | Réveillez-vous, belle endormie | Quand Moïse fit défense | Vraiment, ma commère, voire | Des fraises | Les petits rats | L'Amour plaît, malgré ses peines | Les petits Rats | Tout le long de la rivière | Que je chéris mon cher voisin | Mon Père, je viens devant vous | On n'aime point dans nos forêts | Notre galère, sans vent contraire | Laire la, laire lanlaire | [Dormez, Roulette] | Ho ho! Tourelouribo | Ô reguingué | Un petit moment plus tard | [Turlututu rengaine] | Cher Bacchus si je soupire | Laire la, laire lan laire | Pierre Bagnolet | Vaudeville du Retour de Fontainebleau | Notre espoir allait faire naufrage | Revenant de Lorette | Lampons | C'est à toi cher camarade | Non, je ne veux pas rire | Je n'saurais | Adieu paniers, vendanges sont faites | Boire à son tire lire lire | Ah! voyez donc que ces manants sont drôles | Non, non, il n'est pas de si joli nom | On dit qu'Amour est si charmant | Les Feuillantines | Qu'on apporte bouteille | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | De son lan la, landerirette. | Morguienne de vous | Vous m'entendez bien | Si la jeune Annette | Le mirliton | À l'ombre d'un Ormeau, Lisette | [La bonne aventure] | Aux armes, camarades | L'appétit vient en mangeant | Vaudeville de Panurge | Dans le Fleuve d'oubli, biribi | Le beau berger Tircis | Beau Berger, je te connais bien | Menuet du second acte des Fêtes Grecques | Les filles de Montpellier | Ah! Robin, tais-toi | Or écoutez petits et grands | Quand on a prononcé ce malheureux oui | J'en suis bien contente | Il s'en va, le berger que j'adore | Vaudeville du retour de Fontainebleau | Suivons, suivons l'amour | Quel plaisir d'aller à la guinguette | Mariez, mariez-moi | Voici les dragons qui viennent |
Momus exilé ou les Terreurs paniques Ne m'entendez-vous pas | Comme un Coucou que l'Amour presse | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Réveillez-vous, belle endormie | Ces belles sont si sottes | Ah! mon bon laboureur | M. Lapalisse est mort | Ah! vous avez bon air | Car je l'ai pris pour mon valet | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Tout cela m'est indifférent | Ô reguingué | Je ne suis né ni roi, ni prince | Zon zon zon | Ton humeur est, Catherine | Gardons nos moutons, lirette, liron | Vous en venez, [vous en venez] | Lanturelu, lanturelu | Ma raison s'en va bon train | Je suis la fleur des garçons du village | Avec ma trompe, je réveille Catin | Tonrelon tonton | Bannissons d'ici l'humeur noire | 135 | Le Mirliton |
Le Chaos, ambigu comique
1726 La Reine des Péris Ma belle diguedon | Je jure par tes yeux | Et zon zon zon | Talalerire | Une jeune nonette | J'avais juré de n'aimer de ma vie | Quand le péril est agréable | C'est à toi mon camarade | Un soir après roquille | Flon flon | Blaise en revenant des champs | Jean Gille | Paris est en grand deuil | Landeriri | Voyelles anciennes | On n'aime point dans nos forêts | Je ne suis né ni roi, ni prince | Que Dieu bénisse la besogne | N'y a pas d'mal à ça | Si dans le mal qui me possède | La ceinture | Pierre Bagnolet | Dedans nos bois il y a un ermite | Quand je vais à la chasse | Ici les tendres oiseaux | Tire, pousse, et aïe | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Ce fut un dimanche après vêpres | Il faut connaître | J'offre ici mon savoir-faire | Je ferai mon devoir | Adieu donc, ma Nanon | Boire à son tire lire lir | Lonlanla derirette | Ne montez plus sur vos dia-hu | Folies d'Espagne | Réveillez-vous, belle endormie | Confiteor | La jeune Isabelle | Ziste, zeste, malepeste | L'autre jour dessous un ormeau | Bouchez, naïades, vos fontaines | Au voleur, au voleur | Et puis voilà comment | Ah! La faute en est faite | Ô reguingué | Joconde | L'onguent miton mitaine | Y avance, y avance | Gourdin | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Quand il aime, il aime | Non, non, il n'est point de plus joli nom | Un certain je ne sais qu'est-ce | Les Trembleurs | Allons voir allons voir allons voir | Ma raison s'en va beau train | Tuton, tuton, tutaine | Mariez, mariez, mariez-moi | Le cabaret est mon réduit |
Pyrame et Thisbé On n'aime plus [dans nos forêts] | Je reviendrai demain [au soir] | Ouiche, ouiche | Quand j'ai ma cornette [à deux rangs] | Trois enfants gueux | La jeune Isabelle | Trembleurs d'Isis | Dieu des amours, Menuet | Vous n'avez pas besoin | Un canard | Quand Moïse [fit défense] | Ô reguingué | Prenez bien garde à votre [cotillon] | Monsieur La Palisse | Birène | l'opéra nouveau, menuet | Pendus | Chantez petit Colin, Menuet | Dansons le nouveau cotillon | Je n'en veux pas davantage | Laissons-nous charmer du plaisir d'aimer | Allez-vous-en gens de la noce | Viens ici que je te régale | Sur la terre et sur l'onde | Tarare ponpon | Nanette dormez-vous | Quand je tiens de ce jus [d'octobre] | Voici les dragons [qui viennent] | De tous les capucins [du monde] | Voilà les critiques de reste | La jeune Iris | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Triolets | Des fraises | Réveillez-vous, [belle endormie] | Quand le péril [est agréable] | Je viens exprès du Congo | l'opéra | J'irai vous voir | La Chasse | Ah que Monseigneur [est charmant] | Passant sur le Pont-Neuf | Exaltons et chantons | Dia huriau | Ne m'entendez-vous pas | La faridondaine | Tu croyais en aimant Colette | l'opéra de | Si vous voulez que je vous [baise] | [Lucas pour se gausser de vous] | Rossignolet du vert bocage | Y avance [y avance] | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | [Rossignolet du vert bocage] | [Évitons le compère Blaise] | Confiteor | Le vent soufflait | Ramplon | Aïe, aïe, aïe | Margot sur la brune | Ils sont morts | Ô Pierre, ô Pierre |
Harangue de Polichinelle au public
Arlequin Atys Nanon dormait | Gardons nos moutons, lirette, liron | Dupont, mon ami | Vous m'entendez bien | J'offre ici mon savoir-faire | Oh vraiment, je m'y connais bien | Ah, que le temps était bon | Flon, flon | Ne m'entendez-vous pas | Menuet | Si la jeune Annette | Ma raison s'en va bon train | Un petit moment plus tard | Vaudeville | Tout cela m'est indifférent | Sois complaisant, affable et débonnaire | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Boire à son tirelire lire | [C'est] la servante de chez nous | La bonne aventure, ô gué | Attends donc, Colin, tu me blesses | Je reviendrai demain, au soir | Vivons pour ces fillettes, vivons | Quand Moïse fit défense | Que faites-vous, Marguerite | Par bonheur ou par malheur | Ah, qu'il est beau l'oiseau qu'Amour m'amène | Cotillon d'amour | Quand je le vois venir | Ici sont venus en personne | L'amour me fait, lon lan la | Entre l'amour et la raison | N'y a pas d'mal à ça | Réveillez-vous, belle endormie | Aimons, aimons-nous, trompons les yeux des jaloux | L'amour, la nuit et le jour | Ramonez ci, ramonez là | Trémoussez-vous, bergère | Tu croyais, en aimant Colette | Ô ricandène, ô ricandon | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Les fanatiques que je crains | Compère et commère sont faits pour s'aimer | Dedans nos bois, il y a un ermite | Dessus le pont de Nantes | Le bon branle | Vous ne m'aimez pas, Dame Françoise | Car mon cœur n'est point partagé | Fi d'un amant [s'il n'est que poète] | Ah, Nicolas, sois-moi fidèle | Or écoutez, petits et grands | Cotillon des Fêtes de Thalie | Mariez, mariez, mariez-moi | Joconde | Un abbé dans un coin [sans témoin] | Je ne suis né ni roi, ni prince | Vous en venez, vous en venez | L'autre jour, m'allant promener | Trembleurs | Ho, ho, tourelouribo | Les petits rats | Voici les dragons qui viennent | On dit que vous aimez les fleurs | Belle brune, belle brune | Des fraises | Achève ma vengeance | Ah, mon beau laboureur | Et lon lan la ma bouteille s'en va | Les ceux qui l'ont tué m'ont fait grand tort | Les filles de Montpellier | Monsieur La Palisse est mort |
La Grand-Mère amoureuse Allons gai | J'offre ici mon savoir-faire | Ma pinte et ma mie, ô gué | Je passe la nuit et le jour | À la façon de Barbari | Paris est en grand deuil | Sans dire mot | Vous qui vous moquez par vos ris | Des fraises | Belle brune | Mirliton | Vraiment, ma commère, voire! | Le trot | Amis, sans regretter Paris | Le beau berger Tircis | Ne m'entendez-vous pas | Aïe, aïe, aïe, Jeannette! | Non, rien n'est plus content | J'étais perdue | Réveillez-vous, belle endormie | Quand le péril est agréable | Talalerire | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Je ne suis né ni roi, ni prince | Ho, ho! ha, ha | Pierre Bagnolet | Voyelles anciennes | L'autre nuit j'aperçus en songe | Dupont mon ami | Monsieur La Palisse est mort | On ne peut, quoi que l'on fasse | Ramonez ci, ramonez là | Ô reguingué, ô lon lan la | Ton himeur est, Cathereine | Si la jeune Annette | Dedans nos bois il y a un ermite | Ce fut un dimanche après vêpres | Comme un coucou que l'amour presse | Tu croyais, en aimant Colette | Quand ma mère était jeunette | Que Dieu bénisse la besogne | Est-ce ainsi qu'on prend les belles? | Vous avez raison, La Plante | Comment faire | Do, do, l'enfant dort | Boire à son tirelire lire | Y avance, y avance | Turlututu rengaine | Les Feuillantines | Petit boudrillon | Ne croyez pas que je demeure | Et zon, zon, zon | Voulez-vous savoir qui des deux | Le fameux Diogène | Lon lan la deriri | Ma mère, mariez-moi | Perrette, venez tôt | Ma raison s'en va bon train | Je ferai mon devoir | Robin turelure lure | Va-t'en voir | Quand la Mer Rouge apparut | Tique, tique, taque et lon lan la | Carillon de Maître Gervais | Tout le long de la rivière | Joconde retourné | Qu'il passera d'eau sous les ponts! | Pour faire honneur à la noce | C'n'est pas pour vous | Pour passer doucement la vie | Le seigneur turc a raison | Morguienne de vous | La vie est ennuyeuse | Les trembleurs | Aux armes, camarades | Qui veut se mettre en ménage | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Le gourdin | Flon, flon | Carillon | Lurelu, larela, lirette | Vaudeville | Place au Régiment de la Calotte | Pèlerins de Saint-Jacques | Ah, mon beau laboureur | Adieu paniers, vendanges sont faites | Ah, maman, je meurs d'envie | De mon pot, je vous en réponds | Coquerico |
Les Stratagèmes de l'amour N'y a pas de mal à ça | Cahin, caha | Hésione | [Mais surtout, prenez bien garde] à votre cotillon | Voici les dragons [qui viennent] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Ramonez-ci, [ramonez-là] |
Le Galant brutal ou l'Amant brutal Confiteor | Je suis un bon soldat | Tout cela m'est indifférent | Pendus | Les feuillantines | Amis, sans regretter Paris | Tome 1, page 160 | J'ai fait à ma maîtresse | Allons gai | Je ne suis né [ni Roi, ni Prince] | Non, il n'est point [de si joli nom] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Mirliton | Oh pardi, j'étais en belle humeur | La troupe Italienne | Comme un coucou | Par derrière et par devant | Folies d'Espagne | Aïe, aïe, [Jeannette] | Tu croyais, en aimant [Colette] | Sarabande de l'inconnu | Tu n'as pas le pouvoir | Sans dessus-dessous | Quand le péril [est agréable] | La Cassandre, tome 2, p. 192 | Dubois n'a point de jaquette | La Palisse | Je n'ai pas le pouvoir | J'ai fait souvent [résonner ma musette] | Lon lan la derirette | Oh, vraiment, je m'y connais [bien] | Par bonheur [ou par malheur] | Tarare ponpon | Quand la mer [rouge apparut] | Y avance | Vous chiffonnez [mon falbala] | Ma belle, diguedon | Ô reguingué | N'y a pas de mal [à ça] | Sans dire mot | Mon mari est à la [taverne] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Biribi | La Tétard | Morguenne de vous | Un certain je ne sais quoi | On n'aime point [dans nos forêts] | Flon, flon | Pierre Bagnolet | Jean danse mieux [que Pierre] | Ton humeur [est, Catherine] | Tu croyais en aimant Colette | Halte-là | Ne vous estimez [pas tant] | Je ne veux pas troubler [votre ignorance] | tome 2, page 32 | Sois complaisant | Joconde | Songez à vous défendre | La Mariée | Trembleurs d'Isis | Zon zon, la lisette | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Lonla | Ah, mon beau laboureur | Comme un coucou [que l'amour presse] | Mirlababibobette | Je ne suis né ni [roi, ni prince] | L'amour me fait mourir | Comment faire | Ah, que Colin l'autre jour | Ma commère, quand je danse | Des fraises | Je ne suis né ni roi, [ni prince] | Lampons | Et vogue [la galère] | Je n'ai pas le [pouvoir] | Cap de Bonne-Espérance | Vous en venez |
Pyrame et Thisbé On n'aime plus [dans nos forêts] | Je reviendrai demain [au soir] | Ouiche, ouiche | Quand j'ai ma cornette [à deux rangs] | Trois enfants gueux | La jeune Isabelle | Trembleurs d'Isis | Dieu des amours, Menuet | Vous n'avez pas besoin | Un canard | Quand Moïse [fit défense] | Ô reguingué | Prenez bien garde à votre [cotillon] | Monsieur La Palisse | Birène | l'opéra nouveau, menuet | Pendus | Chantez petit Colin, Menuet | Dansons le nouveau cotillon | Je n'en veux pas davantage | Laissons-nous charmer du plaisir d'aimer | Allez-vous-en gens de la noce | Viens ici que je te régale | Sur la terre et sur l'onde | Tarare ponpon | Nanette dormez-vous | Quand je tiens de ce jus [d'octobre] | Voici les dragons [qui viennent] | De tous les capucins [du monde] | Voilà les critiques de reste | La jeune Iris | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Triolets | Des fraises | Réveillez-vous, [belle endormie] | Quand le péril [est agréable] | Je viens exprès du Congo | l'opéra | J'irai vous voir | La Chasse | Ah que Monseigneur [est charmant] | Passant sur le Pont-Neuf | Exaltons et chantons | Dia huriau | Ne m'entendez-vous pas | La faridondaine | Tu croyais en aimant Colette | l'opéra de | Si vous voulez que je vous [baise] | [Lucas pour se gausser de vous] | Rossignolet du vert bocage | Y avance [y avance] | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | [Rossignolet du vert bocage] | [Évitons le compère Blaise] | Confiteor | Le vent soufflait | Ramplon | Aïe, aïe, aïe | Margot sur la brune | Ils sont morts | Ô Pierre, ô Pierre |
1727 Médée et Jason Tout cela m'est indifférent | On n'aime point dans nos Forêts | Ne craignez rien, l'hymen est votre asile | Je reviendrai demain au soir | Belle brune | Si ta femme gronde | Je ne suis né ni roi, ni prince | Quand le péril est agréable | Lere la, lere lan lere | N'y a pas d'mal à ça | Le joli jeu d'amour | Pierre Bagnolet | La verte Jeunesse | Ma mère, mariez-moi | Passant sur le Pont-neuf | Des fraises | Le Prince Belzébuth | Ah! Vous avez bon air | Tu croyais en aimant Colette | Menuet d'Hésione | Tiens-moi bien | La jeune Abbesse de ce lieu | Ces filles sont si jolies | Ton humeur est Catherine | Changement pique l'appétit | Que faites-vous, Marguerite | C'est le bout du bras | Contre un engagement | La Serrure | Réjouissez-vous, bons Français | Monsieur la Palisse | Joconde | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Menuet de Grandval | Ho ho, ce dit-il, c'est la raison | Embarquez vous, Mesdames | Que les Ombres se réjouissent | Ho, ho, tourelouribo | Ce n'est point par effort qu'on aime | Il allait le trot, le trot | L'autre nuit j'aperçus en songe | Car mon cœur n'est point partagé | Les Filles de Montpellier | Les Filles de Nanterre | Jean, tu t'en vas | Sont les garçons du Pont-au-Blé | Vous m'entendez bien | Anneton vole, vole | Ouverture de Bellérophon | L'autre jour à sa table | L'hôtesse de céans. | Songes funestes d'Atys | Ouvrez-moi la porte, petite Nanon | Flon, flon | Robin turelure | On vous en ratisse |
Arlequin Roland Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | Je jure par vos yeux | Ici chacun s'engage | Ô reguingué | Le fameux Diogène | Chant de l'Opéra | Pierre Bagnolet | Réjouissez-vous bons Français | Tout cela m'est indifférent | On n'aime point dans nos Forêts | On dit qu'Amour est si charmant | Allons gai | Je reviendrai demain au soir | [La Tampone] | Passant sur le Pont-Neuf | Quand le péril est agréable | Au jardin de mon père | Laire lan laire | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Que faite-vous, Marguerite | L'autre jour soupirant en secret | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Savez-vous bien beauté cruelle | Vivons pour ces Fillettes | Ce n'est point par effort qu'on aime | À la santé de la folie | Les triolets | Les filles de Montpellier | Grimaudin | Tarare pompon | Et vogue la Galère | Y avance, y avance | Ne m'entendez-vous pas | À la façon de Barbari | Robin turelure | Or écoutez, petits et grands | On n'aime plus dans nos forêts | Ah! Mon beau laboureur | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | J'ai fait à ma maîtresse | J'aimerai toujours ma Bergère | Si le Roi m'avait donné | Le joli jeu d'amour | Zon, zon, zon | Vous m'entendez bien | Ah, c'est un certain je ne sais qu'est-ce | Que je chéris mon cher voisin | Nanon dormait | Quand on a prononcé ce malheureux Oui | La Chasse | Sylvie, j'ai vu vos beaux yeux | Flon, flon | Voici les dragons qui viennent | Ne craignez rien, l'Hymen est votre asile | Des fraises | Au son de cet instrument | Je suis un bon Soldat titata | Menuet des Fêtes Grecques | Sais-tu la différence | Ho! ho! Tourelouribo | Verse, verse | Menuet d'Hésione |
1728 Arlequin Bellérophon Le plaisir passe la peine | Digue diguedon | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Menuet de Grandval | Zon, zon | Pour la Baronne | Tu croyais en aimant Colette | Il faut que je file, file | Le fameux Diogène | La ceinture | Laire la, laire lan laire | Je ne suis né ni roi, ni prince | Jeanneton m'aimez-vous | Vous avez en moi ce qui s'appelle | Robin turelure | Réjouissez-vous bons français | Les Trembleurs | C'est le bout du bras | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Ramplan | Je reviendrai demain au soir | Passant sur le Pont-Neuf | Nanon dormait | Les feuillantines | Mon père je viens devant vous | Trois voleurs insolents | Lanturlu | Joconde | La Serrure | Or écoutez petits et grands | Ma raison s'en va bon train | Ah Madame Anroux | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Au son de cet instrument | Et lon lan la ma tourelourirette | Pierre Bagnolet | Quand la bergère vient des champs | Flon, flon | Rossignolet du vert boccage | Car mon cœur n'est point partagé | Voici les dragons [qui viennent] | Margot sur la brune | Tiquetaque et lon lan la | La Ceinture | M. La Palisse est mort | Trop d'amour enfin | Depuis que j'ai vu Nanette | Va t'en voir s'ils viennent | Charmante Gabrielle | N'y a pas d'mal à ça | Mariez, mariez, mariez-moi |
La Bonne Femme Sais-tu la différence | Je jure par tes yeux | Compère et commère | Pierre Bagnolet | Quand la bergère vient des champs | Pourquoi vous en prendre à moi | Sois complaisant, affable, débonnaire | Que je chéris mon cher voisin | Allons gai | Quand le péril est agréable | Diablezot | L'autre nuit j'aperçus en songe | La Serrure | Ami, qui l'aurait pu croire | Ô reguingué | Revenant de Lorette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Or écoutez petits et grands | On vous en ratisse | Comment faire | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Sortez de vos retraites | Y avance, y avance | Ça du vin, mettons-nous en train | Ma fable est-elle obscure lure lure | Par bonheur ou par malheur | Je n'aimerai jamais que vous | Laire laire laire | Un amant avec ce qu'il aime | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | J'offre ici mon savoir faire | Amis sans scrupule | Gai, gai, gai, Madame la mariée | Menuet d'Hypermnestre | Lanturlu | Talaleri, talaleri, talalerire | Ce n'est point par effort qu'on aime | Mais surtout prenez bien garde [à votre cotillon] | Le beau berger Tircis | Dedans nos bois il y a un ermite | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Charivari | Contre un engagement | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tarare ponpon | Quand on tient de ce jus d'octobre | Depuis que j'ai vu Nanette | J'ai fait à ma maîtresse | La verte jeunesse | Pour passer doucement la vie | [Turlututu rengaine] | Je n'saurais | À la façon de Barbari | Joconde | [Aux armes, camarades] | Je suis un bon soldat | Flon, flon | Un Cavalier d'une riche encolure | Ne craignez rien, l'Hymen est votre asile | Il faut quand l'Amour nous presse | Réjouissez-vous bons Français | Colin va t'en dire à Nanon | Et zeste, zeste, zeste |
Les Amours de Protée Ma mère, mariez-moi, vous savez la raison pourquoi | Ô reguingué! Ô lonlanla | Sortez de l'amoureux empire | Cabaretière | Pour faire honneur à la noce | Faire l'amour, la nuit et le jour | Oh, que si! oh, que nenni | Dites, la belle, le voulez-vous | Allons gai, d'un air gai | Ah! Philis, je vous aimerai tant | Le Jardinet | Le cabaret est mon réduit | Boire à son tire lire lir | La bonne aventure, ô gué | C'est le Prince d'Orange | Iris est plus charmante | C'est l'amour même | Branle de Metz retourné | Eh! Pourquoi donc, dessus l'herbette | Vous y perdez vos pas, Nicolas | Ma raison s'en va bon train | L'eusses-tu cru | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Je fais souvent résonner ma Musette | Qui veut se mettre en ménage | Comèr', j'ai un bon mari | Grimaudin | Ho ho! Ha ha | Je ne suis né ni roi, ni prince | Je jure par tes yeux | De quoi vous plaignez-vous | La Ceinture | Mariez, mariez, mariez moi | Le fameux Diogène | Des fraises | Nanon dormait sous la verte fougère | Et zon, zon, zon | Vous m'entendez bien | Les Trembleurs | Menuet | Quand Iris prend plaisir à boire | Je ferai mon devoir | Changement pique l'appétit | Quand le péril est agréable | Ah! que j'étais insensée | À deux genoux près de Sylvie | Monsieur la Palice est mort | Michaut, en faisant l'amour | Un jour, dans un plein repos | Quand la mer Rouge apparut | Vous, qui vous moquez par vos ris | Que dieu bénisse la besogne | Lanturlu | Landeriri | Laire la, laire lanlaire | Sans-dessus-dessous | Voulez-vous savoir qui des deux | Hé, bon, bon, bon, je t'en réponds |
Les Amours déguisés Ho ho! Ha ha | Tu croyais, en aimant Colette | Bannissons d'ici l'humeur noire | Cap de Bonne-Espérance | Marche française | Amis, sans regretter Paris | Vaudeville | Quel plaisir de voir Claudine | J'offre ici mon savoir faire | Petit boudrillon | Qu'on apporte bouteille | Je ne suis né ni roi, ni prince | Quand le péril est agréable | Non, non, je ne me connais guère | Je suis la fleur des garçons du village | Attendez à demain, mon voisin | Voulez-vous savoir qui des deux | Je passe la nuit et le jour | Comme un coucou que l'amour presse | J'entends déjà le bruit des armes | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Lanturlu | Ah! Quel plaisir, lorsqu'après mille alarmes | Faire l'amour la nuit et le jour | Lonlanla, derirette | Mirlababibobette | Talalerire | La Cabaretière | Lampons | Ô reguingué, ô lonlanla | Les feuillantines | Allons à la guinguette | J'ai fait souvent résonner ma musette | Ramonez-ci, ramonez là | Si l'on menait à la guerre | Eh! Ne vous estimez pas tant | M.Charlot | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Réveillez-vous, belle endormie | Landeriri | N'aurai-je jamais un amant | Ah! Thomas, réveille-toi | Hé, dru, dru, dru | Il va son train | Je n'saurais | De quoi vous plaignez-vous | Nos plaisirs seront peu durables | Laire la, laire lanlaire | Ma raison s'en va bon train | Robin, turelure lure | Aïe, aïe, aïe, Jeannette | Jean-Gille | Qui veut se mettre en ménage | De mon pot, je vous en réponds | Vous me l'avez dit, souvenez-vous en | Nanon dormait sur la verte fougère | Vous m'entendez bien | Ce sont les Amours | Monsieur l'abbé
Alceste Les Triolets | Vivons pour ces fillettes | Je ne suis né ni roi, ni prince | Diable zot | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Les Feuillantines | Gardons nos moutons, lirette liron | Talaleri, talaleri, talalerire | Tarare pompon | La Chasse de la Reine des Péris | Menuet d'Hésione | Ah! Philis, je vous vois, je vous aime | Je jure par tes yeux | Pierrot se plaint que sa femme | Changement pique l'appétit | Je ris, je chante et je badine | Dame commode | Ah! mon beau laboureur | Réjouissez-vous bons français | La verte jeunesse | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Dans nos Vaisseaux | À la façon de Barbari | Une fille a son déjeuner | Et vogue la galère | Contre un engagement | Sans dessus dessous | Lanturlu | Tantaleri | Tout le long de la rivière | Ne m'entendez-vous pas | Menuet des Fêtes Grecques | Un mari qui vit en aimant | Nanon dormait | C'est l'ouvrage d'un moment | Un peu de tricherie | Menuet de l'Empereur | Pierre Bagnolet | Est-ce ainsi qu'on prend les belles. | Que je chéris mon cher voisin | Le beau berger Tircis | Voici les Dragons [qui viennent] | Y avance, y avance | Je reviendrai demain au soir | On vous en ratisse. | Je suis un bon soldat titata | Des fraises | Griselidis | Qu'il est lourd, qu'il est gourd | J'entends déjà le bruit [des armes] | Non, non, non, je n'en veux pas davantage | Flon, flon | L'autre nuit j'aperçus en songe | Pour passer doucement sa vie | Pour toucher son Isabelle | Je n'saurais | Ramonez ci, ramonez là | Tombeau de Maître André | Allons gai | [Allons gai] | [Ah!] ceux qui l'ont tué m'ont fait grand tort | Pour la Baronne | Il était une jeune fille | J'offre ici mon savoir-faire | Franchement douguenit | Ô reguingué | Car mon cœur n'est point partagé | Là-haut sur ces Montagnes | Landerirette | Il faut que je file, file | Le fameux Diogène | C'est un Moineau | Quand je tiens ce jus d'Octobre | Ah! Robin, tais-toi | Dans ma jeunesse | Lon lan la derirette | Quand je tiens ce jus d'octobre | Place à Messieurs | La beauté, la rareté, la curiosité | Pour le peu de bon temps qui nous reste | Morguienne de vous | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Ne craignez rien: l'hymen est votre asile | Réjouissez-vous bons Français. | Or, écoutez petits et grands | Mais surtout prenez bien garde [à votre cotillon] | Vaudeville du retour de Fontainebleau | Si ta femme gronde | Eh! pourquoi donc dessus l'herbette |
1729 La Méprise de l'amour ou Pierrot Tancrède Ta ta ta | Je ne suis né ni roi, ni prince | Non, je ne ferai pas | Tu croyais, en aimant Colette | Ce fut ce jour fatal | Absent de ma belle | Joconde | Tarare pompon | L'amour veut me surprendre | Grelin guin guin | Et brin bron brac | Branle de Metz | Ah? Vous avez bon air | Len la | Pierre Bagnolet | Belle brune | Sur la laideur | Allons à la guinguette | J'ai fait à ma maîtresse | Renonce à ta folle envie | L'amour, la nuit et le jour | la Ceinture | Je suis captif | La ceinture | Comment faire | Suivons, suivons tour à tour | Camp de Porcherfontaine | Pendu | Bonsoir la compagnie | Pour passer doucement sa vie | Je suis un bon soldat | Branle de mai | Ton humeur est, Catherine | L'on n'aime point dans [nos forêts] | De tous les capucins du monde | La Palisse | L'autre nuit, j'aperçus en songe | L'autre jour, ma Cloris | Sois complaisant | Ah, démons, vous avez tout permis | Quand Iris prend plaisir à boire | Que de gentilles pèlerines | Ce n'est point par effort qu'on aime | Folies d'Espagne | Tu n'as pas le pouvoir | Il est bon, sur ce ton là | À boire, à boire | On n'entend plus le bruit des armes | Je suis la fleur des garçons | Ô reguingué | Vous parlez gaulois | La Serrure | Ami, sans regretter Paris | Ne croyez pas que je demeure | J'en ferai la folie | Je suis un bon jardinier | Carillon de Mélusine | Oh pardi, j'étais en belle humeur | Monsieur le Prévôt des marchands | Le beau berger Tircis | pèlerins de Saint-Jacques | J'ai vu l'horloge du berger | Robin turelure | Mirlababibabette | oh! oh! Tourelouribo | Régiment de la calotte | Et toujours Catherine qui fille | Des fraises | Quand le péril est agréable | Lanturlu | Le joli jeu d'amour | La nouvelle Joconde | Feuillantines | J'ai fait à ma maitresse | Prenez garde à votre cotillon | Mes rats sont de batailler | Je passe la nuit et le jour | De son lan la |
Arlequin Tancrède Ramplon | Mon père je viens devant vous | Il est pourtant temps | Colin, va-t'en dire à Nanon. | On n'aime plus [dans nos forêts] | Pierre Bagnolet | Depuis que j'ai vu Nanette | En certain détour | Landerirette | Ami, qui l'aurait pu croire. | Réjouissez-vous bons Français. | Marche des dragons | Quand je tiens ce jus d'octobre | Il ne veut pas qu'on danse | Je ne suis né ni roi, ni prince | Revenant de Lorette | Toure loure loure | Et frou frou frou | Quand le péril [est agréable] | N'oubliez pas votre houlette | J'entends déjà le bruit [des armes] | La chasse de la Reine des Péris | Ma raison [s'en va beau train] | Que l'on ne parle plus de guerre | Vivons pour ces fillettes | Tout cela m'est indifférent | Angélique [pour la colique] | Un Cavalier | Je ris, je chante et je badine | Joconde | La serrure | Sois complaisant | Que je chéris [mon cher voisin] | C'est le bout du bras | Menuet Italien | Ne m'entendez-vous pas | Je suis un bon soldat | Lampons | Ma raison s'en va bon train | Nanon dormait | Là-haut sur ces montagnes | [De nos agréables retraites] | L'amour dans la vie | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tuton tutaine | Ce n'est point par effort qu'on aime | Les Dieux comptent nos jours | Croyez-vous qu'amour m'attrape? | Vraiment ma Commère oui | Pour mettre un homme au monument | Un Inconnu | Les filles de Nanterre | [L'autre jour Isabelle] | Et prête-le moi donc | Vous m'entendez bien | Ô reguingué | Vaudeville de la foire des Fées | Ah! qu'il est beau l'oiseau. | Dedans nos bois il y a un ermite | Galant, retirez-vous | C'est une chose | Comme un coucou [que l'amour presse] | [Il est certains petits moments] | Toujours un bon gars | Non, non, il n'est point de si joli nom | Place au Régiment de la Calotte. | Aux Armes Camarades | Je reviendrai demain au soir | Les coqs noirs ont battu les gris | Pour passer doucement la vie | Eh! comment ne pas se rendre | Passant sur le Pont-Neuf | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Qu'on apporte bouteille | Qui vous a, Margoton | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Les ceux qui l'ont tué |
L'Enfer galant Toujours que si | Sur Radegonde | J'en avons tant ri | Mon mari est à la taverne | Par bonheur ou par malheur | Landeriri | J'ai fait à ma maîtresse | Lon lan la deriri | Le joli jeu d'amour | La bonne aventure, ô gué | Tu croyais, en aimant Colette | Aïe, aïe, aïe, Jeannette | Je ne m'y connais guère | Du haut en bas | Ton hymen est Cateraine | On n'aime point dans [nos] forêts | Joconde | Monsieur de La Palisse est mort | Lon lan [la] derirette | Amis, sans regretter Paris | Ces filles sont si sottes | Sept sauts | Je ne suis né ni roi, ni prince | On n'entend plus le bruit des armes | Carillon | Lon la | Julien l'hospitalier | Ô gué lon la bergère | De quoi vous plaignez-vous | Zon, zon, zon, Lisette | Ô reguingué | Des fraises | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Branle de Metz | Toure loure | J'en jurerais presque sur sa laideur | Mariez, mariez, mariez-moi | Tarare pompon | Tique tique taque lon lan la | Pierre Bagnolet | Le bonhomme Diogène | Camp de Porché-Fontaine | Un boulanger de Gonèsse | La serrure | Lampons | I' n' faut pas tout dire | Flon, flon | Tout comme il vous plaira | Fi donc, Julien | Charivari | Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Bonsoir la compagnie | Je ferai mon devoir | Adieu paniers, [vendanges sont faites] |
Hésione Or, écoutez petits et grands | Les Trembleurs | Réjouissez-vous bons Français | Menuet de Grandval | Sais-tu la différence | Tu croyais en aimant Colette | Nanon dormait | Un amant avec ce qu'il aime | Flon, flon larira dondaine | Tarare pompon | Quand le péril [est agréable] | Tout cela m'est indifférent | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Le fameux Diogène | C'est pas pour vous que le four chauffe | Franchement | Quand je suis dans mon corps de garde | Ton humeur est Catherine | Zon, zon | On n'aime plus dans nos forêts | Talaleri, talaleri, talalerire | L'amant qui devient heureux | Si j'avais un amant | Vous avez | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Le Marquis de la Lande | Les Feuillantines | Passant sur le Pont-Neuf | Je suis la simple violette | Tuton tutaine | Je ne suis né ni roi, ni prince | Jean-Gille | Fi, Margoton, songez-y donc | Hanneton, vole, vole, vole | Gardons nos moutons | J'entends déjà le bruit des armes | Ô reguingué | Ici sont venus en personne | L'amour me blesse | Je ne me soucie guère | L'autre jour sous un ormeau | Belle brune | C'est Mademoiselle Manon | La jeune Isabelle | Il est certains petits moments | Le joli jeu d'amour | Pour passer doucement la vie | Dans le fleuve d'oubli | Quand Moïse [fit défense] | Je reviendrai demain au soir | L'autre jour j'aperçus [en songe] | Ici chacun s'engage | Morguienne de vous | Des gris vêtus | Boire à son tour | Qu'il est joli, hi hi | Aimable vainqueur | J'avais cent francs | Sans dessus dessous | Au fond d'un sombre bocage | Un carme en buvant l'autre jour | Marche des dragons | Pan, pan, pan, la poudre prend | Et lon lan la, ce n'est pas là | Ton joli, belle meunière | Menuet | La bergère Célimène | Joconde | Comment petite effrontée | Les dieux comptent nos jours | C'est le bout du bras | Ô Pierre, ô pierre | Un bel oiseau | Par bonheur ou par malheur | Ce n'est point par effort | Non, non, volage | La chasse de la Reine des Péris | Et la belle le trouva bon | Je n'ai point de dettes ni procès | Dar, dar | Un cavalier d'une riche encolure | Songes funestes d'Atys | [Ah! Thomas, réveille-toi] | Margot sur la brune |
1731 Les Amants transis Tourelontonton | [Je ne suis pas si diable] que je suis noir | Vous parlez françois | Les filles de Nanterre | Comme v'là qu'est fait | Laissez faire au temps | Zon, zon, zon, Lisette la [Lisette] | Tout-ci, tout-ça | Ne m'entendez-vous pas | Tu croyais, en aimant Colette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Dirai-je mon confiteor | Gardons nos moutons, Lirette | Aïe, aïe, Jeannette | Non, je ne ferai plus [ce qu'on veut que je fasse] | Et et et et | Orléans Beaugency | La ceinture | À l'ombre d'un ormeau Lisette | Mon mari est à la taverne | Tu n'as pas le pouvoir | On n'aime point dans nos forêts | Il rentre dans son élément | Pourquoi donc, comment cela | Non, non, je n'en veux pas davantage | Qu'en dira-t'on | C'est la pure vérité | J'en jurerais presque sur sa laideur | L'amour me fait mourir | Tarare ponpon | Titata | Tout cela m'est indifférent | Allons à la guinguette | Ce n'est point par effort qu'on aime | Mariez, [mariez, mariez]-moi | Réveillez-vous, belle [endormie] | Lère la | Y avance | Joconde | Attendez-moi sous l'orme | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Fiez-vous-y | Changement pique l'appétit | Vous perdez vos pas Nicolas | Sans dessus dessous | Belle brune | C'est l'ouvrage d'un moment | Oh, la grande puissance de l'orviétan | Folies d'Espagne | Ouiche | Pierre Bagnolet | Soit fait ainsi qu'il est requis | Gardons nos moutons | La serrure | De quoi vous plaignez-vous [belle Iris, quand on vous aime] | Ah vraiment, je m'y connais bien | Que faites-vous, Marguerite | Du berger j'entends sonner l'heure | Mon père m'a donné mari | Dormez, Roulette | Voyelles anciennes | Ne vous mariez pas | Laissez-moi m'enivrer en paix | Les filles de Nantes | Je suis la fleur des garçons du village | J'ai fait à ma maîtresse | Le joli jeu d'amour | Et surtout [prenez] bien garde [à votre cotillon] | Ma pinte et ma mie, ô gué | Non, je ne ferai [pas ce qu'on veut que je fasse.] | Ah! qu'il y va gaiement | Ah, que Colin l'autre jour me fit rire | Des fraises | Marotte n'est plus si fière |
Le Cocher maladroit ou Polichinelle Phaéton Bouchez, Naïades, [vos fontaines] | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Les proverbes | Comment donc? Sur quel ton | Ah! Philis, je vous vois | Un mitron de Gonesse | Prévôt [des marchands] | Des fraises | Tout le long de la rivière | La lune est levée | Ramonez ci, ramonez là | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | La tétard | Vive les gueux | Margot la ravaudeuse | Réveillez-vous, [belle endormie] | Capucins | Le bois de Boulogne | Confiteor | À la façon de barbari | Je ne suis né ni Roi, [ni Prince] | Or écoutez, petits [et grands] | Allez-vous en gens de la noce | Les pèlerins | La Palice | Branle de Metz | Tu croyais, en aimant Colette | Amis, sans regretter Paris | Vraiment, ma commère, oui | Que Dieu bénisse la besogne | Allons gai | Les filles de Nanterre | Maris, voulez-vous fuir l'affront | [T'as l'pied dans le margouillis] |
Arlequin Phaéton Ici sont venus en personne | Trop aimable Nanette | Ma mère mariez-moi | Comment, petite effrontée | Le joli jeu d'amour | Je voudrais bien me marier | Je vous avais cru belle | Si ta femme gronde | Ah! Madame Anrou | De Versailles à Paris | Et zon, zon, zon | Laire la laire lan laire | De quoi vous plaignez-vous | Mariez, mariez-moi | Belphégor: C'est un plaisir pour mes semblables | Réjouissez-vous bons français | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Or, écoutez petits et grands | Joconde | Vous avez beau faire la fière | Gardons nos moutons | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Bergeries de Couperin | Tarare pompon | On vous en ratisse | La Chasse | Ramonez ci, ramonez là | Je reviendrai demain au soir | Le fameux Diogène | Morguienne de vous | Je ne suis né ni roi, ni prince | Mariez-moi ma mère | Dedans nos bois il y a un ermite | Mon père, je viens devant vous | J'ai perdu ma liberté | Sont les garçons du port au bled | Si Margoton avait voulu | Rossignolet du vert boccage | Les filles de Nanterre | Ici chacun s'engage | Cotillon Vendôme | Seigneur Turc a raison | Mirliton | Pierre Bagnolet | L'amour, la nuit et le jour | La charmante catin | Digue don don daine | Ta la le rire | Changement pique l'appétit | En sortant l'autre jour | Que l'on ne parle plus de guerre | Et zeste, zeste | J'entends déjà le bruit des armes | Ouiche et ouidà | Belle brune | Pierrot se plaint que sa femme | Savez-vous bien, beauté cruelle | Des fraises | Menuet de M. Grandval | J'avais cent francs | Passant sur le Pont-Neuf | Marotte fait bien | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Je ne suis pas assez beau | Oh que si | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | À la santé de la folie | La beauté, la rareté, la curiosité | Ô reguingué | Jupin du grand matin | À l'ombre d'un ormeau | Je ne suis pas si Diable [que je suis noir] | Réjouissez-vous bons Français | Dia huriau | Laissez-moi m'enivrer en paix
Arlequin Amadis Et puis, quand ils font | Turenne nous défend | Ah! que Monseigneur est charmant | C'est un plaisir pour mes semblables | Sors de ma caboche | Nous jouissons [dans nos hameaux] | Un boulanger [de Gonesse] | Au faubourg | Jean aime Jeanne | Trop aimer est un abus | Voyelles anciennes | La jeune Isabelle | Ô lire, ô lire | Pouvoir | Réveillez-vous, [belle endormie] | Têtard | Ah! Pierre | Le masque tombe | Je ne vous ai vu | Ce n'est point par effort | Lucas, pour se gausser | Quoi, tu seras toute ta vie | Chaque berger | Parlez tout doux | [L'autre nuit,] j'aperçus [en songe] | L'autre jour, auprès d'un ormeau | J'aurai une robe | Les petits, tourelourirette | C'est chez vous | Vivons [pour ces fillettes] | Vous parlez gaulois | Tarare pompon | On n'aime plus [dans nos forêts] | Et vogue la galère | Comme un coucou | Griselidis | Au ciel, la pomme | Oh, oh, tourelouribo | Un cordelier, [d'une riche encolure] | Tu disais que tu m'aimais | Je suis toujours prêt | L'autre jour, soupirant | Madame, en vérité | Tandis que je dresse | Je ne puis, Colin, tarder | Gourdin | J'ai peur [que votre sagesse] | Tique taque | Le rusé coquet | Je croyais que ma flamme | Pour chanter un duo | Dieu du vin triomphe | Non, non, je n'aimerai [plus] | Sa baguette | Il est mort | Ut mi sol mi | J'entends déjà le bruit [des armes] | Vous croyez, mignon | Ah le voici, ah le | Quand je remue | Il faut quand l'amour nous presse | Vous avez bon air | Un abbé dans [un coin] | Palsangué, Pierrot | Sont tous pas perdus [pour vous] | Que dit-on de là | Ah, qu'il est beau | Bacchus malgré | La canicule | N'oubliez pas [votre houlette] | Carillon | Il faut partir
1732 La Jalousie avec sujet La Serrure | [Non,] je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Ah! Que la forêt de Cythère | Mon mari est à la taverne | Monsieur La Palisse est mort | Lere la | Lon la | Il est pourtant temps de me marier | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | De quoi vous plaignez-vous, [belle Iris, quand on vous aime] | L'Amant Protée | Tout ci, tout ça | Boudrillon | À l'hôtel de la comédie | Je suis un bon soldat, titata | La rivière de Loire est grande | Polyphème | Je ne suis [né] ni roi ni prince | Votre époux, belle laitière | Des flon flon des lanturelure | Tu croyais, en aimant Colette | J'étais perdue | On dit que vous aimez les fleurs | La Ceinture | Oh! J'étais en belle humeur | Tout cela m'est indifférent | Pierre Bagnolet | Voici les dragons qui viennent | On n'aime point dans nos forêts | Vraiment, ma commère, oui | [L'amour] la nuit et le jour | Allons à la guinguette | Amis, sans regretter Paris | L'esprit vient en mangeant | [Et zon,] zon, zon, Lisette la Lison | Vous en venez | Le joli jeu d'amour | L'Embarras des richesses, Les richesses et les [vains honneurs] | Elle est morte la vache à Panier | On n'entend plus le bruit des armes | Ouiche, [ouiche] | Ma belle digue don | Vos beaux yeux n'ont qu'à parler | Ce n'est point par effort qu'on aime | Joconde | Vous parlez gaulois | Je suis la fleur des garçons du village | L'amour me fait mourir | Allons chez | Vous avez raison, la plante | La bonne aventure | Je méprise les avantages | Mai | Ô reguingué, [ô lon lan la] | La troupe italienne restera | Par bonheur ou par malheur | Au bal du cours des Dames | Grimaudin | Branle de Metz | Ramonez-ci, [ramonez-là] | Et surtout prenez bien garde [à votre cotillon] | Absent de l'objet de ses feux | J'en jurerais presque sur sa laideur | Au Cap de Bonne-Espérance | La bonne aventure, ô gué | Ah! Mon beau laboureur | Les Trembleurs d'Isis | Les Vieillards | Trembleurs d'Isis | Vieillards de Thésée | On le mène tambour battant | Ho, ho, ho, le mauvais trio | J'ai dans ma pochette | Il faut que [je file] | Ma pinte et ma mie, au gué | Aïe, Jeannette | Ton joli, belle meunière | Cap de Bonne-Espérance | Fleuve d'oubli | Pèlerins de Saint-Jacques | J'en dis du mirlirot | Il faut que je file | Attendez-moi sous l'orme | Quand le péril est agréable | Hélas, la pauvre fille | Quand la Mer Rouge apparût | Je n'ai pas le pouvoir | L'autre jour près d'Annette | Oh, oh, tourelouribo | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Je n'saurais | [Y avance] | Orléans, Boisgency | Viens çà, cher Damon | Vous le prenez sur un drôle de ton | Fi donc, Julien | Le carillon | Ne m'entendez-vous pas | Encor vit-on | Non, je n'en veux pas davantage | Jean Gille | Bonsoir la compagnie | Que c'était un ravissement! | Tuton tutaine | J'ai vu l'horloge du berger
Polichinelle Amadis De nécessité nécessitante | Sans devant derrière | Je suis la Violette, moi | Un certain je ne sais quoi | Le grand seigneur m'a choisi | Pierre Bagnolet | Eh vogue la galère | [Changement] pique l'appétit | C'est ma devise | Margot sur la brune | Que j'estime mon cher | Flon, flon | Un petit moment plus tard | Tu croyais, en aimant [Colette] | De tous les capucins [du monde] | Folies d'Espagne | Ah, Pierre | Prévôt des marchands | Belle Iris, vous avez deux pommes | Non, je ne ferai pas | Morguienne de vous | Jardiniers d'Octave, lon la | Voici les dragons | Monsieur le Prévôt des marchands | Jupin, de grand matin | Si tu savais, Pierrot | Les olivettes | Tu croyais | Les mousquetaires | Pèlerins de Saint Jacques | Un boulanger de Gonesse | Marie Salisson | En cueillant des barbeaux | Vous m'entendez bien | Le Prévôt des marchands | Eh bien | Adieu paniers, vendanges [sont faites] | Capucins | La halle | Badinez, mais [restez-en là] | Quand le péril [est agréable] | Que j'estime | Or écoutez, [petits et grands] | Ma commère, quand je danse | Réveillez-vous, [belle endormie] | Des fraises | Ne m'entendez-vous pas | Le prévôt des marchands | Vous avez bien de la bonté | Lairelanlaire | Ma voisine, es-tu fâchée | Je l'ai perdu, ce misérable | Que j'estime mon cher voisin | Vivons | Êtes-vous de chantilly | Zeste, zeste | non, je ne ferai pas | Hé bien | Quand le péril [est] agréable | Les tantalari
La Réconciliation des sens ou l'Instinct de la nature Turelure | Confiteor | Voici les dragons [qui viennent] | Le temps se barbouille | La curiosité | Glou glou glou | Tout cela m'est indifférent | Tourelon ton ton taine | Je ne vois rien | Ô reguingué | Nouveau Monde | Réveillez-vous, [belle endormie] | Je ne saurais | Quand la mer rouge [apparut] | L'Amour me fait, lonlanla | Comme v'la qu'est fait | La jeune Isabelle | L'horloge du berger | pendus | Ton humeur est, Catherine | [Oh Pierre! oh Pierre] | La Ceinture | Je suis la fleur [des garçons du village] | Cotillon de Thalie | Quand Iris [prend plaisir à boire] | Laissons le monde | Est-ce que ça se demande | Tu croyais, [en aimant Colette] | Lampons | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Je ne suis né [ni Roi, ni Prince] | Tarare ponpon | L'autre nuit, [j'aperçus en songe] | Chant du ballet | Pouvoir | Tout le long de la [rivière] | Je vous en réponds | Deux beaux yeux [n'ont qu'à parler] | Que faites-vous, [Marguerite] | Suivons l'Amour | [Je suis un bon soldat,] titata | Il faut que je file | Les filles de Nanterre |
Le Cheveu Voici les dragons qui viennent | Lon la | Je suis perdu | Flon, flon | Sans dessus dessous | N'y a pas de mal à ça | L'amour est un artificier | Quand le péril | Tout-ci, tout-ça | Réveillez-vous | Pierre Bagnolet | Tarare Ponpon | Tu croyais, en aimant Colette | Lampons | Le bonhomme Diogène | La nuit et le jour | Toureloutoutou | Bonsoir la compagnie | Mon cousin, [que faites-vous] | Carillon | J'aime mieux boire | Tout cela m'est indifférent | Lanturlu | Ne m'entendez-vous pas | Je n'ai pas le pouvoir | Ah Philis! je vous vois, je vous aime | Ah! Mon beau laboureur | Ah Philis! Je vous vois, [je vous aime] | Gai, gai, gai, lariré | Amis, sans regretter Paris | De quoi vous plaignez-vous | Non, je ne ferai pas | Ah! Que Colin l'autre jour m'a fait | J'en jurerais presque sur sa laideur | Morguenne de vous | Le maître fou que voilà | Nouveau Monde | À la façon de Barbarie | Camp de Porche Fontaine | Que faites-vous, Marguerite | Vous m'entendez bien | L'amour me fait mourir | Il faut que je file | Pour voir un peu comment ça fra | Allons à la guinguette, allons | Y avance | J'ai dans ma pochette | Tu n'as pas le pouvoir | Ramonez-ci | Je ne suis né ni roi, ni prince | Folies d'Espagne | Ho ho! Ha ha | La Palisse | Que c'était un ravissement |
1733 À Fourbe, fourbe et demi ou le Trompeur trompé Quand le péril est agréable | Que j'estime mon cher voisin | Eh avance | Quand Moïse fit défense | Capucins | Confiteor | Laire lan la | Ne m'entendez-vous pas | Pour la baronne | Va-t'en voir s'ils viennent, Jean | Dupont, mon ami | Tallaritta laritta la larire | Un petit moment plus tard | Je reviendrai, demain au soir | Or écoutez, [petits et grands] | Branle de Metz | L'amour plaît malgré ses peines | Morguene de vous | Dodo, l'enfant do | Du haut en bas | Vous m'entendez bien | De tous les capucins du monde | Dansons le nouveau cotillon | Que Dieu bénisse la besogne | La bonne aventure, au gué | Margot sur la brune | Sens dessus dessous | Eugène entrant en campagne ou Prends, mon Iris | Nous avons de fines aiguilles | L'amour, la nuit et le jour | Çà, que je te mette | On nous en ratissera | La bonne aventure | Fameux Diogène | Belle Iris, vous avez deux pommes | Prévôt des marchands | Sans dessus dessous | Vous avez bien de la bonté | Le démon malicieux et fin | Pendus | Cela m'est bien dur | Ah, ah, le plaisant personnage | Hélas, s'il n'était pas mort | Ton humeur est, Catherine | Je le crois bien | [Vous m'entendez bien] | Ami, regarde mon verre | Menuet d'Hésione | Comme un coucou [que l'amour presse] | À la façon de Barbari | L'allure | Mon pain brûle à Gonesse | Tu croyais, en aimant Colette | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Trembleurs d'Isis | Pèlerins de Saint-Jacques | Elle a bien autre chose [qui surpasse cela] | Je suis Madelon Friquet | Ramonez la cheminée | On vous en ratissera | Ah, ah, ah | Tarare pompon | Tallarita, la ritta, talarire | Lairela, laire lanlaire | Le fameux Diogène | Flon, flon | Pierre Bagnolet | Tu croyais, en aimant [Colette] | Il faut l'envoyer à l'école | Frère Andouillard, c'est ainsi |
Polichinelle Alcide ou le Héros en Quenouille Non, je ne ferai pas | Le Prévôt | Le cher voisin | Allons gai | Près du bal, un fiacre | La Baronne | Confiteor | Deux beaux yeux | Hé bien | La médisance | Badinez, mais restez-en là |
Hippolyte et Aricie Mahomet défendit | Console-toi | T'en repens-tu pas | Allons la voir à Saint-Cloud | Guillot mon ami | Servantes quittez vos [paniers] | Ma Commère Colinette | Capucin | Le pauvre Lubin | [Quand le péril est agréable] | Le roi est là-haut [sur ses ponts] | Rendez les armes | Margot a vendu [son cotillon] | C'est lui qui fait la | La Palisse | [L'autre jour] dessous un ormeau | Dites la belle [le voulez-vous?] | Amis sans regretter [Paris] | Au lit, à la table, [à la guerre] | Je suis fait pour | Trois enfants [gueux] | Nous sommes demi-douzaine | Cher Silvandre | Quand j'ai bu | C'est un moineau | Vous qui vous moquez [par vos ris] | Sonnez trompettes | Un cordelier | Mais morgué pour le vin | Il est qu'un certain temps | Dans un bois je vais | Le sort jaloux, Menuet | Quel état douloureux | [Mort] t'en vas-tu sans boire? | Les records et les sergents | Ce n'est point [par effort qu'on aime] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Admirez la vanité | Vous ne m'aimez pas | Un conseiller, un avocat | Faire l'amour [la nuit et le jour] | [Oh, oh,] Tourelouribo | Pèlerins | J'ai du bon tabac | D'une maison | Anonymes | Réjouissez-vous, [bons français] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Il aura nom Jean | Folies d'Espagne | Gulliver | Non, je ne veux pas rire | De tout temps le jardinage | Qui veut ouïr chansonnette | Je suis la fleur [des garçons du village] | Pour chanter un duo | Prenez bien garde à votre cotillon | Je suis un merveilleux chasseur | La mort de Turenne | Chers enfants de | C'est le grand duc de Guise | Ces filles sont si sottes | La jeune Isabelle | Chef-d'œuvre | Dans un bois solitaire [et sombre] | Changement [pique l'appétit] | Le drôle de moine allait au trot | Pierrot rencontre Nanette | Au palais de mon fils | Il faut fuir
1734 La Noce interrompue Et frou, frou, frou | Le pendu | Le capucin | On n'aime point dans [nos forêts] | Hé bien | J'étais perdue | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | De nécessité [nécessitante | Y avance | la mirtanplan | Ne m'entendez-vous pas | Les trembleurs |
Apollon Polichinelle Les étonnements | Va t'en voir s'ils viennent, [Jean] | Le capucin | Colette | Près du bal, un fiacre | En vérité, sévère Margoton | La Palice | Non je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Belle Iris, vous avez [deux pommes] | Ma commère quand je danse | Chantez, petit Colin | Diogène |
L'Heureux Déguisement Pour passer doucement la vie | La jeune Isabelle | Le pouvoir | Pendu | Le bon branle | Vaudeville | Voici les dragons [qui viennent] |
1735 La Maison nette, Opéra Comique ou Parodie de l'opéra des Indes galantes Gueux | Je ne saurais | Jean Gille | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | Buvons, chers amis, buvons, le temps qui suit nous y convie | Charmante Gabrielle | Madame Hanrou | De nécessité nécessitante | Gendarmes | Voulez-vous savoir qui des deux tourne, de la terre ou des cieux | Comme vla qu'est fait | Mon cousin, mon cousin | Ne m'entendez-vous pas | Ramoneurs | D'un œil content, je verrai la Parque | Turlututu rengaine | Voici les dragons qui viennent | Où allez-vous, monsieur l'abbé | Nicolas Tuyau est chu à vau l'yau | Dérouillez, dérouillez ma commère, dérouillez, dérouillez vos outils | Allons à la guinguette, allons |
Samsonet et Bellamie ou le Racoleur Je ne veux point troubler votre ignorance | Ramonez-ci, [ramonez-là] | Non, je ne ferai pas | Réveillez-vous, [belle endormie] | Quand le péril [est agréable] | L'amour est un voleur | Prévôt des marchands | L'autre jour dans un bocage | Que Dieu bénisse la besogne | Confiteor | Pendus | Trembleurs | Dupont, mon ami | Vous m'en contez, [vous m'en contez toujours] | Tu croyais, en aimant Colette | Quand je tiens de ce jus [d'octobre] | Traquenard | Gardons nos moutons [Lirette] | Eh! avance | Je ne suis né ni roi, ni prince | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Menuet de Grandval | Laire lan laire | Je n'irai plus à l'Opéra | La médisance | Quand je vous ai donné mon cœur | Vivons pour ces fillettes | Menuet d'Hésione | Quand je suis dans mon corps-de-garde | Mariez-moi, maman, avec ce militaire | Adieu donc, mes amours | Je suis un bon soldat | Près du bal, un fiacre habile | Folies d'Espagne | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Comme un coucou | On vous en ratisse | Sens dessus dessous | La bourrée | Quand j'ai bu de ce bon vin | Que j'estime, mon cher voisin |
Achille et Déidamie Trop aimable Nanette | Jugez par là | Monsieur La Palisse | Allons la voir à Saint-Cloud | Il me semble que l'on me | Où est-il, ce maudit buveur | Chacun aura sa pénitence | Allons, compère Nicolas | Quand une belle a votre ardeur | L'autre jour, dessous un ormeau | Il a lu, pour mes péchés | Le seigneur turc a raison | Le temps est calme | Une femme, par terre | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Ils s'en vont au logis du Père | Amis, ne parlons [plus] | Quand le tambour bat | Je reviendrai | On n'aime plus dans [nos forêts] | Quel malheur | Oh, ah, ah | Maris, voulez-vous fuir l'affront | De nécessité nécessitante | Hélas, ce fut sa faute | Le berger tant | Quand le péril [est agréable] | À quoi sert de craindre | Prends-moi pour ton jardinier | Quoi, faut-il qu'aujourd'hui | Un canard | Papillon vole | Comme un coucou [que l'amour presse] | Viens ici, que je te régale | Comment donc, petite sotte | J'ai rêvé | Ma commère, [quand je danse] | Le pauvre avocat | Les dragons n'ont point | Si j'avais su que Lucas | Ah, que le faubourg [Saint-Jacques] | Le curé de [Dôle] | Quand ils sont revenus | La santé du roi | L'amour que j'ai | Ah, ma tante | Des voleurs insolents | Nous voulons bien | Ton humeur [est, Catherine] | Nous étions trois bons frères | Flon, flon | Il est dans l'autre monde | Où est le temps | La Générale | Quand je suis dans mon [corps de garde] | Le printemps rappelle | Ma Nanon | Trembleurs | J'ai bien peur | Patapatapan |
La Grenouillière galante Tarare Pompon | Le cher voisin | Pendu | Confiteor | Robin turelure | L'amour voleur | Prévôt [des marchands] | La nuit et le jour | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Capucin | Ceux qui me l'ont tué | Sens dessus dessous | [Y] avance, y avance | Du bas en haut | Ah! Philis je vous vois | Joconde | Lonla | Folies d'Espagne | Prends, ma Philis, [prends ton verre] | La bonne aventure | hé bien | Le maître fou que voilà | Colette | Réveillez-vous, [belle endormie] | Ma mère, mariez-moi | Paris est en grand deuil | Turlurette | Péril | Mirliton | Sur le ritantaleri | Trembleurs | Je voudrais bien me marier | Allons gai, [d'un air gai] | Flon, flon | Y avance, [y avance] | Le capucin | Du haut en bas | La besogne | Pour faire honneur à la noce | Des fraises | Ne m'entendez-vous pas | À la foire, à la Courtille | Et zon, zon, zon | Belle Iris vous avez deux [pommes] | Diogène | Ah! mon mal ne vient [que d'aimer] | Sur quel ton | Ton humeur est, Catherine | [Vraiment ma] commère, voire | Préparons-nous [pour la fête nouvelle] | J'ai fait souvent résonner [ma musette] |
Les Indes chantantes Pouvoir | Margot, va-t-en dire à Nanon | Où est le temps que je gardais | Quoi, Mademoiselle la mariée | Voici les Dragons [qui viennent] | Dans un bois solitaire et sombre | De Versailles à Paris | Ah! Madame Anroux | C'est un vilain chien | La douce [...] que voilà | Le beau [berger] Tircis | Tout cela m'est indifférent | Déesse de Gonesse | Flon, flon larira [dondaine] | C'est l'ouvrage d'un moment | Si vous voulez que je vous baise | Les recors et les sergents | J'entends déjà le bruit des [armes] | Car c'est une merveille | Oh, oh, [tourelouribo] | Temps froid | [Monsieur Mouret] | Non vous ne m'aimez plus [Nanette] | La Foire Saint-Germain | Pierre Brandi [...] | Margot la Ravaudeuse | Mon chapeau à la cocarde | Le curé de Môle | Jeunes officiers | Capucin | Père, je me confesse | À sa voisine | Diogène | Heureux du moins dans [nos tourments] | Birène | Gnirgue guargad | l'Anonyme | Permettez-le moi, Père | Gavotte | Vous avez beau faire | On [n'] aime point [dans nos forêts] | Reste, reste | Quand on dit que j'aime | Turlurette | Suivons [l'Amour] | Ma mie Margot | Un jour de cet automne
Les Amours des Indes Non, vous ne m'aimez plus, Lisette | Le cher voisin | Ne m'entendez-vous pas | L'oublieur | La Palice | Confiteor | [Je ne suis né] ni Roi, ni Prince | Prévôt [des marchands] | Je ne veux point troubler | Les feuillantines | Colette | Ma raison s'en va | Pendu | Le cap de Bonne-Espérance | Sens dessus dessous | Réveillez-vous, [belle endormie] | Le coucou | La Têtard | Ah! Thérèse | Trembleurs | [Bouchez,] Naïades, [vos fontaines] | Paris est en grand deuil | Vogue la galère | Joconde | [La mie Margot] | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Péril | Ceux qui me l'ont tué [m'ont fait grand tort] | La différence | Comment faire | L'autre nuit, j'aperçus [en songe] | Rats | Qu'ils sont heureux, ceux | Margot, sur la brune | Des fraises | J'étais perdu | Pouvoir | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Laire lonla | Sur quel ton le prend-on | Joconde nouveau | Voulant faire un voyage | Le char voisin | Chantez, petit Colin | Du haut en bas | L'allure | Ô, ricandaine | De quoi vous plaignez-vous | Lonla | Turlurette | Et non, non, non | Une jeune nonnette | Mon mari est à la taverne | Folies d'Espagne | Vous qui vous moquez par vos ris | [Un] certain je ne sais quoi | Le fils d'Ulysse | La mie Margot
1736 La Belle Écaillère J'ai du bon tabac | Voilà comme | Bon branle | Lon la | Turlurette | Prévôt [des marchands] | La Besogne | Par bonheur [ou par malheur] | Sept sauts | Capucin | L'amour, la nuit [et le jour] | L'autre jour, dans une charrette | Ho ho, ha ha | Pour se plaindre | Bouchez, Naïades, [vos fontaines] | Boire à son tire[lire lire] | Mon mari est à la taverne | Flon, flon | Nanette, dormez-vous | Prévôt des marchands | Dupont, mon ami | La jeune abbesse [de ce lieu] | Vive Michel [Nostradamus] | Ô Turlutaine | Comme un coucou [que l'amour presse] | Dansons le nouveau [cotillon] | Oh, vraiment, [je m'y connais bien] | Des fraises | Dans un bosquet | J'aimerais mieux ma mère | Lanturlu | Ma raison [s'en va bon train] | Quel plaisir d'aimer | Ramonez-ci, [ramonez-la] | La Bonté | [Comment faire] | [Ah, Philis, je vous vois, je vous aime] | Marie Salisson | Perette étant dessus | Je ne suis né [ni roi, ni prince] | Y avance, [y avance] | Le démon, [malicieux et fin] | La Beauté | Que j'estime [mon cher voisin] | Belle Iris, [vous avez deux pommes] | [Du Camp de Porcher-Fontaine] | Ô Ricandaine | Sur le ritantalari | Diogène | Je suis Madelon [Friquet] | Non, je ne ferai [pas ce qu'on veut que je fasse] | Un mitron de Gonesse | Un abbé dans un coin | Turelurette | La Curiosité | Trembleurs | Non, non, non | Lère lanlaire | L'allure | Capucins | [Vous m'entendez bien] | Branle [de Metz] | Dansons le cotillon | Quand je suis [dans mon corps de garde] | Ma mie Margot | Ma commère, [quand je danse] | Ma mère était bien obligeante | La Palisse | À boire, à boire | Ah qu'il y va | Pour faire honneur [à la noce] |
Les Amants peureux ou Polichinelle et dame Gigone Thétis Pélée Dansons le nouveau [cotillon] | Prévôt [des marchands] | C'est le dieu des eaux | Capucins | Or écoutez [petits et grands] | L'autre jour dans une [chapelle] | Buvons à nous quatre | Turlurette | Ne m'entendez-[vous pas] | Pouvoir | Prévôt des marchands | Capucin | Bouchez [naïades vos fontaines] | Pleurez peuple français | Trembleurs | Dupont [mon ami] | Turelure | la jeune abbesse de ce lieu | Sans dessus [dessous] | Ma commère quand je danse | Belle Iris [vous avez deux pommes] | Tran tran | Hé bien | La Besogne | [Monsieur en vérité vous avez bien de la bonté] | Du haut en bas |
Atys travesti Que j'estime [mon cher voisin] | Je reviendrai demain [au soir] | Turlurette | Le plaisir passe la peine | [L'amour] la nuit et le jour | Mirliton | Prévôt [des marchands] | Ma raison s'en va bon train | Je veux garder ma liberté | Trembleurs | Pendus | Tout comme il vous plaira, larira | Diogène | La besogne | Capucin | Qu'on apporte bouteille | De mon joli, joliet | Landerira | C'est le Prince d'Orange | L'amour me fait lon lan la | Des fraises | Dondaine | Parez votre chapelle | Je voudrais bien me marier | Pouvoir | Ton humeur est, Catherine | Ah, Madame Anroux | Nanon dormait | Morguenne [de vous] | Hé bien | Marie Salisson [est en colère] | Lon la | Je suis perdue | Elle est morte, la vache à Panier | La Palisse | Quand Moïse [fit défense] | Confiteor |
Les Fêtes galantes Robin turelure | Confiteor | La besogne | Étonnements | L'allumette | Donne-moi, chère voisine | On n'aime point [dans nos forêts] | Réveillez-vous, [belle endormie] | La serrure | Vivons comme le voisin | Jus d'Octobre | Je ne suis pas si diable | Que faites-vous, Marguerite | Pouvoir | Quand le péril [est agréable] | Place au régiment | Tarare Pompon | Que, dans l'amoureux mystère | Pour la baronne | De tous les capucins [du monde] | L'autre nuit, j'aperçus [en songe] |
Médée et Jason Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | De tous les capucins du monde | Comment faire | Quand le péril est agréable | Belle brune | [Tout comme il vous plaira] | Commère, j'ai un bon mari | Une jeune nonnette | L'autre jour, j'aperçus en songe | Je ferai mon devoir | Sens dessus dessous | Vous avez bien de la bonté | Tapedru | Bouchez, Naïades, vos fontaines | J'ai rêvé toute la nuit | Jupin, de grand matin | Que j'estime, mon cher voisin | C'est l'ouvrage d'un moment | Margot sur la brune | Voici les dragons qui viennent | Je ne saurais, [je suis encor trop jeunette] | La jeune abbesse de ce lieu | Ne m'entendez-vous pas | Trembleurs | Comme v'là qu'est fait | Est-ce que ça se demande | Eh! Avance | Suis-je dans l'âge de raison | vaudeville | Prévôt des marchands | Contre mon gré, je chéris l'eau | Pendus | Turlurette | Suivons l'amour et le refrain nouveau | Oricandaine | Comme un coucou [que l'amour presse] | Capucins | Que Dieu bénisse la besogne | Tarare ponpon | Confiteor | Je suis un précepteur d'amour | Elle est morte, la vache à Panier | Enfin, je l'ai découverte | Tout me dit qu'il est inconstant | Mon mari est à la taverne | Tout ci, tout ça | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Cela m'est bien dur | Je ne veux point troubler votre ignorance | Réveillez-vous, [belle endormie] | Sois complaisant, [affable, débonnaire] | [Monsieur] de Grimaudin | Joconde | Nous autres, bons villageois | Çà, du vin, [mettons-nous en train] | Or, écoutez, [petits et grands] | Ô lire, ô lire | Faites boire à triple mesure | Je suis la simple violette | Proverbes | Monsieur Mouret | Tique tique tac et lonlanla | Menuet d'Hésione | Mirliton | Des fraises | Carillon de maître Gervais | Menuet de Grandval | Sont tous pas perdus, Nicolas | La mirtanplan | Simone, ma Simone | [Hélas! la pauvre fille, elle a le mal de tout] | Marotte est bien malade | La troupe italienne | La mort pour les malheureux | Le démon malicieux et fin | La Palisse | Tes beaux yeux, ma Nicole | Voulant faire un voyage | Adieu paniers, vendanges sont faites | Du Cap de Bonne-Espérance |
1737 Persée le cadet Avance, avance | Si vous voulez qu'on vous baise
Le Mariage en l'air Nage toujours et ne t'y fie pas | Quand le péril | En vérité, sévère Margoton | Capucins | Dansons le nouveau cotillon | Ton humeur est, Catherine | Il faut que je file | Frère André disait à Grégoire | Oh-oh ! Ah-ah ! | Confiteor | Tran tran | Baisez-moi, ce disait | Des fraises | T'as le pied dans le margouillis | La besogne | Turelure Robin tais-toi | Pouvoir | Quand Moïse fit défense | À la façon de Barbari | Lanturlu | J'ai du bon tabac | Tu croyais, en aimant | Non, je ne ferai pas | Ma commère quand je danse | J'aurai une robe | Laisse-moi m'enivrer en paix | Mon mari est à la taverne | Ah, vraiment, je m'y connais bien | L'autre nuit j'aperçus en songe | Je suis dans l'âge de raison | Le cabaret est mon réduit | Ah, voyez donc | Votre espoir allait faire naufrage | Folies d'Espagne | Je voudrais bien me marier | Dondaine | Vous avez bon air | Par bonheur ou par [malheur] | V'là qu'était beau | [Ah Philis, je vous vois je vous aime] | Sont tous pas perdus Nicolas | N'y a pas de mal à ça | Comme j'ai un bon mari | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Ah, madame Anroux | Hé bien | L'autre nuit, j'aperçus | Les fiacres à Paris | Que j'estime, mon cher voisin | Joconde | Contre mon gré, je chéris l'eau | Trembleurs d'Iphis | Plus on est de fous | Pèlerins | Ma mie Margot | Qu'importe | Voyelles anciennes | Oh, oh, tourelouribo | Péril | Dormez Roulette | Mirlababibobette | L'allumette | Je suis un précepteur d'amour | Ton humeur | Pour commencer | Ô ricandaine | Carillon de Mélusine | Le long de ça | Turelure | Que j'estime | Le seigneur turc [a raison] | Petite, la Valière | Où êtes-vous Birène | Haneton, vole vole | Ramonez-ci | Qui veut se mettre en ménage | Billets doux | Turelurette | Prévôt | Quand je suis dans mon [corps de garde] | La Testard | Iris est la plus charmante | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Belle brune | L'autre jour, dans un bocage | Ne m'entendez-vous pas | Comme vla qu'est fait | Chantez, petit Colin
Polichinelle Persée Belle brune | Prévôt [des marchands] | Ramonez ci | La nuit et le jour | Jean Gille | Capucin | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Bouchez, Naïades, [vos fontaines] | Dame Françoise | Je voudrais bien me marier | La peine passe le plaisir | Branle de Metz | Joconde | Quel plaisir [de voir Claudine] | Au printemps, je vous remets | Non, je ne veux pas rire | Ma mère, mariez-moi | Que j'estime [mon cher voisin] | C'est Fanchon | Grands dieux | Nanette, dormez-vous | N'y a pas d'mal à ça | Menuet d'Hésione | La baronne | On n'aime point [dans nos forêts] | Péril | Jean, tu t'en vas | Or écoutez, [petits et grands] | Blaise revenant des champs | Capucins | La Besogne | Pierre Bagnolet | Pleurez, peuple français | La Palisse | J'étais perdue | Turelure | D'un air gai | [Je suis un bon soldat,] titata | Cap de Bonne-Espérance | Pouvoir |
Pierrot Cadmus Suis-je dans l'âge de raison | Non, je ne ferai pas, [ce qu'on veut que je fasse] | Quand le péril est agréable | Un petit moment plus tard | L'allumette | Lanturlu | N'y a pas de mal à ça | Simone, ma Simone | Tes beaux yeux, ma Nicole | Boulanger de Gonesse | Joconde | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Comme un coucou | Que j'estime mon cher voisin | Capucins | Je ne veux point troubler votre ignorance | L'amour me fait | Bouchez, Naïades, vos fontaines | la besogne | Vive Michel Nostradamus | Cahin caha | À l'ombre de ce vert bocage | Ne m'entendez-vous pas | Ma fille, je vous aime bien | Je ne saurais | Belle brune | De quoi vous plaignez-vous | Ma mie Margot | Voici du bon bon, compère Simon | Oricandaine | Je suis un précepteur d'Amour | Triolets | Qu'importe | Vas-y, vas-y | Marie Salisson est en colère | Sens dessus dessous | Êtes-vous de Gentilly | Ma mère était bien obligeante | Ma mère, mariez-moi | Lampons | Je veux garder ma liberté | Sans dire un mot | Il a le secret d'ennuyer | Le fameux Diogène | Robin turelure | Voici les dragons qui viennent | Des fraises | Malheureuse journée | En vérité, sévère Margoton | Vieillards | Nanette, dormez-vous | Il faut envoyer à l'école | Père Barnabas | Pour la Baronne | Charmante Gabrielle | Ah! Fanchon, je vous vois, je vous aime | Prévôt des marchands | Pèlerins de Saint-Jacques | N'oubliez pas votre houlette, [Lisette] | Jupin de grand matin | Oh! que nenni | Quel caprice | Je ne suis né ni roi, ni prince | Ton humeur est, Catherine | Eh, avance | En toute chose, il est bon | On n'aime point, dans nos forêts | Et non, non, je n'en veux pas d'avantage | Préparons-nous | Coucherai-je au grand lit, ma mère | Je n'irai plus à l'Opéra | Tanturlurette | Faites boire à triple mesure | Un berger dans un coin | Votre toutou vous flatte | Nouveau joconde | la Palisse | C'est le dieu des eaux | Je ferai mon devoir | Je suis Madelon Friquet | Trembleurs | J'ai passé la nuit et le jour | Je suis un bon soldat | Or, écoutez, petits et grands | Un certain je ne sais qu'est-ce | Vous avez bien de la bonté | Dupont, mon ami | De mon pot, je vous en réponds | Quand je suis dans mon corps de garde | Tique tique tac et lon lan la | C'est la tête de Méduse | Menuet de Grandval | La peine passe le plaisir | Ah! Thérèse | Menuet d'Hésione | Contre mon gré, je chéris l'eau | Le curé de Saint-Pierre a dit
Castor et Pollux C'est le Grand Duc de Guise | Voilà, dans l'autre monde | Vous comptez avec peine | Je sais qu'il en fera grand bruit | De tous les capucins du monde | On n'aime plus dans nos forêts | Si vous voulez que je vous baise | Oh, vraiment, je m'y connais bien | Triste apprêts | Ô, Soleil | Allons donc, jouez violons | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Diablezot | Pour passer doucement la vie | Un cordelier | Allons la voir à Saint-Cloud | Ah! fripon, que faites-vous là | Birenne | Oh, oh, oh, oh | Le mariage est-il bon | De la mettre en comparaison | Margot, la ravaudeuse | Par bonheur ou par malheur | Quoi, tu seras toute ta vie | Eh, laissez-les qu'ils viennent | Allez en France | Belle brune | En vérité, vous avez bien de la bonté | Sans l'objet de mon ardeur | C'est le curé de Nole | Il n'est plus d'amant si fidèle | Ton humeur est, Catherine | Nanette, dormez-vous | Je ne veux plus sortir de mon caveau | J'admire d'un poltron la gloire | Monsieur l'abbé, où allez-vous | Elles pourront te plaire | De la Savoie viennent les beaux esprits | Dirai-je mon confiteor | Réveillez-vous, belle endormie | Menuet de Monsieur Guignon | La mirtanplan | Oh reguingué | Quand nous fûmes au pont qui tremble | La Béquille | Jeanneton, l'amour lui-même | Voleurs insolents | Mettons-nous tretous en danse | Ô, Ciel! tout cède à sa valeur | Ah! Que le Faubourg Saint-Jacques | Dans le fleuve d'oubli | Virez de bord | Quand je suis dans mon corps de garde | Ah! Pierre, ah! Pierre | Oh oh, ah ah | Mais quand elle est dans la rivière | Tique tique taque | Quand le péril est agréable | La jeune Isabelle | Madelon s'en va à Rome | Aïe, aïe, aïe, Jeannette | Branle de Metz | Je ne vous ai vu | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Les Triolets | Le beau berger Tircis | Que j'estime mon cher voisin | Le démon malicieux et fin | Et puis, quand ils sont revenus | Hélas, quand j'ai fait la chose | Vinaigre | Monsieur de la Palisse | Sommes-nous pas trop heureux | À sa voisine | Grin grin
1738 Cybèle amoureuse Vivons pour ces fillettes | J'ai du bon tabac | Ho, ho, tourelouribo | Ah, qu'il est drôle! ah, qu'il est beau le franc moineau | La révérence anglaise, | Il n'est qu'un certain temps | De tout temps le jardinage | Il ne faut point avoir peur sur les flots de Cythère | Quand le péril est agréable | L'amour, la nuit et le jour | Allons, allons à la guinguette, allons | C'est mademoiselle Manon que je prends pour maîtresse | Feuillantines | Je sens un certain je ne sais qu'est-ce | Tu croyais, en aimant Colette | Fanatiques | Quand Moïse fit défense | Vous avez bien de la bonté | Si j'avais connu monsieur de Catinat | Triolets | Les petits rats, | De tous les capucins du monde | Et marions-nous donc | À la façon de Barbari, mon ami | Ma pinte et ma mie, ô gué | Je suis gaillard et j'ai bon estomac | Tourelourette, ma tantourelourette | Et allons donc, jouez, violons | Ton humeur est, Catherine | Que j'estime mon cher voisin | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | L'amour est de tout âge | Vous n'avez pas besoin qu'on vous console | Voilà ce qui m'étonne | Bouteille, que vous êtes heureuse | L'horoscope était accompli | Rien n'est pire que l'eau qui dort | La découpure | Je suis dans le temps de l'aimable jeunesse | Si le Roi m'avait donné | Comment faire | Carillon des cloches | De tout temps le badinage | Dupont mon ami | Cordon bleu, | Les filles de Montpellier | Je suis Madelon Friquet | Mais | Est-ce que cela se demande | Marions, marions, marions-nous | Beauté plus friande qu'un chat | La jeune abbesse de ce lieu | Maris, avalez le goujon | Ah, Philis, je vous veux, je vous aime | Deux cœurs se donnent troc pour troc | Proverbes | Confiteor | À l'ombre d'un ormeau | Un cordelier d'une riche encolure | Et puis ils s'en furent dans une masure | Que toute la terre est à moi | Allons la voir à Saint-Cloud | Tambourin | Dans son château de Gaillardin | Cela m'est bien dur | La chasse, | Voyageur que l'Amour guide | Ah, Colin! es-tu fou | Aussitôt, on lui répond la bonne aventure | Vantez-vous-en | Volez, volez, Zéphirs | Que faites-vous, Marguerite | Dans les bras de ce que j'aime, suis-je moins heureux que vous | Comme un voyageur | Lampons, lampons | On vous en ratisse | Ont enlevé ma mie Margot | Qui veut ouïr chansonnette | Je ne sais pas écrire | La verte jeunesse qui tourne à tout vent | Je croyais, en aimant Colette | Un peu de tricherie dans la vie est toujours [de saison] | Je suis fort bon jardinier | En passant sur un pont | Ah, madame Anroux | Le ciel bénisse la besogne | La béquille | Fleuve d'oubli | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | Trembleurs d'Isis | Du vinaigre | La ceinture de Vénus | Ah, Pierre! Ah, Pierre | L'autre jour, j'aperçus en songe |
Parodie d'Atys, sur l'air de la Béquille
Atys Vivons pour ces fillettes | V'la le marchand de bouteille cassée | Ah, ah, ah, ouiche, ouiche | Vous autres, gens de dia huriau | Je voudrais bien me marier | Quand j'ai ma cornette à deux rangs | Laissez-moi m'enivrer en paix | Charivari | Si vous voulez que je vous baise | Et puis quand ils sont revenus | Le plaisir passe la [peine] | Le trot, l'entrepas, l'amble | L'autre jour, dessous un ormeau | Va-t'en voir s'ils viennent, Jean | Menuet de Grandval | Quand je suis dans mon corps de garde | Tu veux que je t'épouse | Quand Moïse fit défense | Ô turlutaine | Allons la voir à Saint-Cloud | Ton humeur est, Catherine | Pour chanter un duo | La ceinture | Gardons nos moutons, [lirette, liron] | Boulanger de Gonesse | Tarare ponpon | Mahomet défendit | En vendange on boit, on rit | Pour passer doucement la vie | Y avance, y avance | Vantez-vous-en | Comte de Tonnerre | L'amour que j'ai pour ma mère | Un dimanche après vêpres | Je n'avais pas quinze ans | Eh oui, par la sandienne | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Pendus | Chantez, petit Colin | Au lit, à la table, à la guerre | Vendôme | Menuet | La polonaise | C'est le curé de Nole | Le coucou | J'ai la plus méchante femme | Bonjour mon père et ma mère | Dupont, mon ami | La Palice | Confiteor | Les fanatiques [que je crains] | Allez, allez vous présenter | [L'amour] la nuit et le jour | Nicolas, ayant passé le jour | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Tuton tutaine | Ô reguingué | Dans votre alcôve | J'ai rêvé toute la nuit | Ne m'entendez-vous pas | Et zing zing | Je n'aime plus, j'en sais l'abus | Ces filles sont si sottes | Admirez la vanité | Dites, la belle, le voulez-vous | Les recors et les sergents | Quel malheur, belle princesse | Vous n'avez pas besoin [qu'on vous console] | Doguin disait à Bichonne | Lampons | Dormir est un temps perdu | Le tout par nature | Branle de Metz | Le masque tombe et l'on voit [la coquette] | Fichaise, fichaise | L'allure | En dépit de nos fichus parents | Oh vraiment, je m'y connais bien | Grisélidis | Heureux, du moins, dans nos tourments | Tout comme il vous plaira, larira | J'admire d'un poltron la gloire | Ah, Thérèse, qu'on est aise | Monsieur le Prévôt des marchands | Que faites-vous, Marguerite | Toureloure, je me roule | Allez-vous en gens, gens de la noce | Je ne m'en soucie guère | Robin turelure | Marche française | Et moi itou | Si le Roi m'avait donné | Je vis l'autre jour | Vous contez avec peine | Le mirliton | Hélas quand je fis la faute | Tout rit dans ce bas monde | Le cabaret est mon réduit | Sens dessus dessous | Les trembleurs | Ah, tu trahis tes serments
1739 Les amants embarrassés Ton humeur est, Catherine | Hé bien | Hé, mariez-vous donc | Va t'en voir s'ils viennent, [Jean] | Je me ris de qui fait le brave | [Ramonez ci,] ramonez la | Mon mari est à la taverne | Turlurette | Tomber dedans | [Que je chéris mon] cher voisin | Prévôt [des marchands] | [Menuet de] Grandval | Confiteor | Ô reguingué | J'ai fait [...] | Le beau berger Tircis | Le péril | Notre espoir [allait faire naufrage] | Fat puni | Le trot | Un peu d'aide fait grand bien | Ma mère, mariez-moi | [Bouchez,] Naïades, [vos fontaines] | Le [...]
L'Essai des talents ou les Talents comiques Ah! m'y voilà | J'aime une jolie jardinière | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Vous rêvez | Le trot, le trot, le trot | Pèlerins [de Saint Jacques] | Partez pour le Potosi | J'entends déjà le bruit des armes | Serviteur à Monsieur Vivien | J'endors le petit, mon fils | Un abbé dans son coin | Accordez-nous votre suffrage | Très volontiers | Do, do, l'enfant do | Doux sommeil | Toujours va qui danse | Les sept sauts | Où allez-vous, Monsieur l'abbé | Jean danse mieux que Pierre | Mirliton | J'en mourrai | Viens dans ma cellule | Il y a trente ans
Harmonide Sans dessus dessous | Badinez, mais restez[-en là] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Bouchez, Naïades, [vos fontaines] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Voyelles anciennes | Fais comme nous | Nous avons pour vous | Trembleurs | Tout cela m'est indifférent | Les routes du monde | Beau marinier | Peut-on voir | Tâtez-en | Eh, pourquoi donc, sûr | Il n'en faut pas d'avantage | Je ne veux ni désert | Allez à la chasse au loup | Halte-là | Comment donc [petite effrontée] | Péril | Filles qui passez par ici | Folies d'Espagne | L'amphigoury | Ah, que la forêt | Tant de valeur | C'est l'ouvrage [d'un moment] | Aux armes, [camarades] | Comment faire | Lampons | Le tout par nature | Entre l'amour | Jérôme, as-tu vu le feu | Guerlinguin
1740 Arlequin Dardanus À sa voisine | La palisse | Mon petit cœur de quinze ans | La besogne | C'est mademoiselle Manon | La jeune abbesse de ce lieu | Si je te plais, | Opégué, ma comère | J'avais, Lisette, un billet doux | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Amant infidèle | Quoi, cette fête charmante ne peut t'attendrir | Au fond de mon caveau | Quand on parle de Lucifer | Je me sens tout emberlificoté | Lustucru | Nous autres, bons villageois | Accorde ta musette | Robin Turelure lure | Un abbé dans un coin | Je ne veux point troubler | Quel malheur, belle princesse | Si le roi m'avait donné | Un sot qui veut faire l'habile | Je viens exprès de Congo | Holà le ragioux | À boire, à boire | Un prélat | Il ne faut qu'un coup de baguette | Par la vertu, tu, tu | Changement pique l'appétit | Si ma Philis vient en vendange | Qu'un mari soit pulmonique, | Hélas! S'il n'était pas mort | Pour un seul coup, lever le cul je n'ose | On n'aime point dans nos forêts | Non, je ne m'en soucie guère | Bacchus disait, pour m'exciter à boire | Vantez-vous en | Allons donc, jouez violons | Perette, étant sur l'herbette | Tu tueras ton père et ta mère | Si vous voulez que je vous baise | À l'envers | Ah! Ma tante | L'asthmatique, | Est-ce un pouce | On ne doit point mettre à rançon | Il me semble que l'on me fourre | Si vous aviez connu monsieur de Catina | Un avocat, un mousquetaire, un moine | Je vous la gringole | Ouiche, ouiche | J'en jure par vos yeux | L'oiseau royal | Allons la voir à St Cloud | Menuet | Tambourin | L'amour est à craindre | Le cotillon couleur de rose | Biron, | Non, non, il n'est point de si joli nom | Et frou, frou, frou | Le canard étendant ses ailes | Les pendus | Quand je tiens du jus d'octobre | Le beau dion | Cotillon hongrois | Que faites-vous, Marguerite | Chers amis, voulez-vous m'en croire | Prenez bien garde à votre cotillon, | Hélas! La pauvre fille | Mirliton | E che diavolo sai sonnare | Frère François | Tutaine, tuton | Ah! Thomas, réveille-toi donc | Un jour de dimanche, après vêpres, | Petits oiseaux, rassurez-vous, | Enfants de Paris | Le vinaigre | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | Allons à la guinguette | Ah, mon Dieu, que de jolies filles | Tu n'as pas le pouvoir | Ah! Vraiment, je m'y connais bien | Voulez-vous savoir qui des deux | De tous les capucins | Réveillez-vous, belle endormie | Il ne faut jurer de rien | Exaltons, | Qu'importe | Non, je ne ferai pas | Le cabaret est mon réduit | Adieu donc, mes amours | Où êtes-vous, Birène, mon ami | Routes du monde | Monsieur le Prévôt des marchands | Apestua bonna
Le Quiproquo ou Polichinelle Pyrame Triolets | Des fraises | J'en suis bien contente | Trembleurs | Bouchez, Naïades, [vos fontaines] | Pouvoir | Lon lan la derirette | Péril | Oh, oh, tourelouribo | Je ne suis né ni roi, [ni prince] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | La Ceinture | Tu croyais, en aimant [Colette] | Pour faire honneur à la noce | Les filles de Nanterre | Prévôt [des marchands] | [Sept] sauts | Pendus | Tarare ponpon | Belle Iris, vous avez deux pommes | Je vous ai donné mon [cœur] | Lon la | Confiteor | Routes du monde | La beauté | Réveillez-vous, [belle endormie] | Vous qui vous moquez [par vos ris] | C'est l'ouvrage d'un moment | [Pour faire honneur à la noce] | Vous me l'avez dit | Voilà mon verre | Halte-là | Je suis un précepteur [d'amour] | Quand on a le cœur | Talalerire | Dites, la belle, le voulez-vous | Ouiche, ouiche | Le fameux Diogène | Si nous n'avons pas réussi | Ah, la drôle de chose | Je laisse à la fortune | Pour un berger de ce hameau | La beauté sauvage | Dormez roulette | Admète, vous pleurez | C'est un pouce | [Je suis un bon soldat, titata] | Julien constant | Que j'estime, mon cher voisin | Lon lan la deriri | Capucin | Amusons toujours nos désirs | Voici les dragons [qui viennent] | Joconde | Ma mère était bien obligeante | J'aime mon mitron | Vendôme | Quand je suis dans mon corps de [garde] | Ma mie Margot | Sens dessus dessous | La faridondaine | Ah, Philis, [je vous vois,] je vous aime | Laissons-nous charmer [du plaisir d'aimer] | Bostangis | Il faut que je file | Le vin, le vin, le vin | Le trot | Quel plaisir de voir Claudine | Hé bien | Ah, vous avez bon air | Menuet | Quand le roi partit | Toque mon tambourin | Je ne suis pas si diable | [La jeune Isabelle] | Volez, plaisirs, volez
Les Fêtes villageoises Oh Pierre, j'étais mort sans toi | confiteor | Quand le péril est agréable | Tout cela m'est indifférent | Nous autres, bons villageois | Est-ce un pouet | Belle brune, belle brune | De tous les capucins du monde | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | Fille qui voyage en France | Menuet de Granval | La bonne aventure, ô gué | Je l'ai pris pour mon amant | Perette était dessus l'herbette | Ziste, zeste, point de chagrin | Contre danse nouvelle | La bohémienne, | Qu'un mari soit poulmonique | Gué gué gué mon officier | La mirtanplan | C'est la chose impossible | Mon honneur allait faire naufrage | On n'aime point dans nos forêts | Mathurin mon compère | Vive Michel Nostradamus | A la l'raguioux | Petits oiseaux, rassurez-vous | N'oubliez pas votre houlette | Allons la voir à St Cloud | Songez à vous défendre | Prenez bien garde à votre cotillon | Tout de fil en aiguille | Arrachez de mon cœur | La besogne | Laissons-nous charmer | Mais je sens que mon cœur soupire | Ah! Mon mal ne vient que d'aimer | Les feuillantines | De mon excellent élixir | Vous qui voyez les dames ou chantons laetamini | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse. | Tortillons les jambes | Voyelles anciennes | Le meunier Mathurin | Sommeil de Dardanus | Dieux que la momenec | Nanon dormait | Chantons Laetamini
1741 Amadis gaulé Menuet | Joconde | Sire votre bonne ville | Folies d'Espagne | Laissez paître vos bêtes | Quand le péril est agréable | Menuet de | Près d'un coulant ruisseau
Farinette L'amour n'est plus comme au vieux temps | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Si Margoton avait voulu | Tomber dedans | Ah! Qu'il y va gaiement | Colette | Et tant, tant, tant | Tout cela m'est indifférent | J'ai la plus méchante femme | À l'ombre de ce vert bocage | Adieu voisine | J'en ferai la folie | N'y a pas de mal à ça | Ça vient comme le chiendent | Réveillez-vous, [belle endormie] | Ah! Petit à petit | Ah! Venez-y toutes | Je n'saurais, [je suis encore trop jeunette] | Souvenez-vous-en | Ma sœur, je vous félicite | Non, vous ne m'aimez pas | Jean de Nivelle | Le prévôt | Ma mère a du pouvoir, commères | Routes du monde | Blande loquimini | Boulanger de Gonesse | En charrette | Dansons le nouveau cotillon | La découpure | Ah! Que tu m'importunes, amour | Le pont d'Avignon | Marche française | Boulogne | Confiteor | Hé bien! | Que devant vous tout s'abaisse et tout tremble | Le tran, tran | Le capucin | Vogue la galère | Ah! Je n'm'en soucie guère | Place à messieurs | Beau marinier | Margot la ravaudeuse | Prête-le moi donc | Près du bal | Un abbé dans un coin | Elle aimait la musique | Lustucru | Margot y était à la fontaine | J'ai fait une maîtresse | Flon, flon [larira dondaine] | Tourelourirette, ô liron fa | Je veux garder ma liberté | Oh, maman, je me meurs d'envie | Et moi itou | J'ai du bon tabac | Ah! Fripon, que faites-vous là | La belle perruque | Toi, ta gueule | Turlurette | Allons voir, allons voir, allons voir | Belle brune | La besogne | Nouveau monde | Ni roi ni prince | Le trot | Lurelu | Je vous la gringole | Y avance | J'étais perdue | En revenant de Pontoise | Ce sont les fill' de la chapelle | Un canard | Car mon cœur n'est point partagé | Le cotillon couleur de rose | Le triolet | Patapan | J'ai perdu ma liberté | Compère Simon | Il a la fine montre | Ma sœur, t'en a-t-on fait autant | Ce n'est plus la mode des amours | Il est certains petits moments | Naïades | Les proverbes | Nanon dormait | C'est encore mieux | Étant à l'hôpital | Non, j'n'irai plus, j'n'irai pas | Le fils d'Ulysse | Tu n'manieras pas mon minet | Ah! ah! ah! Aimons-nous | Pendu | Entrez, entrez, petits oiseaux | Tortillons les jambes | Jouez violons | Drôle de chien vole | Gros nez | Qu'il pleuve, qu'il [pleuve] | Le tambourineur | Pour la baronne | Les trembleurs | Ô, rendez-moi ma fille | Pique l'appétit | Le pouvoir | À présent, je ne dois plus feindre | Vive la joie, aimons, buvons
Alcyone De nécessité | Les recors | L'auteur du glorieux | Pendus | La jeune Isabelle | Turelure | L'autre nuit, j'aperçus [en songe] | Que j'estime [mon cher voisin] | Nous autres, [bons villageois] | Pouvoir | Voulez-vous [savoir qui des deux] | Dormons tous | Si vous voulez [suivre les lois] | Ne m'entendez [vous pas] | Ah, vraiment, [je m'y connais bien] | Déesse de Gonesse | Pèlerins | Que faites-vous, Marguerite | Péril | La faridondaine | Joconde | Ah! fripon | La bonne aventure | De basse Normandie | On n'aime plus [dans nos forêts] | J'ai rêvé toute la nuit | Le traquenard | Si je voulais | Tout cela m'est indifférent | Bonhomme | Allons voir | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Gagne petit | Guillot est mon ami | Zon, zon, zon | Ah, qu'il est beau | Pour fuir l'amour | Triolets | Laissez-les, qu'ils viennent | Compagnon, je te réveille | Prêt à danser | Il n'est plus d'amant | Tu veux que je t'épouse | Ma lurette | Ah, mon mal ne vient [que d'aimer] | Qu'ont donc ces cloches | Sans cesse, je travaille | La Palice | Il faut l'envoyer | Tant d'autres | Par nature | Je m'étonne fort | Tulalire | Quand on a [prononcé ce malheureux oui] | Sur le ritanta[leri] | On sort malaisément | Il était un moine | De Nécessité | Réveillez-vous, [belle endormie] | Digue don | Vous comptez avec peine | Je ne suis point un voleur | Trop d'amour
Les Oracles Filles de la Tourette | Il n'est plus d'amant si fidèle | Et voilà l'allure, mon cousin | Non, non, il n'est point de si joli nom | Lucas se plaint qu'à femme | J'ai rêvé toute la nuit | Je suis un bon soldat, titata | L'autre jour, en passant par Nantes | Pour fuir l'amour | Les record et les sergents | Bal du cours | Embarquez-vous, mesdames | Ton humeur est, Catherine | La belle meunière | Accorde ta musette | Boutons-nous tretous en danse | Jean Flutiau de Nantare | Chacun à son tour, liron | Rossignolet du vert bocage | De quoi vous plaignez-vous | Ah, que le faubourg Saint-Jacques | Non, non, non, vous ne m'aimez plus | Et non, non, non, je n'en veux pas davantage | L'autre jour, dans un bocage | Petite Fanchon, veux-tu toujours rire | Si Margoton avait voulu | Il faut quand l'amour nous presse | Ah, mon mal ne vient que d'aimer | J'ai bien la plus simple femme | De tous les capucins du monde | Que j'estime, mon cher voisin | Tes beaux yeux, ma Nicole | Ce n'est point par effort qu'on aime | Quel plaisir de voir Claudine | O turluta tentaleri | Tu croyais, en aimant Colette | Quand on a du vin de Champagne | Oh oh! dit-il, c'est la raison | Il le mit tremper lui-même dans mon baquet | Eh, ho! ho! ho | J'avais promis à ma maîtresse | Pendus | De son lenla lenderirette | Un cordelier | Dans votre alcôve | Ma fable est-elle obscure, lurelure | la Serrure | Adieu panier, vendanges [sont faites] | Vous n'avez pas besoin qu'on vous console | J'aurai une robe | Trop d'amour, enfin, use un cœur fidèle | Je reviendrai, demain au soir | Et, allons donc, jouez violons | Et, vive la jeunesse qui ne vit que d'amour | Et puis, quand ils sont revenus | Que n'aimez vous | Ramonez ci, ramonez la | Jarnonbille, ta la ra la | Je suis la fleur des garçons du village | Partez pour le Potosi | Une jeune Nonette | Je vous trouverai avec cette belle | Point de façon, mon aimable brunette | Pierre Bagnolet | Ah, petit à petit | Joconde | Jean danse mieux que Pierre | Tarare ponpon | Talaleri ta la la lire | Morguenne de vous | Écoutez ma chanson, forgeron de Cythère
1742 Hippolyte et Aricie Qui des deux pourrons-nous choisir | Qu'on en dise ce qu'on voudra, tout ci, tout ça | Il m'est avis que l'on me fourre | À l'ombre de ce vert bocage | Votre beauté soumet tout l'univers | Viens dans ma cellule | À l'amour rendons les armes | Ah! qui vous a, qui vous a, qui vous a | Couperin: Sœur Monique | Pour voir un peu comment ça f'ra | Ah! Thérèse | Je vous la gringole | Sur le pont d'Avignon | Menuet de l'Opéra: Agnès qu'auparavant | Comment donc, petite effrontée | La bergère de nos hameaux | Pata, pata, pan, ter, lin, tin, tin | Ah! morbleu, sambleu, Marion | Ce qui n'est qu'une enflure | Y a bien d'la différence | Nous autres bons villageois | J'en f'rai la folie, ma mie | Belle brune | Diablezot | Iris est plus brillante | Menuet de Cupis | Que je suis à plaindre dans cette débauche | Quand on parle de Lucifer | Pendus | Vous voulez me faire chanter | Il faut suivre la mode | L'autre jour j'aperçus en songe | Ah! Robin, tais-toi | Avez-vous vu ce héros | Que devant vous tout s'abaisse | Que le mal de dents | C'est ce qui nous enrhume | Amis, sans regretter Paris | Nous sommes trois fous, Mesdames, | Vous qui voyez les dames, blandè loquimini | Un jour, le malheureux Lisandre | Oh! rendez-moi ma fille | Elle est dans cette tour augé, augé | Un jour le bon père Abraham | Les Gourdins | Gros nez, gros nez, | À sa voisine | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Le tout par nature. | Ma Manon, ne pleurez pas | De l'amour tout subit les lois, du Ballet des Sens | Si le roi m'avait donné | Je vois venir ma mère, arrêtez-vous donc | M. le Prévôt des marchands | Tourne, tourne, tourne, c'est ton paiement | Ah! j'ai tout vu | Sont les garçons du port au bled | Le roi dit à la reine | L'occasion fait le larron | Tu tueras ton père et ta mère | Je suis gaillard et j'ai bon estomac | Les Trembleurs | Allons donc, jouez violons | Catherinette assise au bord de la mer | Non, non, je ne veux pas rire | Le fameux Diogène | Je ne regrette point la ville | Qu'importe, qu'importe | Le bonheur de ma vie n'a duré qu'un moment | J'ai un coquin de frère | Marguerite, ma mie, olire, olire | On y va deux, on revient trois | Allons donc, Mademoiselle | Comme deux seaux dans un puits | Partez pour le Potosi | Aperlua bona | Les filles de Montpellier | Ô Pierre, ô Pierre | Que je regrette mon amant | Il vous faudrait un biscuit | Ah! Barnabas | Ah! que le faubourg Saint-Jacques | Aimez, belle pastourette | Si ma Phillis vient en vendange | Toujours va qui danse
1743 Le Messager du Mans Folies d'Espagne | Pour passer doucement la vie | Lucas se plaint que sa femme | Nous autres, bons villageois | Le cotillon couleur de rose | Joconde | Une jeune nonnette | Je suis fils d'Ulysse, moi | Vous m'entendez bien | Non, tu ne m'aimes pas | Ce n'est qu'enflure | Je ne sais pas écrire | En passant sur le Pont-Neuf | Dupont, mon ami | Confiteor | Cotillon | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Que je t'aime sur ce ton | J'entends déjà le bruit des armes | Le tran tran | Ma pinte et ma mie | Et vogue la galère | On doit toujours avoir peur | Je ne suis né ni roi, ni prince | Petits oiseaux, [rassurez-vous] | Eh, allons donc, jouez violons | Ah! Thomas, réveille-toi | Je sommeille | Les proverbes de Quinault | Le gourdin | Flon, flon | Trembleurs | Menuet | Fanfare | Tant de valeur et tant de charmes | Je suis gaillard | Ô lire, ô lire | Ton lulure lure | Voyelles anciennes | Ton humeur est, Catherine | Le beau berger, que j'aime tant | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Cotillon de Vendôme | Le Roi dit à la Reine | Qu'importe | Ah! Madame Anroux | Fanchon, la ravaudeuse | Allez-vous en, gens de la noce | L'amour est un voleur | Et toujours va qui danse | La mirtanplain | Le badinage | Chacun à son tour | Monsieur, en vérité | Petite Lavallière | Quand le péril est agréable | À faire | C'est l'ouvrage d'un moment | Vaudeville du rien | On y va à deux, on revient à trois | À l'ombre de ce vert bocage | N'oubliez pas votre houlette | Que toute la terre est à moi | Les billets doux | Tous les bourgeois de Châtre | Bouchez, Naïades, vos fontaines | C'est la pure vérité | Vantez-vous en | Dormir est un temps perdu | Attendez-moi sous l'orme | Fleuve d'Oubli | Laire la, laire lan laire | Les rats | Monsieur La Palice est mort | Patapan vive le régiment | Vaudeville | Joconde retourné | J'entends le moulin tiquetac | Allons gai, d'un air gai | Le monde renversé | Mon petit doigt me l'a dit | Les triolets | Vivons, comme le voisin vit | Y avance, y avance | Prévôt des marchands | Des fraises | Tu croyais, en aimant Colette | Contre mon gré, je chéris l'eau | Depuis que j'ai vu Lisette | Et non, non, non, je n'en veux pas d'avantage | N'oubliez pas votre houlette, Lisette | Où est-il! ce maudit buveur d'eau | Rions de l'erreur extrême | Les pèlerins | Nous ne voyons plus la ville dans notre faubourg | Le trot | L'enflure | Trois enfants gueux | Prends, mon Iris, prends ton verre | Il est chu dans la rivière | Ô reguingué, ô lon, lan, la | Je suis un bon soldat, titata | Menuet de Grandval | Mariez, mariez, mariez-moi | Bonsoir la compagnie | C'est une excuse | Lampons, lampons |
Arlequin Phaéton Brunette, mes amours | Oh Pierre, oh Pierre | Je suis la fleur des [garçons du village] | J'aimerais mieux, ma mère | Je vous aime tant | Pour fuir l'amour | Il m'est avis que l'on me fourre | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Ma sœur, t'en a-t-on fait autant | Sans savoir comment | J'approche, sa beauté me flatte | Afin qu'aucun moine ne sorte | J'ai passé, repassé [devant votre porte] | Non, vous ne m'aimez pas | J'en jure pas vos yeux | J'ai demandé à ma mère | Tout d'travers | Ô lon lan la | C'est un exemple | Le premier jour de l'hyménée | Ah! ma tante | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | C'est dans une rue de Paris | Voulez-vous savoir | Allons le voir à Saint-Cloud | Les garçons du port au bled | Un jour, le front et le nez | [Quand] Moïse [fit défense] | En un pré du jus de la treille | Laisse tes moutons | Ce n'est point par effort qu'on aime | Ha! ha! ha | Qui veut ouïr chansonnette | C'est lui qui fait la pimprenelle | Ma Manon, consolez-vous | Poudres | Mariez-moi | Il ne veut pas qu'on danse | Une jeune nonnette | la Palice | Ton humeur est, Catherine | Tancrède | Le triolet | C'est la mère Michel | Le beau Tircis | Au bord d'une onde fugitive | Pour un doux baiser | Adam, le premier des hommes | Jean Gille | Pour la baronne | Turlurette | Rebels | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Menuet de Rameau | Ô laire, ô la | Colin, va t'en dire à Fanchon | Diogène | Un jour, dans un plein repos | La santé du Roi | Femme ne peut-elle empêcher | Connaissez-vous Grégoire | Qui vous a Margoton | la Foire | À sa voisine | Ah! que Monseigneur est [charmant] | Par bonheur ou par malheur | Ô, messager | C'est dans la rue d'la mortabrie | Quand une fille | Dieux! quel moment | Quand je fume à la taverne | Permettez-le moi, père | Pourquoi vous en prendre à moi | Sais-tu la différence | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Quand la bergère vient des champs | [Menuet de] Grandval | Galants, retirez-vous | Tout cela m'est indifférent | Sans dessus dessous | Tout le long de la rivière |
L'Ambigu de la Folie ou le Ballet des dindons Tout le monde est plongé | Sans un grain de folie | Ah! Je ne m'en soucie guère | À Monsieur Le Prieur | Les bons villageois | Pouvoir | Le trémoussoir | Birène | Tant amoureuse | [Un jour, dans un plein repos] | La milice | L'un me prit | [Vous chiffonnez mon falbala] | Ricandaine | Du fat puni | Ceux qui me l'ont tué [m'ont fait grand tort] | Il grêle | C'est dans la rue de la mortellerie | Gai, lariradondé | Pontoise sur l'Oise | Lustucru | [J'avais cru que Colinet] | On n'aime point dans [nos forêts] | [Ah! le vois-tu bien, le sens-tu bien, si je t'aime] | Sais-tu la différence | J'ai bien la meilleure femme | Fille qui passez par chez nous | Branle de Metz | Non, vous ne m'aimez pas | C'est trop bourgeois | Perrette, étant dessus l'herbette | [Halte-là] | [Oui, j'en ferais la folie] | La Têtard | Ô regingué | Y avance, [y avance] | Les proverbes | Lucifer | Lassi, lasson | Comme il s'y prend le drôle | Vous voilà tout comme un nigaud | Le cordon bleu | Simone | Un peu de tricherie [dans la vie] | Le fils d'Ulysse | Voilà le monde | Paris en deuil | Clair flambeau du monde | C'est une excuse | Tout tourne | C'est la fille d'un laboureur | Quel fichu conte | Ah! Puisse-t-il ma chère | On vous en ratisse | À sa voisine | Trois enfants gueux | La poudre prend | Tandis que nous sommes | Quel caprice | Adieu donc, mes amours | Je viens exprès du Sabbat | C'est ma mie, je la veux | Ratapatapan | Chacun à son tour, [liron, lirette] | L'allumette | Je la mirlirot lirette | Le tout par nature | Oh! Madame Olympe | Quand on est bon rameur | Achetez mon cœur | [Achetez mon cœur] | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Car c'est une bouteille | Dans notre village | Je ris, je bois, je suis contente | Le gourdin | Et non, non, non, [je n'en veux pas davantage] | Vantez-vous-en | Ah! voilà le drôle | C'est la, la, la | C'est la fille de chez nous | Jouez violons | Réveillez-vous, [belle endormie] | Je l'entends bien | Hésione | Confiteor | Je vous la gringole | Des rats | Le péril | Par bonheur, ou par malheur | C'est en revenant de Falaise | Talalerire | Grandval | Turlurette |
L'Astrologue de village Je suis bon petit garçon | Tout règne aujourd'hui dans le monde | Branle de Metz | [Je suis un bon soldat] titata | Il était un moine blanc | Il est certain petit moment | Quien Pierrot veux-tu savoir? | Vous vous en flattez vainement | Le prévôt [des marchands] | Routes du monde | Réveillez-vous [belle endormie] | L'autre nuit j'aperçus [en songe] | [Va,] tu as raison, la Tulipe | Les proverbes | Que je suis à plaindre [de cette débauche] | Par bonheur, ou par malheur | Le mari pulmonique | Vous en venez [, vous en venez] | Monsieur de Catinat | La bonne aventure | Et non, non, non, [je n'en veux pas davantage] | Confiteor | Le péril | Mathurin | J'en suis bien contente | Filles qui passez par ici | La blonde et la brune | Il était un avocat | Gardons nos moutons | Les bons villageois | Pendu | Nouveau monde | Le long de ça, le long de là | Ô Pierre | J'en f'rai la folie | Aujourd'hui Condé | Changement pique [l'appétit] | Et puis tout d'un coup | La besogne | Le pouvoir | Le prévôt | Ramonez-ci | La ceinture |
1744 Polichinelle Gros Jean Prévôt [des marchands] | Tu croyais, en aimant Colette | Trois frères gueux | Un chanoine de l'Auxerrois | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | Je voudrais bien la connaître | Ah, Barnabas | Péril | Menuet d'Hésione | Buvons à nous quatre | Partez puisque Mars | C'est ce qui vous enrhume | Entre nous, bons français | Malgré la bataille | Diogène | Voyelles anciennes | Nous jouissons dans nos hameaux | Quand je suis dans mon corps de garde | L'occasion fait le larron | Les dieux comptent nos jours | La verte jeunesse | Oh, oh, tourelouribo | Trembleurs | Buvons à tasse pleine | La Palisse | Turlurette | Liron, lirette | D'une certaine façon | Vous ne m'aimez pas | La marmotte | Les gens de Saint-Ouen et de Saint-Cloud | Ah, j'ai tout vu | C'est une excuse | Dormir est un temps perdu | Quel plaisir d'aimer | Du haut en bas | Confiteor | Le trot | Menuet de Grandval | Qu'on apporte bouteille | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Ô gué | Belle Iris, vous avez deux pommes | Amants, votre bonheur | J'ai sans y penser | Et toujours va qui danse | La troupe italienne, faridondaine | Pouvoir | La Tampone | Sens dessus dessous | Je ne suis pas si diable que je suis noir |
Polichinelle maître d'école La béquille | Dans ces beaux lieux il faut se rendre, \provair[prologue]{de}{L'École des amants} | Des fraises | Reguingué | Je ne saurais | Du haut en bas | Branle de Metz | Et voilà comme | Amis sans regretter Paris | Ô reguingué | Et et et et et et et et | Sans mes pas et sans leurs appas | Ce n'est plus la mode des amants constants, \provair[acte de L'Amour saltimbanque]{des}{Fêtes vénitiennes} | Le tran tran | Que je regrette mon amant | Tirlitou | Il faut l'envoyer à l'école | Par bonheur ou par malheur | La Ceinture | Tu croyais en aimant Colette | Sainte Radegonde | Dirai-je mon [confiteor] | Attendez-moi sous l'orme | Lère la lère lan lère | Ah que la forêt de Cythère | Je ferai mon devoir | Préparez-vous pour la fête nouvelle | Est-ce que ça se demande | Le cotillon couleur de rose | Vinaigre | Pour la baronne | Vous parlez gaulois | Sur le ritantaleri | Air des cloches : Orléans Beaugency | Et fera bien claquer son fouet
Roland Mon joli petit cœur | Le masque tombe | Je ne bois jamais qu'un coup | L'Amour pêche en eau trouble | L'asthmatique | Comment, monsieur votre époux | L'autre jour, m'en revenant de vendange | Les filles de Montpellier | Jamais la nuit | De tous les capucins du monde | Tout cela m'est indifférent | Je ferai mon devoir | Dans les bras de ce qu'on aime | Partez d'abord avec audace | Contre mon gré, je chéris l'eau | Voyageur que l'Amour guide | Comment faire | Il ne faut point mettre à rançon | Tout ainsi comme | Le ciel bénisse la besogne | Que faites-vous, Marguerite | Du bout du monde | Comme un oiseau | Robin turelure | Les Triolets | Belle Brune | Je ne vous ai vu | Le fameux Diogène | Passant sur le Pont-Neuf | Les Feuillantines | Fanfare de Choisy | Mais le soleil n'est pas mort | Je croyais que ma flamme | Et fron, fron, fron | Noirs orages | Un abbé dans un coin | Nous aimons qui nous aime | Eh! allons donc, Mademoiselle | Dormir est un temps perdu | Eh! zon, zon, zon, Lisette | Quand la bergère vient des champs | Prenez mon cœur, et n'en prenez point d'autre | J'ai deviné la cachette | Voici les dragons qui viennent | Votre toutou vous flatte | Que chacun de nous se livre | Que j'estime, mon cher voisin | Jeunes filles, accourez toutes | J'ai rêvé toute la nuit | La poudre prend | On ne peut tromper l'Amour | La Baronne | Toque mon tambourinet | Laissons-là la fumée | Par bonheur ou par malheur | Attendez-moi sous l'orme | Chacun à son tour | Vous n'avez pas besoin qu'on vous console | C'est une excuse | Par la vertu, tu, tu, de ma baguette | Buvons à nous quatre | On pourra vous viser | À l'Amour, rendons les armes | La jeune Isabelle | C'est l'ouvrage d'un moment | Ô reguingué | Banissons la cérémonie | Eh! non, non, il n'est point de si joli nom | La moitié du chemin | Joignez le régiment | On revient trois | Tuton, tutaine | Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Les bons coups se font sur la brune | Y avance, y avance | C'est la chose impossible | Je ne sais pas écrire | Je suis un bon soldat | Il n'est point de bonne fête | Changement pique l'appétit | Malgré la bataille qu'on donne demain | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Le seul flageolet de Colin | Sans un peu de vin dans mon verre | Jean danse mieux que Pierre | Eh! vogue la galère | La bergère qui m'engage | Que toute la terre est à moi | Pierrot se plaint que sa femme | Ne vous chagrinez pas | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Quand je le vois venir | Répondez ma chère | Bonhomme, de quoi savez-vous jouga | Ces filles sont si sottes | Ton humeur est, Catheraine | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Comme v'la qu'est fait | Vive la joie, et point d'alarmes | Ne m'entendez-vous pas | Plus on est de fous | Pierre Bagnolet | Les Trembleurs | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Belle brune | Je suis la fleur [des garçons du village] | Et gai, gai | Tambourin | Faites dodo | Sois complaisant, [affable et débonnaire] | Où est-il le petit nouveau né | La troupe Italienne, [faridondaine] | Cotillon hongrois
1745 Arlequin Thésée De quoi vous plaignez-vous, [belle Iris, quand on vous aime] | Vendôme, Vendôme | C'est ma devise | Chacun à son tour | Buvons à nous quatre | Le bon branle | Opégué, ma commère | Grands dieux qui connaissez | Menuet | Nous servons pour vous satisfaire | Monsieur Blaise | Va-t-en voir s'ils viennent, [Jean] | En passant sur le pont | Ah! Madame Anroux | Le trot, le trot, le trot | Oh, oh, tourelouribo | Je ferai mon devoir | Y a trente ans que mon cotillon traîne | Vous, qui vous moquez par vos ris | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Permettez-moi que je vous baise | Nanon dormait | Goûtons bien les plaisirs, bergère | Et allons donc, jouez violons | Ne croyez pas que je demeure [plus longtemps à boire avec vous] | Il faut recommencer | J'ai perdu mon pucelage | La moitié du chemin | Je voudrais bien me marier | C'est le petit Jean de Nivelle | De cœur de bouche et d'affection | Hier, à la grenouillère | Vous me l'avez dit, souvenez-vous-en | Que j'estime mon cher voisin | Janvier, février, sont des mois | Pour le badinage, bon | Pour héritage, je n'eus de mes parents | Voilà la différence | À boire à Monsieur le Prieur | Mon père m'a marié [à sa fantaisie] | Que devant vous tout s'abaisse et tout tremble, Menuet | Trois frères gueux | Tu croyais, en aimant Colette | Nage toujours et ne t'y fie pas | Mais | Ces filles sont si sottes | Nous jouissons dans nos hameaux | J'entends déjà le bruit des armes | Je n'en dirai pas davantage | Dieux! que dans mon lit | Talalerire | Morguenne de vous | Cela ne me contente guère | De tout temps, le jardinage | Je suis un précepteur d'amour | Allons, cher Damon, non | La Choisy | Joconde | À sa voisine | Qu'est-ce que cela m'fait à moi | Il sommeille | Comme v'là qu'est fait | Je ne suis pas si diable | Ah! Philis, je vous vois, [je vous aime] | Eh, allons donc, Mademoiselle | Je ne sais pas écrire | Çà, que je te mette | Mon petit cœur, vous ne m'aimez pas | Très volontiers, mon frère | J'avais cent francs | Je n'avais pas quinze ans | D'Amour pour amour | Caché dans un coin | Ô, heureux retour | Suivez les lois | Avoir du bien | Triolets | Dedans nos bois, il y a un ermite | Danse de Monsieur Bariolet | Le masque tombe | Margot sur la brune | Mais, bergers, ne mentez-vous pas | Sans le savoir | La troupe italienne | Partout où l'on voit le chagrin | Ziste, Zeste, point de chagrin | N'y a pas de mal à ça | Jean de Vert |
Thésée Frappons, [frappons, frappons fort] | Guérissez-moi mon mal, ma chère mère | Que j'estime mon cher voisin | Allons donc, Mademoiselle | [Frappons, frappons, frappons fort] | Margot filait tranquillement | Tirtentaine | Quand je suis dans mon corps de garde | Toujours va qui danse | Mon petit cœur gauche | Traquenard | Vantez-vous-en | C'est ma devise | Connaissez-vous Marotte, [la femme à tertous] | Le beau Dion | À la santé de la Folie | Rossignolet du vert bocage | Je ne suis né ni roi, ni prince | De mon pot, je vous en réponds | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Si ma Philis vient en vendange | Prenez un amant, larirette | Filles qui passez par ici | Eh! Avance | Je suis la simple Violette | Ziste, zeste, point de chagrin | J'aime mieux le Moine, moi | Maris qui voulez fuir l'affront | Le tout par nature | C'est une autre affaire | Pierre Bagnolet | Robin turelure, lure | J'ai rêvé toute la nuit | Ah, ah, je voudrais bien voir ça! | Gué, gué, gué, opégué | Faites boire à triple mesure | Tout est permis en carnaval | Pour la baronne | N'y a pas de mal à ça | C'est ma mie, j'la veux | Si la jeune Iris a pour moi du mépris | Attendez-moi sous l'orme | Ce fut un dimanche après vêpres | Ton humeur est, Catherine | Amis, sans regretter Paris | Et qu'est-c'que ça m'fait à moi? | Quand le péril est agréable | Je n'en veux pas davantage | Vous m'avez tout l'air, hum, hum | Lanturlu, lanturlu | Quoi! Boiter en cette saison | Qu'un mari soit pulmonique | Un Cordelier d'une riche encolure | Il était une fois un roi d'Acajou | I, i, i, il est endormi | Charivari de | Est-ce un pouce | la | Ah! Thomas, réveille-toi | N'avez-vous pas vu l'horloge | Vous avez bien de la bonté | Vous ne m'aimez pas | Le joli petit corbillon | Non, je ne veux pas rire | Menuets italiens de Lavaux | Je ne saurais, [je suis encor trop jeunette] | De tous les capucins [du monde] | Ah! Le vois-tu bien, le sens-tu bien, si je t'aime | Ma commère, quand je danse | La bonne aventure | De tromper un amant volage | Est-il de plus douces odeurs | Marions, marions, marions-nous | Un peu de tricherie dans la vie | Vous me l'avez dit, souvenez-vous-en | Vous m'entendez bien | Allez-vous-en, gens de la noce | Buvez, frères, buvez | Qu'on apporte bouteille | Chantons à tour de bras | Qu'allais-je faire dans cette galère | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Cher amant, tu m'abandonnes | Tu croyais, en aimant Colette | J'ai vu, j'ai vu, j'ai vu le cadran du berger | Ramonez ci, ramonez là | Gai, gai, gai, gai, tôt, tôt, tôt
La Fille, la veuve et la femme Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Est-ce que ça se demande | Menuet de l'esprit follet | Médor a su charmer mon cœur | Ma maîtresse est une blonde | Filles qui passez par ici | Il est pourtant temps, ma mère | Monsieur le Comte a très grand tort | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Toujours va qui danse | Cahin, caha | Ah! vous ne m'aimez pas | Cher amant, tu m'abandonnes | Tarare ponpon | Gai, gai, gai, mon officier | Marotte fait bien la fière | Mariez-moi | Non, je n'irai plus seulette aux bois | De tous les capucins du monde | L'amour se démasque lui-même | Ma raison s'en va grand train | Vive le badinage | Catinat | Le tout par nature | Jamais la nuit ne fut si noire | Un peu de tricherie [dans la vie] | Vantez-vous-en | Ma chère mère | Pierrot | Pour la Baronne | C'est encore mieux | Allons donc, Mademoiselle | Vous qui voyez les dames | Mademoiselle, parez votre chapelle | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | N'avez-vous pas vu l'horloge | Sans le savoir | Ronde | Ces filles sont si sottes | Je ne sais comment ça se fit | Ni l'un, ni l'autre | Ce sont les garçons du port au blé | Corbillon | Je sommeille | C'est ma devise | Cotillon des fêtes de Thalie | J'ai demandé à ma mère | Sur le ritanta la leri | Monsieur l'abbé, retirez-vous | Petite La Valière | Cotillon de Dunkerque | Laissez faire au temps | Pierrot se plaint que sa femme | Mais, je ne vous dis pas cela | Que Sylvie m'offre son cœur
1747 La Bohémienne
1749 Nanette Au bord d'un clair ruisseau | Jus d'octobre | De tous les capucins du monde | Ils sont chus dans la rivière | Je ne sais point le rire | Réveillez-vous, belle endormie | Pour voir un peu comment ça f'ra | Tu croyais, en aimant Colette | Toujours va qui danse | La ceinture | Comme un coucou | Entendez-vous le bruit de armes | Non, je ne ferai pas | Menuet d'Hésione | Menuet de Grandval | Que faites-vous, Marguerite | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Je suis un précepteur d'amour | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Ô reguingué, ô lon lan la | Dans un bois solitaire et sombre | Mirliton | À la baronne | On n'aime point dans nos forêts |
La Femme jalouse ou le Mauvais Ménage Que je regrette mon amant |
1751 Les Amants inquiets Vous brillez seule en ces retraites | Là-haut, sur ces montagnes | Préparons-nous pour la fête nouvelle | À quoi s'occupe Madelon | Je ne pense qu'à mon troupeau, | Petite la Valière | Que j'aime mon cher Arlequin | Cap de Bonne-Espérance | C'est l'ouvrage d'un moment | Eh! vive la jeunesse, qui ne vit que d'amour | Ah! Madame Anroux | Ma maîtresse est une blonde | Eh! allons donc, jouez, violons | Aimons, aimons-nous | En mistico, en dardillon | Tout du long de la rivière, ah! qu'il fait bon là | Monsieur, en vérité, [vous avez bien de la bonté] | Je ne veux qu'amour pour amour | Il faut tous entrer en danse | Vantez-vous en | Adieu, Tonton, ma brune | Un abbé dans un coin | Et j'y pris bien du plaisir | Je n'entends plus dessous l'ormeau | Il est gen, gen, gen, il est ti, ti, ti | Et tant, tant, tant | Quel plaisir, quand on s'aime bien | Ces filles sont si sottes | Ronde | Qu'on est à plaindre quand on n'a pas | L'autre jour d'un air enfantin | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Ma tourlourette, en amourette | Toujours va qui danse | Un berger qui pour moi soupire | Pourvu que Colin me, voyez-vous | Mais mon berger est si discret | Va, tu as raison, la Tulipe | Son joli petit corbillon | Les pèlerins | Viens ma bergère, viens seulette | Gentille pèlerine | Je n'en dirai pas le nom | Monsieur l'Homme | De tous les capucins du monde | Dans un détour | Ma Fanchon ne pleurez pas | Tambour de l'amour | En badinant, en folâtrant | Monsieur le prévôt des marchands | Il est un Sophie | T'a-t'il levé la gorgerette | Entre l'amour et la raison | Non, non, il n'est point de si joli nom | Ah! que la forêt de Cythère | Achevons notre cruchon | C'est qu'ça n'vous va brin | Paris est en grand deuil | Ah! que le faubourg Saint-Jacques | Les Trembleurs | Comment faire | L'autre jour dans une chapelle | Robin turelure, lure | Un sot qui veut faire l'habile | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Allons voir à Saint-Cloud | Vous serez, belle princesse | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | N'avez-vous pas vu passer Marguerite, ma Mie | Quand je suis dans mon corps de garde | Belle digue don, digue don, dondaine | Le Gourdain | Je viens exprès de Congo | À Paris y a trois filles | Du haut en bas | Sont les garçons du port au Bled | Ah! Nicolas, sois-moi fidèle | Premier air | Deuxième air | Depuis que j'ai vu Nanette | Ma belle, ma toute belle | Ah! qu'il y va, ma bergère, ah! qu'il y va gaiement | Ah! Vous ne m'aimez pas | Amis, sans regretter Paris | Un inconnu | J'ai des vapeurs, je me meurs | J'étais seule en un bocage | Nous avons pour nous satisfaire | Les pierrots | Monsieur l'abbé, où allez-vous | L'occasion fait le larron | Le confiteor | Dérouillons, dérouillons, ma commère | Adieu donc mes amours | Folies d'Espagne | Baise-moi donc, me dirait Blaise | Simone, ma Simone | Je viens devant vous | Accorde ta musette | Votre toutou vous flatte | Eh! allons gai, Monsieur le Procureur | Nous autres bons villageois |
Les Indes dansantes Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Au fond de mon caveau | Quelle sombre humeur, ma sœur | Est-c'que ça s'fait com'ça | Aimons-nous, jeune Thémire | Un jour, dans un plein repos | Eh! qai, gai, gai, Madame la mariée | Non, rien n'est si fatiguant que l'emploi d'une tourière | Je suis un bon soldat, titata | Plus inconstant que l'onde et le nuage | Ma commère, quand je danse | Vous chiffonnez mon falbala | Eh! vogue la galère | Il faut l'envoyer à l'école | Dans les gardes françaises | [Il grêle] | De mon berger volage, j'entends le flageolet | Voilà la différence | À boire, à boire, à boire | Culbute, culbute à jamais, | La bonne aventure | Gros nez, gros nez, | À mon cœur, dans ce séjour, tout peint l'amour | Le seigneur turc a raison | Ah, Pierre! ah, Pierre! j'étais morte sans vous | Pendus | Amis, sans regretter Paris | Contre un engagement | Au bord d'un clair ruisseau | Les filles de Montpellier | N'aurai-je jamais un amant, moi qui suis jolie | L'eusses-tu cru | J'avais cru que Colinet | Elle est favorable à mes yeux | Voilà mon instrument des champs | Ah! que Colin l'autre jour me fit rire | Ma chère Atalidette | Oh! oh! oh! ma foi, voilà du fruit nouveau | Seigneur, en vérité, vous avez bien de la bonté | C'est ce qu'on n'a point vu de la vie | Brisons les rames, renversons les autels | Mon p'tit cœur, vous n'm'aimez guère | L'amour s'est fait chez ma mie | Damon, calmez votre colère | Pour chanter un duo, quand l'amour nous rassemble | Puisque pour vous je soupire | De Monsieur Exaudet | Oui, vous en feriez la folie | Mon papa, toute la nuit | Le premier du mois de Janvier | Contredanse de Monsieur Blaise | Ah! Maman, que je l'échappe belle! | Apprenez, par ma voix, le vrai moyen de plaire | Je ne veux plus sortir de mon caveau | Je voudrais bien me marier | Ah! voyez donc comme il s'y prend le drôle | Jeune Lisette, prête-moi cette houlette | Vous me grondez d'un ton sévère | Dans le fond d'une écurie | Entre l'amour et la raison | Un peu de tricherie [dans la vie] | Ah! le bel oiseau, maman | C'est ce qui vous enrhume | Ah! le bel [oiseau, maman] | Chacun à son tour, liron, lirette | Passant sur le Pont-Neuf, entre minuit et onze | C'est la fille d'un laboureur | Marie Salisson est en colère | Toujours seule, disait Nina | Là-haut, sur ces montagnes | Pan, pan, pan, la poudre prend | Mi fa ré mi, chantez, mon petit | Laisse-moi Tircis | C'est un moineau | Ah! ah! vous avez bon air | J'en jure par vos yeux | La fortune ainsi que l'amour | Il faut suivre la mode | Un jour, la jeune Annette, sur le bord d'un ruisseau | Mon petit doigt me l'a dit | De France et de Navarre | Contredanse | Quel plaisir, quand on s'aime bien | À quoi s'occupe Magdelon | Un officier, deux officiers | C'est une excuse | J'vous prêt'rai mon manchon | Le démon malicieux et fin | Ô reguingué | La coquette | Les regards sont les premiers traits | Turlurette | La liberté d'elle-même est charmante | Ah! mon cher ami, que j't'aime | Hanneton vole, vole, vole; il y a un maître à ton école
Les Amours champêtres Que le sort d'une jeune bergère | Ingrat berger, qu'est devenu | Ah! Nicolas, sois-moi fidèle | De tous les capucins du monde | Je n'entends plus dessous l'ormeau | Je voudrais bien me marier | L'autre jour, étant assis | J'ai perdu ma liberté | Ça n'vous va brin. | De tout temps, le jardinage | Que je regrette mon amant | Comme un oiseau | Le plaisir passe la peine | Quand je regarde Margoton | Mon petit cœur de quinze ans | Si ma Philis vient en vendange | Attendez-moi sous l'orme, | Monsieur le Prévôt des marchands | Réveillez-vous, [belle endormie] | L'amour me fait, lon, lan, la | Très volontiers, fort volontiers | Dans le fond d'une écurie | Mon petit doigt me l'a dit | Ici, je fonde une abbaye | Vous voulez me faire chanter | Routes du monde | C'est ce qu'on ne voit guère | O reguingué | Margoton a sous le menton | Ah! Ma voisine, es-tu fâchée | Accorde ta musette | Faites dodo | J'allais traire ma vache | Je veux garder ma liberté | Le souci jaunissant | Musette de Monsieur Desbrosses | Berger, je n'ose | Mais à quoi bon, Fatime | À mon cœur, dans ce séjour | Je vais partir, je vais mourir | Et non, je n'en veux pas davantage | Amis, sans regretter Paris | Ronde | Alte-là | Vantez vous-en | Ç'a n'se prend pas à poignée | C'est l'ouvrage d'un moment | J'écoutais de là son caquet | Pierrot, sur le bord d'un ruisseau | Sur cet aveu plein d'appas | Il l'attrap'ra | Je viens de vous choisir | Ça n'se fait pas | Ton humeur est, Cathereine | Tré, tré, trémoussez donc | Ma p'tit' mère | Le tout par nature | Madame Olympe | Ah! le bel oiseau, maman | J'aime, je ris, je bois, je chante | Bouchez, Naïades, vos fontaines | La jeune abbesse de ce lieu | Réveillez-vous, belle endormie | Est-ce de toi qu'il veut parler | Le seigneur turc a raison | L'amant fidèle | Le beau Dion | Songez-vous que je suis la veuve | La fille de village | Tout cela m'est indifférent | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Entre l'amour et la raison | Ah! Madame Anroux |
1752 La Fileuse Réveillez-vous, belle endormie | Non, je ne ferais pas [ce qu'on veut que je fasse] | Je vous prêterai mon manchon | Pour soumettre mon âme | Oui, j'ai tout vu | De quoi vous plaignez-vous | Nous sommes précepteurs d'amour | L'amour comme Neptune | Monsieur en vérité, vous avez bien de la bonté | Vous voulez me faire chanter | Malgré la bataille | La confession | Reçois dans ton galetas | Quand je suis dans mon corps de garde | Adieu la feuille et le serment | N'ayez point tant de mépris | Stila qu'a pincé Berg-op-zoom | Babet, que t'es gentille | En passant dessus le Pont-Neuf | S'y prend-t'on de cette façon | D'une certaine façon | La mort de mon cher père | Adieu, mon cher la Tulipe | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Qu'est-ce qui veut savoir l'histoire de Manon Giroux | Manon la couturière | Les jours passés dans les tourments | Non, non, ma femme, il n'en est rien | Sous un ormeau | Trembleurs | Folies d'Espagne | Non, tu ne m'aimes pas | L'occasion fait le larron | Veux-tu sentir le ravissement | Triolets | J'ai des vapeurs | De tous les capucins du monde | Découpures | Toujours va qui danse | La Piersitoire | Tredam, Monsieur Thomas | Confiteor | Fleurettes | Si tu avais connu monsieur de Catinat | Fuis le danger | Dans nos hameaux, la paix et l'innocence | Prévôt des marchands | Manon la Couturière | Noël Suisse | J'suis bien aise de vous l'dire | Nous nous marierons dimanche | Chantons Latamini
Fanfale Adieu mon cher la Tulipe | J'ai perdu ma liberté | Nous autres bons villageois | Mais je sens mon cœur qui soupire | Vous en venez | Jean Gille, mon gendre | Parbleu, c'est une autre affaire | Ce sont les filles de la chapelle | À l'envers | J'aime une jeune brunette | Ici l'on fait ce que l'on veut | Je ne sais pas écrire | L'amour comme Neptune | Gai, gai, mon officier | Ma tourelourette, en amourette | Tu croyais, en aimant Colette | Faites joujou, brunette | De tous les capucins du monde | Vous m'en contez, vous m'amusez toujours | Ton humeur est, Catherine | Si j'avais connu monsieur de Catinat | Babet que t'es gentille | Pour la jeune Annette | En passant sur le Pont-Neuf | Approchez, mon aimable fille | Je n'y puis rien comprendre | Quel mystère | Sur le pont d'Avignon | Quand je vous ai donné mon cœur | Sans le dieu de la tendresse | Quel voile importun le couvre | Je ne suis pas assez beau, oh! oh! | Chacun vient ici pêle-mêle | C'est ici qu'on sait bien aimer | Deux beaux yeux n'ont qu'à parler | Il n'est pire eau que l'eau qui dort | Que n'a-t-elle un nez vilain, | Les cœurs se donnent troc pour troc | Ah! Barnabas | Au bout du monde | Charmante Gabrielle | Hélas! qu'ils sont heureux, ceux | J'ai des vapeurs, je me meurs | Je sommeille | Faites dodo | Turelututu, rengaine | Je suis un bon jardinier | Badinez, mais restez-en là | Ah! Pierre, ah! Pierre | Ah! Maman, que je l'ai échappé belle | Tant de valeur et tant de charmes | Que le mal a de dents | Dans le fond d'un caveau | Heureuse épée! ah! sans elle | Hélas! maman, pardonnez, je vous prie | Pour faire honneur à la noce | La sombre dondaine | Marche des Bostangis | Je suis fait pour conquérir le monde | Je n'en dirai pas le nom | Guérissez-moi mon mal, ma chère mère | Pendus | Folies d'Espagne | Dieux! quel moment | Menuet | Menuet allemand | Mariez, mariez-moi | Voici les dragons qui viennent | Ces filles sont si sottes | Mais, mais, fort singulier | Malheureuse journée | Qu'allais-tu faire dans cette galère | Allons à la guinguette | Ca n'dur'ra pas toujours
Les Bergers de qualité Que ce beau jour promet d'heureux instants | Amis, sans regretter Paris | Confiteor | Temple que bâtis en l'air | La Samaritaine | Entre l'amour et la raison | Passant sur le Pont-Neuf | Jean, ce sont vos rats | Fille qui voyage en France | Chantons, chantons, et célébrons, célébrons | Je suis un bon soldat | À la façon de Barbari, [mon ami] | Petits moutons, gardez la plaine | Ont enlevé ma mie Margot | Ah, ah, ah, venez-y toutes | Y avance, y avance, y avance | Billets doux | Nous jouissons dans nos hameaux | Sure de ta foi | La Palisse | Tambourin des folies de Coraline | La bonne aventure, [ô gué] | Et vogue la galère | Ô reguingué, ô lon lan la | Tout le long de la rivière | Quand vous entendrez le doux zéphir | L'orage sur ma tête | Résonnez ma musette | Sans cesse le zéphir | Par un matin, Lisette | Nanette, dormez-vous | Plus belle que l'Aurore | La vallée de Montmorency | Italien | Quel bonheur | Menuet Italien | Menuet de monsieur Exaudet | Eh, lon lan la loure loure | Quitte ta musette | Dans un lieu solitaire et sombre | Une bergère jolie | Quoi, Monsieur, ne doit-on pas aimer tout le monde | Le langage des soupirs | Que chacun de nous s'empresse | L'austère Philosophie | Sortez de vos retraites | Vous comptez avec peine | Jean danse mieux que Pierre | C'est une chose qui ne se peut pas | J'ons un secret à vous dire | Voici le jour solennel | Vous allez voir, Messieurs, Mesdames | Avec vous je veux m'unir | Jardinier, ne vois-tu pas | Ah! Je vous vois Valère | Ah! Mon mal ne vient que d'aimer | Ne v'la t'il pas que j'aime | Y allons donc, Mademoiselle | Fleurettes | Quand je regarde Margotton | Que je regrette mon amant | Il ne vient point, quel soin l'arrête | J'étais seule en un bocage | Hendel | Il y a longtemps que mon cotillon traîne | Morgué l'y v'la | Baise-moi donc, me disait Blaise | Vous voulez me faire chanter | Allons gai |
Tircis et Doristée Pinlorelobinet | L'amour me fait, lon, lan, la | J'ai passé deux jours sans vous voir | Castagno, castagna | Eh! dru, dru, dru | C'est la chose impossible | Que faites-vous, Marguerite | Si dans le mal qui me possède | madame Favart | Une jeune Bergère | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Oh! oh! ah! ah! eh! pourquoi donc | La nuit dans les bras du repos | Dans un détour | Est-il de plus douces odeurs | Le langage des soupirs | La confession | Justine | Ah! quel dommage, Martin | Trémoussons-nous donc | Petits moutons | À peine ai-je quitté l'enfance | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Ah! vraiment, je m'y connais bien | Par un matin Lisette se leva | Ah! ah! venez-y toutes | Marche de Lowendal | Résonnez ma musette | C'en est assez pour être heureux | Quoi! tout de bon? Eh! mais, Monsieur | Babet, que t'es gentille | Sur la fièvre et sur la migraine | Il ne faut qu'un coup de baguette | Monsieur de Catinat | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Le démon malicieux et fin | Vaudeville d'Épicure | Charivari de Ragonde | Les forgerons de Cythère | La sombre dondaine | Tarare pompon | Point de façon, mon aimable brunette | Ah! Madame Anroux | Ce n'est qu'à la délicatesse | C'est ma devise | De l'art séduisant de charmer | On fait ce qu'on peut, et non pas ce qu'on veut | Branle de Metz | De quoi vous plaignez-vous | À quoi s'occupe Madelon | Mais je sens mon cœur qui soupire | Je veux chanter sur ma musette | Nous autres bons villageois | Toujours, toujours, je chérirai mon Ismène | Ici l'on fait ce que l'on veut | Et j'y pris bien du plaisir | Jeanneton, tout de bon | Toujours seule, disait Nina | J'entends un bruit de musique champêtre | Plus inconstant que l'onde et le nuage | Sur le bord d'un ruisseau | Simone, la Simone | J'ai un coquin de frère | V'là l'Marchand de bouteill' cassé' | Il est des corsaires | Plus belle que l'aurore | Pour passer doucement sa vie | Robin a des manchettes | Margoton, ma mie | Dieu des âmes | Il était un moine blanc | Mon berger, je ne puis sans vous
Les Couronnes ou le Berger timide Berger, je n'ose | Un vaisseau qui dans la plaine | Du haut en bas | Beau marinier, beau marinier | De tous les capucins du monde | De tromper un amant volage | Que je regrette mon amant | Est-ce de moi qu'il veut parler | Tant de valeur et tant de charmes | Va, tu as raison, La Tulipe | Ah, mon cher ami, que j't'aime | La petite Vallière | Chantez, mon ami | Il faut l'envoyer à l'école | Amis, sans regretter Paris | Maman, pardonnez, je vous prie | Et zon, zon, zon, Lisette ma Lison | On n'aime point dans nos forêts | Servantes, quittez vos paniers | Un jour, dans un vert boccage | Mon voisin a pris son orge | Ingrat berger, qu'est devenu | C'est monsieur Delalande | Monsieur, en vérité, vous avez bien de la bonté | Il s'est élevé querelle | Accorde ta musette | Paris est en grand deuil | Voici les dragons qui viennent | De la confession | Comment faire | Le premier du mois de janvier | Mon petit cœur de quinze ans | De l'amour, je subis les lois | Vaudeville | L'occasion fait le laron | Trop matin s'est levé le roi d'Angleterre | Cela réveille | Ah, ma voisine, es-tu fâchée | Le seul flageolet de Colin | Tout drès le matin | Je viens de vous choisir pour ma petite femme | Joconde | Lon lan la toureloure | Quel désespoir | Ne m'entendez-vous pas | Le beau Dion | Contre un engagement | Nous jouissons, dans nos hameaux | Sur le bord d'un ruisseau | Pour soumettre mon âme | Nous sommes précepteurs d'amour | Laisse agir ma flamme | Piersitoise | Sur le pont d'Avignon | la Piersitoise | Ton humeur est, Catherine | Il ne faut jurer de rien | Je vous rencontrai, l'autre jour ,au milieu d'une bande | Oh ricandaine, oh ricandon | Ah, venez-y toutes | Mariez, mariez-moi | Allons donc, mesdemoiselles | Sont les garçons du port au blé | Car c'est comm'çi, car c'est comm'ça | Est-il de plus douces odeurs | À l'ombre de ce vert bocage | Mon petit doigt me l'a dit | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | La bonne aventure | Pour la baronne | Palsangué Monsieur le Curé | Étant à l'hôpital | J'ai l'pied dans le margouilli |
1753 Totinet Vous brillez, seule en ces retraites | Je n'en dirai pas le nom | Où courez-vous, monsieur l'abbé | Du cotillon couleur de rose | Boire à son tire lire lire | Comment puis-je, sans t'avoir | Au bord d'un clair ruisseau | Réveillez-vous, belle endormie | Que j'aime mon cher Arlequin | Ah! Le bel oiseau maman | Mariez, mariez moi | Ah! Que loin de ce qu'on aime | Tiens, voilà ma pipe | Allons-nous-en, gens de la noce | L'amour comme Neptune | Maris Salison disait à sa mère | Reçois dans ton galetas | Tambour de l'amour | Vantez-vous-en | Manon dormait | Toujours seule, disait Nina | Il faut l'envoyer à l'école | Margoton, ma Mie | La béquille du père Barnabas | La mort de mon chère père | Préparons-nous pour la fête nouvelle | Les Trembleurs | Sous un ormeau | J'ai des vapeurs | Vous me l'avez dit, souvenez-vous-en | Aria del Serva Padrona | Plein, plan, rantamplan, tire lire | Confession | Quand je vous ai donné mon cœur | Babet, que t'es gentille | Je n'y puis rien comprendre | Prenez-en deux, prenez-en trois, contentez votre envie, voyez-vous | À la façon de Barbarie | Menuet | Non, rien n'est si fatigant | Amis, sans regretter Paris | Allons donc, Mademoiselle | Partez d'abord, avec audace | Du haut en bas | Vous voulez me faire chanter | Ma mie Babichon | Faites dodo | À quoi s'occupe Magdelon | Le corbillon | Viens, Aurore | Printemps dans nos bocages | Comme v'là qu'est fait | Les pendus | Vous, qui vous moquez | J'aime une ingrate beauté | Votre cœur, aimable Aurore | Ne v'là-t-il pas que j'aime
Raton et Rosette ou la Vengeance inutile Il n'est point encor l'Aurore | Ah! que je me lasse d'être | Toujours seule, disait Nina | Dans un bocage frais | L'écho Italien | N'faut pas dir' ça, sont des sottises | Que la mariée est trop belle | De tous les capucins du monde | Musette | Votre cœur, aimable Aurore | Ah! je ne m'en souci' guère | Duo | Prêt à danser | J'ai fait jouer un bal, mon cousin | La Ménagère | C'est la servante de chez nous | Connaissez-vous Marotte | Je suis, je suis malade d'amour | Quand tous les gueux dansent | Mon cher Dorante | La Pandoure | Fille qui passez par ici | Netto, netto | Contredanse | Ah! ah! venez-y toutes | De mon pot, je vous en réponds | Il était un moine blanc | Un peu de tricherie | Beau marinier, beau marinier | Branle de Metz | La Fravoletta | En riant, en badinant | Si raviva | Pauv' Petite | Devin de village | Si des galants de la ville | Les Capucins de Meudon | Quand on a bu, la tête tourne | Filles de la tourelle | Baise-moi donc, me disait Blaise | Vieillards de Thésée | Mon père a fait bâtir maison | J'aurai une robe | Un jour de dimanche, après vêpres | Va, tu as raison, la Tulipe | Vous avez raison, la Plante | Je l'aime, je l'aime | La dondon, dondaine | Il est certain petit moment | Il y a tant de gens de bien | Tortillez les jambes | Mon p'tit cœur, vous n'm'aimez guère | Il ne faut jurer de rien | Je n'irai plus seulette aux bois | Si l'on m'donn'ce garçon-là | Je suis Madelon Friquet | Que de bi, que de bariolet | Vivons pour ces fillettes | Non, non, Colette n'est point trompeuse | Maître d'un joli jardinet | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Tandis que nous sommes | Modérez-vous, Cadet | Je voudrais bien me marier | Il est mort; non, c'est qu'il dort | Pour voir un peu comment ça f'ra | Trois petits couteaux | À sa voisine | Trembleurs | Ah! Thomas, réveille, réveille | Je sommeille | Je crois, Lison | Dieu bénisse le Roi Jacques | Gentille pèlerine | Quand on sait aimer et plaire | Il n'est pire eau que l'eau qui dort | Ma maîtresse est une blonde | Mon mignon, tout de bon
Le Rien Nina | Belle diguedon | Talaleri, talalerire | Vous voulez me faire chanter | Échos de Pannard | Prévôt des marchands | Chacun a son ton, son allure | De tous les capucins du monde | Que chacun de nous se livre | Pierrots italiens | Où courez-vous, Monsieur l'abbé | À la façon de Barbari | Quoi! vous partez | La mort, pour les malheureux | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Tu croyais, en aimant Colette | Voilà la ressemblance | Vogue la galère |
Les Fêtes des environs de Paris Ah, mon mal ne vient que d'aimer | Amis, sans regretter Paris | Confiteor | Qu'on apporte bouteille | Catinat | Vous m'entendez bien | Ton humeur est, Catherine | Or, écoutez ma chanson | Ton joli, belle meunière | Eh allons donc, riez donc | Fanfare précédente | Tes beaux yeux séducteurs | Le bon père de notre couvent | Beau marinier, beau marinier | Joconde | Pour soumettre mon âme | Les fleurettes | Pour passer doucement la vie | Gentille Pellerine | Dieux, quel enchantement | La curiosité | Billets doux | Attendez-moi sous l'orme | Du haut en bas | Mais hélas, je m'aperçois bien | Je suis Madelon friquet | Cotillon couleur de rose, | Spera forsan | Sabotiers italiens | la Barberini | De la Barberini | La Bourgogne | Sortons d'ici, je me sens tout de flamme | Babet, que t'es gentille | Jamais la nuit ne fut si noire | Point de bruit! ce réduit solitaire | La mort de mon cher père | De tous les capucins du monde | Folies d'Espagne | Marche Française | Accourez, Nymphes printanières | la Patacouca | Ah! Le bel oiseau | La Royale | Eh allons donc, Mademoiselle | Ingrat berger, qu'est devenu | Quand aux champs, dès le matin | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Le langage des yeux | Sûre de ta foi | Filles qui voyagent en France | Chantez, petit Colin | Monsieur Mondonville | Ne m'entendez-vous pas | De s'engager, il n'est que trop facile | Aimons-nous, belle Themire | De mon berger volage, j'entends le chalumeau | Quoi, vous partez, sans que rien vous arrête | Si, des galants de la ville | Le bonheur de ma vie n'a duré qu'un instant | Pour héritage | Votre cœur, aimable Aurore | Dans l'objet qu'on aime | Le Seigneur Turc a raison | Jardinier, ne vois-tu pas | Ma tantourlourette | V'là l'plaisir des dames
Les Amours de Bastien et Bastienne J'ai perdu mon âne | Lucas, tu t'en vas | Dans ma cabane obscure | Faut pas êtr' grand sorcier pour ça | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | La bonne aventure | M. le Prévôt des Marchands | Hélas! Maman, c'est bien dommage | De tous les Capucins du monde | Pourvu que Colin, voyez-vous | Ce ruisseau qui dans la plaine | Piarrot se plaint que sa femme | À notre bonheur l'amour préside | Buveur fidèle | Javotte, enfin vous grandissez | Corsaires | De France et de Navarre | Je vous aperçus, l'autre jour | Si le Roi m'avait donné [Paris sa grand'ville] | Adieu paniers, vendanges sont faites | Je n'lui, je n'lui donne pas | À table je suis Grégoire, et Tircis sur le gazon | Oh, oh, oh, oh! | Êtes-vous de Gentilli | V'là c'que c'est qu'd'aller aux bois | Que de bi, que de bariolet | J'ai rencontré ma mie | Ton humeur est, Catherine | Ah! Maman, que je l'échappe belle | Et j'y pris bien du plaisir | Devin de village | Que fais-tu là-bas | Les vendangeuses | C'est une excuse | Je suis malade d'amour | Mon papa toute la nuit | Résonnez ma musette | Dans un détour | Un brave gentilzomme | L'amour me fait, lon lan la | Les niais de Sologne
1754 Castor et Pollux feuillantines | Toujours va qui danse | Monsieur le Prévôt des marchands | De s'engager il n'est que trop facile | Amis, sans regretter Paris | Ton humeur est, Catherine | De tous les capucins du monde | Vous avez du mérite, eh bien | Ma chère mère, que je révère | Par un matin, Lisette se leva | Je suis pour les dames, moi | Folies d'Espagne | La mort de mon cher père | Il y a trente ans que mon cotillon traîne | Sortons d'ici, je me sens tout de flamme | Je suis Madelon Friquet | La Bourgogne | Que j'aime mon cher Arlequin | Courons, courons aux armes | Jardinier, ne vois-tu pas | Toujours seule, disait Nina | Au bord d'un clair ruisseau | Là-haut, sur ces montagnes | Voulez-vous ouïr une chanson, une chanson épouvantable | Les plus belles vous font la cour | Ah! que j'aime la chasse | Catinat | Du haut en bas | Une faveur, Lisette | Si, des galants de la ville | Ne v'la t-il pas que j'aime | Nous jouissons, dans nos hameaux | Il est gen, gen, gen, il est ti, ti, ti | Stilà qu'a pinté Bergopsoom | Non, rien n'est si fatiguant | Je viens devant vous | Mon verre est tombé par terre | Confiteor | Pour soumettre mon âme | Filles, qui passez par chez nous | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Entre l'amour et la raison | La Baronne | Faites dodo | J'suis bien aise de vous le dir', catin | Ah! le bel oiseau, maman | Allez tendre ailleurs vos panneaux, Monsieur l'amoureux volage | Fille qui voyage en France | Ô! Pierre, Ô! Pierre | Vous qui parcourez le monde | Ah! j'ai tout vu, j'en suis bien convaincu | De porter mon premier bouquet, Hélène | C'est l'ouvrage d'un moment | Viens dans ma cellule | Vous m'entendez bien | Cotillon couleur de rose, | Oh, oh, ah, ah et pourquoi donc | Il faut que je fracasse cette maudite glace | Je suis un bon frotteur | Pour la Baronne | Pierrot, sur le bord d'un ruisseau | La Royale | Ah! j'ai grand peur | Y allons donc, Mademoiselle | Ah! maman, ah! maman | Babet, que t'es gentille | Joli mois de mai, que tu nous rends le cœur gai
Les Jumeaux Je ne sais ce qu'il me veut dire | C'est qu'ça n'vous va brin | Mais j'aperçois venir ici | Oh reguingué, oh lon, lan, la | De tous les capucins | A coups d'pied, à coups d'poing | Je ne sais pas écrire | Carillon, din, dan, don | À sa voisine | Bacchus disait pour m'exciter à boire | Sur le pont d'Avignon | Hélas, nuit et jour, je pense | Ah, Colin, finis! je te dis et redis | Monsieur le Prévôt des marchands | Quoi, vous partez | Monsieur de Catinat | Dans ses bras tu resteras | Que j'estime mon cher voisin | L'aveugle enfant | Eh, allons donc, jouez violons | Un officier, deux officiers | Ma commère, quand je danse | Allez-vous-en [gens de la noce] | Beau marinier | Approchons, Vesta repose | Que ne suis-je le bouquet | Comment donc, petite effrontée | Eh! bon, bon, bon, eh! fron, fron fron | Ma Fanchon, ne pleurez pas | C'est mademoiselle Manon | Je n'en dirai pas davantage | Ah! Maman que je l'échappe belle | De nécessité nécessitante | Marche des Francs-Maçons | Je ne dois plus feindre | Comme un coucou | Allons gai, monsieur le Procureur | Il faut autre chose | Je ne suis pas assez beau | Que nos accents | Le temps passé n'est plus | C'est fort bien fait, c'est encor mieux | Nous autres bon villageois | Quel plaisir de boir du vin | Elle aime à rire, elle aime boire | Or, écoutez, honorable assistance | Ma voisine a fait un faux pas | La révérence anglaise | Les petits rats | Tout d'travers | Des favoris de la gloire | Dans le fond d'une écurie | Comme un coucou que l'amour presse | La nouvelle polonaise | Qu'importe | Monsieur, en vérité, vous avez bien de la bonté | Ici, je fonde une abbaye | Je suis pour les dames | De ses yeux, la langueur éloquente | À boire à monsieur le Prieur | Que chacun de nous se livre | Ouvre-moi ta porte | On ne peut trop tôt | Je passe la nuit et le jour | Pour la baronne | Il faut quand l'amour nous presse | Dans la cuisine | Sous un ombrage épais | À la promenade, | Que j'aime mon cher Arlequin | Habitants des galères | Ah! voilà la vie que les moines font | Nous sommes précepteurs d'amour | Ah! la drôle d'histoire | C'est une autre affaire | Viens dans mon âme | Hélas, maman, c'est bien dommage | Chacun à son tour | Filles qui passez par ici | Je vais revoir ma charmante maîtresse | Est-il sans aimer | Quoi tu veux que j'expire | Est-il de plus douces odeurs | Tout roule, aujourd'hui, dans le monde | Birenne | La simple nature | Ne pensez pas Pierrot bon drille | Point de bruit, bouche close | Accompagné de plusieurs autres | Tout rou, rou, ouvrez les yeux | Modérez-vous, cadet | Non, je ne ferai pas | Temple, que je bâtis en l'air | Va toujours tambour battant
Zéphire et Fleurette L'hymen vient remplir mes vœux | Autant en emporte le vent \provair[parodie]{de}{Raton et Rosette} | Tout roule aujourd'hui dans le monde | J'étais seule en bocage | De s'engager, il n'est que trop facile | Le cordon bleu | Dans les bras de ce que j'aime | Fille gentille | C'en est trop, si c'est badinage | Comme un coucou que l'amour presse | La beauté sauvage | Il faut que je file | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | J'ai rêvé toute la nuit | Dans un songe flatteur | Volez, Zéphyr, volez | Il y a trente ans | Ce ruisseau qui dans la plaine | Dormez, Roulette | Ma compagne la plus chérie | Quand on sait aimer et plaire | Je suis un croustilleux chasseur | Ah! j'ai tout vu | Pour voir un peu comment ça f'ra | À sa voisine | Étant amoureuse | Je ne sais pas écrire | Sous un ormeau | Lorsque l'on file le plaisir, \provair[vaudeville]{de} {Fanfale} | Gai, gai, quel bon père j'ai | De tous les capucins du monde | Où êtes-vous, Birène, mon ami | On ne peut, quoi que l'on fasse | La moitié du chemin | Un mouvement de curiosité | Eh! qu'est-c'que ça m'fait à moi | Me voilà, me voilà | Ah! qu'il est beau! qu'il est charmant | Un jour, dans un vert bocage | Ah! qu'il est drôle, ah! qu'il est beau | C'est un enfant | La Tempé, \provair[Contredanse]{de}{Monsieur d'Auvergne} | Fleurettes |
L'Amant déguisé ou Vertumne et Pomone travestis Di quest'alma, il sior tormento | On ne vit plus dans nos forêts | Pour Jeannette | Ô Pierre | L'occasion fait le larron | Mais il est des moments | Fleurettes | La Bourgogne | N'oubliez pas votre houlette | Je ne veux d'autres biens | Quand le péril est agréable | la Baronne | Chacun à son tour | la Royale | Bon, bon, ce n'est qu'une fable | Ton humeur est, Catherine | Tes beaux yeux, ma Nicole | Joconde | Au bout du monde | Contre un engagement | L'autre jour, d'un air enfantin | J'ai vu la rose | De s'engager | Dieu des âmes | Un mouvement de curiosité | Il n'est point de fleurettes | Ça n'vous va brin | la Gentille
Il était temps Ah! le bel oiseau maman | De tous les capucins du monde | Un mouvement de curiosité | Chacun à son tour | Mais comment ses yeux sont humides | Savez-vous bien, jeune tendron | Vous m'entendez bien | [Monsieur de] Catinat | Aïe, aïe, aïe, [Jeannette] | Prévôt des marchands | Sur le pont d'Avignon | Ma commère, quand je danse | Nous sommes précepteurs d'amour | Eh! non, non, non, je n'en veux pas d'avantage | On n'aime point dans nos forêts | Tu croyais, en aimant Colette | Pour soumettre mon âme | Que chacun de nous se livre | Non, je ne ferais pas [ce qu'on veut que je fasse] | Le cœur se donne troc pour troc | Ceci fort peu m'embarrasse | Que je regrette mon amant | Comme v'là qu'est fait | J'ai deux amants, vous me les enlevez | Ah! je vous trouve, Chevalier, singulier | Ah! Madame Anroux | Le joli jeu d'amour | Pierre Bagnolet | Courez vite, prenez le patron | Résonnez ma musette.
Les Fra-maçonnes Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Ton humeur est, Catherine | Menuet de Grandval | La bonne aventure | Mais comment ses yeux sont humides | Prévôt des Marchands | Je n'y puis rien comprendre | Ma raison s'en va bon train | Ne v'là-t'il pas que j'aime | C'est Mademoiselle Manon | À la façon de Barbari | De tous les capucins du monde | La béquille du Père Barnabas | Printemps, dans nos boccages | La beauté sauvage | L'amant frivole et volage | Dans un bois solitaire et sombre | Pour passer doucement la vie | Réveillez-vous, belle endormie | Marche des Satyres de l'Opéra | Or, écoutez, petits et grands | La pierre [...] | Que craignez-vous, charmante reine | Reçois dans ton galetas | Quand un tendron vient en ces lieux | Sous un Ormeau | Petits ballets | Pour soumettre mon âme | Si des galants de la ville | Entre l'amour et la raison | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Allons gai | Ceci fort peu m'embarrasse | Tambour d'amour | Que chacun de nous se livre | Madame, en vérité | Menuet d'Hésione | J'aime une ingrate beauté | Des favoris de la gloire | Turelure | Ce ruisseau, qui dans la plaine | J'aime une jeune brunette | À notre bonheur l'Amour préside | Tout parle amour | Babet, que t'es gentille | Bouchez, Naïades, vos fontaines | À l'ombre de ce vert bocage | Ô, vous, puissant Jupin | Comme v'là qu'est fait | De tout temps le jardinage | La Bourgogne
La Nouvelle Bastienne La beauté sauvage | Comme je l'étrillerais | Prévôt des marchands | Monsieur l'abbé où allez-vous | Eh! qu'est-c'que ça m'fait à moi | Mon petit doigt me l'a dit | L'occasion fait le larron | Ma mi' Babichon | Ah! c'est une merveille | Non, vous ne m'aimez pas | Manon Girou | Ne v'là-t'il pas que j'aime | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Prévôt des Marchands | Je ferai mon devoir | Dans ma cabane obscure | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Oh, oh, oh, oh, ah, ah, ah, ah | Ah! si j'avais connu Monsieur de Catinat | J'ai perdu mon oiseau | Cap de Bonne-Espérance | À la ville on se laisse donc prendre | Fidèle sans moi, mon cher Bastien | J'veux être un chien | Mais comment, ses yeux sont humides | À table, je suis Grégoire | Ah! Maman, que je l'échappe belle | Hé, Madame! Qu'attendez-vous, Madame | Ca n'durera pas toujours
Le Prix des talents C'est un enfant | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Mon aimable Javotte | Quoi? Vous partez | De tous les capucins [du monde] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Monsieur Catinat | Ici sont venus en personne | Quand l'auteur de la nature | Nous sommes précepteurs d'amour | Ô doux espoir | Menuet | De s'engager, il n'est pas trop facile | À l'ombre de ce vert bocage | Que j'estime mon cher voisin | L'amant frivole et volage | Ne v'la t'il pas que j'aime | L'amour vous appelle | L'anonyme | Pour fléchir une none austère | Bergers, sortez de vos retraites | Monsieur le Prévôt des marchands | De tous les capucins du monde | Folies d'Espagne | \provair[deuxième couplet]{des}{Folies d'Espagne} | Pour soumettre mon âme | Vantez-vous en | Vous en venez | Quand aux champs | Comme un oiseau | La foire de Brie, | À table, je suis Grégoire | Courez vite, prenez le patron | Tu, ton, tu, taine | Vous avez bien de la bonté | Fanfare de Saint-Cloud | Menuet d'Exaudet | Si c'est un honneur de boire | Et non, non, non | Il faut l'envoyer à l'école | J'ai pris bien du plaisir | Dieu de la tendresse | Sous un ormeau | Ton joli, belle meunière | Ah! qu'il est gentil mon mari | Je m'éloigne vainement | Charmant Amour |
1755 Jérôme et Fanchonnette, pastorale de la Grenouillière Quand tu battras la retraite | Rossignolet du bois | N'avez-vous pas vu l'horloge | Ce ruisseau qui dans la plaine | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Les regards d'Hélène | Buvons à nous quatre | Par un beau jour de Pentecôte | Tarare pompon. | Qui veut savoir l'histoire | L'amour est un chien de vaurien | Gardez vos moutons | Le Curé monte en chaire | C'est dans la rue d'la Mortellerie | Sti-là m'a pincé Berg-op-zoom | Cantique de Saint-Hubert | En mistico | Va, va, Manon, l'y a bien des nouvelles | Si t'en magnes | Recevez donc ce beau bouquet | Sti-là qu'a pincé Berg-op-zoom | La jeune beauté de nos bois | En passant sur le Pont-Neuf | Tredame, Monsieur Thomas | Babet, que t'es gentille | Va, va, Fanchon, ne pleure pas | Vous faites les jours de fête | Ah! ça, v'là qu'est donc bâclé | C'est la femme à tretous | La Tourière | Contredanse du ballet chinois | Chantons à tour de bras | Monsieur de Catinat | Adieu donc, cher la Tulipe | On dit que vous aimez les fleurs | Sont les enfants du port au Bled | Va, va, Fanchon, j'irons en salle | Aisément cela se peut croire | De nécessité nécessitante | Manon Giroux | Eh! Riez donc! | Un soir que je chantions | Mon p'tit cœur, vous n'm'aimez guère | Car c'est comm' ci | Et j'y pris bien du plaisir | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | À notre bonheur, l'amour perfide | Ca n'se fait pas | Contredanse du Curé | Je n'en dirai pas davantage | Ca n'vous va brin | Tourelouribo | Sainte Barnabé | Te voilà revenu, mon ami la Feuillade | Hélas! tu t'en vas | Étant à l'hôpital | Hélas! mon Père, confessez-moi | Fanchon est bien malade | Vous avez raison, la Plante | C'est Mademoiselle Manon | Reçois dans ton galetas | Ah! mon Dieu! que de jolies dames | Il est tout d'travers | Va, va, perfide, volage | Saint-Alexis | C'est la belle Amarante | La mort de mon cher père | Zéphire me connaît, je crois | Savez-vous bien, jeune tendron | En été, comme en hiver | Ah! le bel oiseau, maman | Sont les filles du Gros Caillou | Fanchon la belle | Accompagné de plusieurs autres | Ah! Pierre, j'étais morte sans vous
L'Enfant gâté ou Folette et Roger Bontemps La bonne aventure, ô gué | Prévôt des marchands | De nécessité nécessitante | Ce que vous pensez | Sur le pont d'Avignon | Jean ce sont vos rats | Un cordelier d'une riche encolure | Ah! le bel oiseau, maman | Belle Lisette | Une faveur, Lisette | Tout est permis en carnaval | Tambourin de Polymnie | Comme v'là qu'est fait | Alarmez-vous, je ne m'en soucie guère | Parsembleu, Monsieur le curé | Menuet de Grandval | Petit-maître sans cervelle | Toujours va qui danse | De tous les capucins du monde | Tu croyais, en aimant Colette | Je me levai sans chandelle | L'oiseau royal | Je suis philosophe, moi | Eh! riez donc | Savez-vous bien, jeune tendron | Le seigneur turc a raison | Vous boudez | Par ma foi, l'eau me vient à la bouche | Oui, vous êtes charmante | De quoi vous plaignez-vous | Fanchon, as-tu peur que je te touche | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Que chacun de nous se livre | Mais comment ses yeux sont humides | Quand on est sûr de plaire | Par-là c'est m'affermir encore | Sarabande | Pour toi seule, je respire | Et qu'est-ce que ça m'fait, à moi | Boire à son tour | Ma commère, quand je danse | J'ai deux amants, vous me les enlevez | Ceci fort peu m'embarrasse | Que craindre d'un petit-maître | Que je regrette mon amant | Enfin, v'là qu'est donc bâclé | Ah! c'est une merveille | Je reviendrai demain au soir | C'pendant, pourtant, ça m'fait souffrir | Ton joli, belle meunière | Pour la baronne | Je suis Madelon Friquet | Et j'y pris bien du plaisir | Du haut en bas | Du talent de Lucas | Hélas! maman | Jéroboam d'Ispahan | Pan, pan, la poudre prend | Cette rougeur d'un aveu flatteur | Buvons à nous quatre | Tonton, tontaine, tonton | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Des découpures | Lon la | Ma chère Ursule | Nous sommes précepteurs | Vive incartade | Le tout par nature
Bolan ou le Médecin amoureux Comment faire, | Ma raison s'en va grand train | Au bord d'un clair ruisseau | Et j'y pris bien du plaisir | À mon cœur, en ce séjour | Qui goûte de ces eaux | la Serrure, | J'en ferai la folie | Réjouissez-vous, bons Français | Cantique de Saint Julien l'Hospitalier | Quand le péril est agréable | Ne v'là-t'il pas que j'aime | Je veux garder ma liberté | Le moulin d'une coquette | Livrons sans alarmes | Les filles de Nanterre | C'est mademoiselle Manon | Deux beaux yeux n'ont qu'à parler | Port à l'Anglais, | Quand je vous ai donné mon cœur | La fanfare de Saint-Cloud | Un mitron de Gonesse | Nanon dormait | J'aime une ingrate beauté | Ah! mon mal ne vient que d'aimer | Et va toujours qui danse | Pour directeur dorénavant | Je suis la simple violette | Que devant vous tout s'abaisse | C'est une excuse | Belle brune | Folies d'Espagne | Absent de ma belle | Que devient ma vertu, | Tarare pompon | Viens, trop insensible Silvie | Je ne suis né ni roi, ni prince | Vivons pour les fillettes, vivons | L'amour plaît malgré ses peines | Quand Moïse fit défense | Tout le long de la Rivière | Ah! c'est un certain je ne sais qu'est-ce | Je n'en veux pas davantage | Robin turelure | Non, non, Colette n'est point trompeuse | L'amant frivole et volage | Quand je sors de la taverne | Menuet de monsieur de la Lande | La bonne aventure, ô gué | Attendez-moi sous l'orme | Je dit que si, je dis que non | J'entends déjà le bruit des armes | Je ferai mon devoir | Que je chéris mon cher voisin | [Que je vous aime] | Que la guerre est effroyable, \provair[prologue]{de}{Roland} | L'occasion est bonne | On ne doit point avoir | Aimer tout le monde | Tout cela m'est indifférent | Lerela lerelanlere | Pendus | Par un baiser, l'ardent Pierrot | Au bout du monde | La faridondaine | Tarare | Colin, là, là | À l'ombre de ce vert boccage | Musette, je ne veux aimer que Colin | Talalatelire | Confiteor | Adieu paniers, vendanges sont faites | Est-ce que ça se demande | Pour le peu de temps qui nous reste | Il a voulu, il n'a pas pu | Quand le péril [est agréable] | Jean ce sont vos rats | Mes enfants, après la pluie | Je te casserai la gueule et la mâchoire | Voici les dragons qui viennent | Père, je me confesse | L'amour m'a fait la peinture, | Des fraises | Trembleurs d'Isis | Mon papa toute la nuit
1756 Nostradamus Damon, calmez votre colère | Du haut en bas | Trembleurs | Le seigneur Turc a raison | Je vous prêterai mon manchon | Voulez-vous être heureux amants | Des fraises | Cet oracle est plus sûr | Mirliton | Valet chez une fermière | Ziste, zeste, zon, zon | Réveillez-vous, belle endormie | Vous m'entendez bien | Dans ma cabane obscure | Votre cœur, aimable Aurore | À quoi s'occupe Magdelon | Voici les dragons qui viennent | Ciel! l'Univers | Je viens devant vous | Raisonnez ma musette | Joconde | Monsieur de Catinat | Entre l'Amour et la Raison | L'occasion fait le larron | Polichinelle | Ramonez-ci, [ramonez-la] | la Turque | la Béquille | Dans le bel âge | Attendez-moi sous l'orme | Babet, que t'es gentille | De tous les capucins | La chaîne, | Aïe! aïe! aïe! Jeannette | Un inconnu | Manon dormait | Saint-Cloud | la Magnotte | Confiteor | Quel désespoir! | La farira dondaine, gai! | Pour voir un peu comment ça fra | Enfants de Paris | Mon joli petit [cœur] | Ah! Maman, que je l'échappai belle! | Ça, que je te mette | Sans le savoir | Pour passer doucement la vie | Lustucru | Vous avez raison, la Plante | Lampons, lampons | Nous autres, bons villageois | Adieu, paniers, [vendanges sont faites] | Turelurelure, flon, flon | Pierrots | Pour héritage | Ma commère, quand je danse | Maman, qu'est ce qu'ils faisaient donc | Mon père, aussi ma mère | Dans nos hameaux, la paix [et l'innocence] | Ne v'la t-il pas que j'aime | Tes beaux yeux, ma Nicole | Je veux être son époux | Quel voile importun [le couvre] | L'Amour me fait lon, lan, la | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Voulez-vous savoir l'histoire | Je ferai mon devoir | La bonne aventure, ô gué | Le démon malicieux | La jeune bergère | Sous un ormeau | Ah! Je sens que je suis un peu mieux | Voilà la différence | Va, va, Fanchon, j'irai en salle | Quand la mer rouge apparut |
L'Amour impromptu La bonne aventure, ô gué | La besogne | Je vous la gringole | Fanfare de Bourgogne | Avec vous, je veux m'unir | Tant amoureusement | Il était un moine blanc | Ziste, zeste, voilà comme il faut | Le bon branle | Vantez-vous en | Tambour battant | La jeune Isabelle | Le fameux Diogène | Il faut l'envoyer à l'école | Au bord d'une fontaine | Ah! qu'elle est belle | Suivons, suivons l'Amour | Et je l'ai pris pour mon valet | Le seul flageolet de Colin | Amis, sans regretter Paris | Oh, oh! Ah, ah | Un inconnu | Point de bruit, bouche close | Ne v'là-t'il pas que j'aime | Par ma foi, l'eau me vient à la bouche | Prévôt des Marchands | Chapeau bordé, habit de Pinchina | Nous nous marierons dimanche | Triolets | Monsieur l'abbé, où allez vous | À la façon de Barbari | Toujours va qui danse | Simone, ma Simone | Une nuit ronflant à merveille | L'amour comme Neptune | J'ai du bon tabac dans ma tabatière | Ah! Philis, je vous vois, je vous aime | Sur le pont d'Avignon | Contre l'amour, jeunes beautés | Tambourin de l'Opéra
1757 La Petite Maison Bacchus, c'est toi que je chante | Ah, voilà la vie | Quand Hébé servait | Ah! le bel oiseau, maman | Bucherons, | Nanon dormait | Toujours va qui danse | Non, je n'aimerai jamais que vous | Ah! voilà donc cet objet radieux | Belle brune | Mon petit doigt me l'a dit | Que suis-je, | Le fameux Diogène | Eh pourquoi, donc dessus l'herbette | Adieu donc, Dame Françoise | Quoi? vous partez | La mort de mon cher père | Halte-là | Ces filles sont si sottes | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Que j'estime mon cher voisin | C'est une excuse | À la façon de Barbari, mon ami | Malgré la bataille [qu'on donne demain] | Les cœurs se donnent troc pour troc | Du haut en bas | Monsieur le prévôt des marchands | Sur le pont d'Avignon | Je dédaigne de lui répondre | Dirai-je mon confiteor | Quand le péril est agréable | L'occasion fait le larron | Vous m'entendez bien | Je n'en dirai pas davantage | Je voudrais bien me marier | Olire, olire | C'est chez vous | Gavote de Davène | Trois enfants gueux | C'est un enfant | De tous les capucins | Entre l'amour et la raison | N'y a pas d'mal à ça | \provair[Ouverture]{du}{Diable à quatre}
Les Ensorcelés ou Jeannot et Jeannette ou la Nouvelle surprise de l'amour Ah! Si t'en tât', si t'en goût', si t'en as | Grimaudin | Belle Iris, vous avez deux pommes | L'autre jour, en me promenant | Je n'ai su jamais ben chanter | V'là l'plaisir des dames | Romance | Adieu, ma chère Maîtresse | Quand le péril est agréable | Je n'irai plus à l'école | Les Fleurettes | C'est la fille à ma Tante | C'est bien la faute du Guet | Baise-moi donc, me disait Blaise | Autre | Dans le fond d'une écurie | Je m'en vais à la rivière | L'Allemande Suisse | Mam'selle Javot' | Attendez-moi sous l'orme | Ma mère a du pouvoir beaucoup | Sans le savoir | Ah! Nicolas, sois-moi fidèle | Frappons fort | L'Amour me fait lon lan la | Eh! Ne v'là t'il pas que j'aime | Eh! Marions-nous donc | Accompagné de plusieurs autres | Près du Cours, un fiacre habile | Si Margoton avait voulu | Chantons les amours de Jeanne
1758 La Fille mal gardée ou le Pédant amoureux Réveillez-vous, [belle endormie] | Lorsque le plaisir se présente | De tous les Capucins du monde | M. de Catinat | Ah! le bel oiseau | Ces filles sont si sottes | Je ne sais pas écrire | Blaise en revenant des champs | Ces forbans d'Angleterre | Un Officier, deux Officiers | Sautez donc, mon cœur
La Sybille Castagno castagna | Ma Fanchon, ne pleurez pas | Ah! voilà comme l'homme | Nous autres, bons villageois | Je veux chanter sur ma musette | Monsieur de Catinat | Quoi, ma voisine, es-tu fâchée | De mon berger volage | Quand je suis dans mon corps de garde | Sur le pont d'Avignon | Ingrat berger, qu'est devenu | N'aurai-je jamais un amant | Hélas, maman, pardonnez je vous prie | Si les feux de tous les amants | Avec un Turc ordinaire | Vaudeville d'Épicure | De tout temps, le jardinage | Depuis que j'ai quitté l'enfance | Que je regrette mon amant | La bonne aventure | Nous jouissons dans nos hameaux | La si, la son, la sombredondaine | Ah! Nicolas, sois-moi fidèle | À présent, je ne dois plus feindre | Eh bien, c'est une affaire faite | Dans les gardes françaises | Palsangué, Monsieur le curé | Ton humeur est, Catherine | Pour héritage | Là-bas, dessous ces verts pommiers | Jouez violons | Monsieur le Prévôt des marchands | Habitants des galères | Vas toujours tambour battant | Bacchus disait, pour m'exciter à boire | Ma voisine a fait un faux pas | Chacun à son tour | Ça ne vous va brin | C'est un enfant | Réveillez-vous, belle endormie | Je ne sais pas écrire | Ne v'la-t-il pas que j'aime | On n'a dans l'mariage | Mais, mais, fort singulier | Confiteor | C'est fait Minon Minette | Voici les dragons qui viennent | Je vis deux oiseaux amoureux | Du haut en bas | Tout est dit | L'occasion fait le larron | À la dragonne | Quel plaisir de s'aimer bien | Oh, oh, oh, ah, ah, ah
Anacréon Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Du haut en bas | Qu'ils sont doux, bouteille, ma mie | Que faites-vous, Marguerite | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Monsieur le Prévôt des marchands | Pour la Baronne | Amants, quelle est votre faiblesse | Que je regrette mon amant | Vous voulez me faire chanter | Non, non, ma femme, il n'en est rien | Jamais la nuit ne fut si noire | Les Trembleurs | Non, rien n'est si fatiguant | Dans la vigne à la grand' Simone | Résonnez, ma musette | Ces trois mots m'ont duré vingt ans | De tous les capucins du monde | Malgré la bataille [qu'on donne demain] | Bénissez le Seigneur suprême | Dans ma cabane obscure | J'ai dans ma pochette un petit oiseau | Que j'aime mon cher Arlequin | De l'Amour je subis les lois | Par un matin, Lisette se leva | Réveillez-vous, belle endormie | Suivant l'goût de vote façon, elle est donc bien gentille | Non, tu ne m'aimes pas | Fais comme moi, bois | Je voudrais bien vous satisfaire | À mon cœur, dans ce séjour | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | Tout le village était perdu | Hélas, maman, pardonnez je vous prie | Dam' Javotte | Dérouillons, dérouillons, ma commère | Là-bas, dans la plaine | Pierre Bagnolet | Nous sommes précepteurs d'amour | Est-il de plus douces odeurs | Proverbes | Quoi, vous partez | Tu croyais, en aimant Colette | Nous autres, bons villageois | Le joli jeu d'amour n'a pas besoin du jour | À quoi s'occupe Madelon | Jardinier, ne vois-tu pas | Stila qu'à pincé Berg-op-zoom | Pour voir un peu | Sous un ormeau | Voici les dragons qui viennent | Ciel, l'univers va-t-il donc se dissoudre | On gravera sur un chêne | Ô, vous, puissant Jupin | Ah, tu n'auras pas mon minet | Quel caprice, quelle injustice | Babet, que t'es gentille | Ont enlevé ma mie | Votre cœur, aimable Aurore | Quand m'en direz-vous de même | Le démon malicieux et fin | Surtout, ne me trompez pas | Il ne vient point, quel soin, bergère | Au bord d'un clair ruisseau | Ce soir au bois, tu sauras ce mystère | Sur le port, avec Manon, un jour | Eglé tient tous ses biens | L'amant frivole et volage | Eh zing, zing, Madam' la mariée | Vous qui, du vulgaire stupide | Je reviendrai, demain au soir | L'autre jour, étant assis | Par ma foi, l'eau m'en vient à la bouche | Ton humeur est, Catherine | De tous les bergers du village
1759 Pétrine C'est mademoiselle Manon | Et dans ç'coin-là, et, et dans ç'coin-ci | Vous n'êtes pas égaux en égaux | Rli, rlan | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Partez d'abord | Tout roule aujourd'hui dans le monde | La nuit, quand j'pense à Jeannette | Ziste, zeste et zon, zon, zon | Va, va, Fanchon | Mon p'tit cœur | Ma Fanchon, ne pleurez pas | Marions, marions-nous | Ah! Si t'en tat', si t'en gout', si t'en as | Hélas! Tu t'en vas | Le cul dans une hotte | Adieu donc, Dame Françoise | Par ma foi, l'eau m'en vient à la bouche | Quand je bois du vin clairet | Belle brune que j'adore | Bonjour, Mamsel' Javotte | La rareté | Amis, sans regretter Paris | Un mouvement de curiosité | Pan, pan, pan | Pour voir un peu comment ça f'ra | Allons danser sous ces ormeaux | Gare le pot au noir | Toujours seule, disait Nina | \' Examinez sa grâce | Il est pris, il est pris | Je vais revoir ma petite Pétrine | Ah! ah! ah! Venez-y toutes | Gros nez, | Ma mie Margot | Je viens devant vous | Trembleurs | Baise-moi donc, me disait Blaise | Jupin de grand matin | Dans nos ormeaux | Un jour, Nicodême | Menuet nouveau | Trinque, trin | Allons donc, Mademoiselle | Menuet anglais | Je suis pour les dames, moi | Tarare pompon | Lan farira dondaine, bon | À boire, à boire, à boire | J'aurai une robe, | Lucas, pour se gausser de nous | Nous nous marierons dimanche | N'avez-vous pas vu l'horloge | Tout est dit | Chacun à son tour | Ah! Maman, que je l'ai échappé belle
Pyrame et Thisbé On n'aime plus dans nos forêts | Les garçons du port de Saint-Paul | Je reviendrai, demain au soir | Joconde | Quand j'ai ma cornette à deux rangs | Allons la voir à Saint-Cloud | Ce n'est point par effort qu'on aime | Trois enfants gueux | Amis, ne parlons plus de guerre | La jeune Isabelle | Vous n'avez pas besoin | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Sur le bord d'un ruisseau | Le curé de Môle | Malgré sa timidité | C'était un jour de fête | Pour passer doucement la vie | Quand Moïse fit défense | Ô reguingué | Prenez bien garde à votre cotillon | Janneton, l'amour lui-même | Birène | L'avez-vous vu passer | Je suis gueux comme un rat d'église | Du haut en bas | Marche | Monsieur de Catinat | Jean de Nivelle | Dansons tous le nouveau cotillon | Je ne suis pas si diable | Et non, non, non | De tous les capucins du monde | Laissons-nous charmer du plaisir d'aimer | Allez-vous-en, gens de la noce | Viens [ici], que je te régale | Sans savoir comment | La fille de village | Sur la terre et sur l'onde | Un cordelier | Que me faites-vous | Très volontiers compère | De tous les capucins [du monde] | Voilà des critiques de reste | L'autre jour, dessous un ormeau | Laissez-les, qu'ils viennent | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | T'as le pied dans le margouillis | Pour héritage | Triolets | Babet, que t'es gentille | Quand je suis dans mon corps de garde | Je viens exprès du Congo | J'irai vous voir | Oui, des maris | Sûr de ta foi | La Chasse | Ah! que monseigneur est charmant | Quand pour la pomme | Passant sur le Pont-Neuf | Sur le haut de la montagne | Les filles de Nanterre | Exaltons et chantons | Menuet de Grandval | Ne m'entendez-vous pas | Vous chiffonnez mon falbala | Un abbé dans un coin | C'est lui qui fait | J'étais, j'étais malade d'amour | Rossignolet du vert bocage | Y avance, avance, avance | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Rossignolet [du vert bocage] | La nuit, dans les bras du sommeil | Il est pris | Ali, alau | Le vent soufflait | Ramplon | Dans les gardes françaises | Margot sur la brune | Le beau Tircis | Confiteor | Or écoutez, petits [et grands] | Le roi [est] là-haut sur ses ponts | Carillon de Vendôme | Sois complaisant, [affable et débonnaire] | Si vous voulez que je [vous baise] | J'en trouverai | Qu'avez-vous, Prince | Mes enfants, après la pluie | Soucis autrefois
Le Carnaval d'été ou le Bal aux boulevards Pour passer doucement la vie | Rien n'est pire que l'eau qui dort | Quel plaisir d'avoir à mon âge | Ma petite, ma mie, ô lire, ô la | Qu'elle a de gentillesse | Un cordelier, un avocat | La Besogne | Chantez, petit Colin | Ne v'la-t-il pas que j'aime | Comme un oiseau | Quand le péril est agréable | N'oubliez pas votre houlette | C'est ma devise | Suivons les lois qu'Amour | Monsieur de la Palisse est mort | Pour la baronne | Lucas se plaint que sa femme. | C'est Mad'moisell' Manon | Badinez, mais restez-en là | Ton humeur est Cathereine | Tout est permis en Carnaval | Préparons-nous pour la fête nouvelle | Quoique le cœur d'une coquette | Menuet D'Hésione | Autrefois à sa maîtresse | Il était un moins blanc | Messieurs, si pour vous satisfaire | Quand Malbouroug vint en France
La Veuve indécise La Raison propose
Amadis De tous les capucins du monde | Robin a des manchettes | Qu'un mari soit poulmonique | Je ne suis pas si diable | Chez sa voisine | La paisible indifférence | Allez en France | Ah! que le Faubourg Saint Jacques | Changement pique l'appétit | La, ut, si, la, fa, mi, ré, ut, si, ut, la | Et bon bon | Ma mère était bien obligeante | Dupont, mon ami | Quand le péril est agréable | Ô, l'heureux temps | Non, tu ne m'aimes pas | Pour passer doucement la vie | Ah! ah! ah! venez y toutes | Mi, la, si, ut, mi, ut, ré, mi | Mahomet défendit | L'amour est à craindre | Entrée des quatre nations | Et frou frou | Taritati | Le masque tombe | Chapeau bordé, habit de pinchinat | Il n'a pas pu | Noël suisse | Quand la bergère vient des champs | Dans un bois solitaire | Sous un ormeau | Matelots | Quand Moïse fit défense | Pour ma pistole | Je suis un croustilleux chasseur | Que faites-vous, Marguerite | De ma bergerie | Jean relève ta culotte | Carillon de Dunkerque | C'est chez vous | Il faut que l'Amour nous presse | La sagesse est de bien aimer | Le Grand Seigneur a raison | Monsieur Jason, courage | Je suis Madelon Friquet | Ah! Madame Anroux | Diablezot | Je ne sais pas écrire | La révérence anglaise | Sol, sol, sol, mi | Confiteor | Mais hélas! je m'aperçois bien | Ces filles sont si sottes | Gai, gai, gai, mon officier | Un bel oiseau | De mon pot, je vous en réponds | T'a-t-il levé ta gorgerette | Mon père, je viens devant vous | Je n'aimais pas le tabac beaucoup | Nous sommes précepteurs d'amour | Moi, qui fus toujours si sage | Mi, sol, ré, mi, fa, mi, ré, ut, sol | Il est temps, Philis, que l'on s'engage | Fanfare de Choisy | Je vous prêterai mon manchon | Non, non, ce n'est pas pour rire | Me promenant près du logis | Beaux yeux, qui paraissez si doux | Quel plaisir de voir Claudine | Pour un bon débauché | Je ne suis pas beau, oh, oh | Voyez ah, ah, ah | Il faut suivre la mode | Allez-vous-en, gens de la noce | Réveillez-vous, belle endormie | Suivez les lois | Quand la mer rouge | Il faut, pour le coup, que ma muse s'amuse | Monsieur Desbrosses | Tout est charmant, à cette table | Allons danser, sous ces ormeaux
1762 Armide Vos beaux yeux sont languissants | Eh! tant, tant, tant | Maman, je ne puis sans vous | N'y a pas grand mal à ça | Que je regrette mon amant | Vous, amants que j'intéresse | Ma p'tite bonne | Rats | Javotte, enfin vous grandissez | Pour héritage | Mon petit cœur gauche | Geminiani | Melchior et Balthazar | Je viens pour vous rendre, \provair[menuet]{du}{Bal bourgeois} | Voici les dragons qui viennent | Dam'Javotte | R'lan, tan, plan, tire, lire | Accompagné de plusieurs autres | Sur le chœur | Fier Martinot | Titata | C'est ce qui vous enrhume | L'allure | Je reviendrai demain au soir | De mon pot, je vous en réponds | Mon petit doigt me l'a dit | Entre l'amour et la raison | Il est pris | Lucas, pour se gausser de nous | Il faut que je file | Gavottes nouvelles, \provair[acte du sommeil]{de l'opéra d'}{Armide} | Bonsoir, la compagnie | Dodo, l'enfant do | Charivari de Ragonde | Ahi, ahi, Jeannette | Non, je ne veux pas rire | Un mouvement de curiosité | Ah! Madame Anroux | Ah! voilà la vie | En revenant de Saint-Germain | Allons à la guinguette | Mon papa me l'avait bien dit | Viens me guérir mon mal, ma chèr' mère | Proverbes | Catin est au lit malade | Relon, ton, ton, ton, reli, ti, ti | Boire à son tour | Buvons à tasse pleine | La Pierre Fitoise | Allez-vous-en, gens de la noce | Il l'attrap'ra | Trois enfants gueux | Lon lan la, ma bouteille | Il faut, quand l'amour nous presse | C'est ma devise | Le temps de prendre haleine | Ça n'dur'ra pas toujours | J'aime mieux ma mie | Colette et moi, comme je nous aimons | Le Savetier matineux | Gai, gai, mon officier | Que de gentillesse | Manon Giroux | La générale | La marche anglaise | Allons à la guinguette, allons | Je ne regrette point la ville | Passant sur le Pont-Neuf | Viens dans ma cellule | Je suis perdue | Je reviens cent fois plus amoureux | Pierrot se plaint que sa femme | Quoi! vous partez | Pour chanter un duo | Suivant le régiment | Comment veux-tu que je puisse, moi | L'Amour est un chien de vaurien | Rata, pata, pan | Je n'aimais pas le tabac beaucoup | Ah! chien, ah! monseigneur | Tôt, tôt, tôt | On ne s'avise jamais de tout | Les oiseaux de ce bocage
1764 Les Amants de village
1773 Nanine, sœur de lait de la reine de Golconde Mon Dieu! Le bon temps que c'était à Paris durant la famine | Jardinier, ne vois-tu pas | J'avais cru trouver des mœurs aux Demoiselles des Chœurs | Vous respirez le parfum d'une rose | Ah! Qu'ai-je vu | Toujours va qui danse | Ombrage frais, ornement de nos forêts | Des champs, de la prairie, revenant | Ton humeur est, Catherine | Eh! mais oui-dà | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Nous jouissons dans nos hameaux | Un Berger, quand on l'écoute | Accourez, Nymphes printanières | Les dragons n'ont point d'argent pour aller en campagne | Tambourin | Que ne suis-je La Fougère | Jusque dans la moindre chose, je vois mon amant empreint | Ton joli petit | Est-il de plus douces odeurs | Je vais te voir, charmante Lise | Monseigneur, voyez mes larmes | Non, non, Colette n'est point trompeuse | Quand on sait aimer et plaire | Ce que je dis est la vérité même | Mon berger volage | Dans nos hameaux, la paix et l'innocence | Goûtons bien les plaisirs, bergère | Toujours seule, disait Nina | \provair[quatrième acte]{de}{Thésée} | L'avez-vous vu, mon bien-aimé | Que l'aurore est loin encore | Bon Dieu! le bon temps que c'était | Jusque dans la moindre chose | Ingrat berger, qu'est devenu | Pour passer doucement la vie | Dans un verger, Colinette | Romance de Gaviniés | Ici, tout respire l'amour | J'ai fait un choix... J'aime | Menuet | Cache tes beaux yeux | Allons danser sous ces ormeaux
1775 Roger Bontemps et Javotte Elle est morte la vache à Panier | Ah! vous en venez, ah! vous en venez | Est-il endormi, ton maudit mari | Des fraises | Pour héritage, je n'eus de mes parents | Autrefois à sa maîtresse | La bonne aventure, ô gué | Que ferons-je en mariage | Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Robin turelure | Vogue la Galère | Ciel! L'Univers | Aux armes, camarades | Ah! Te voilà | Ah! vous avez bon air | J'avais cent francs | Quand vous entendrez les doux zéphyrs | Fanfare de Saint-Cloud | Poulido Pastourello | La petite poste | Jean de la Riole, mon ami | Fatal Amour | Du haut en bas | Margoton, mon cœur | Tous les pas d'un discret amant | Vraiment, ma commère, voire | La beauté et la curiosité | Une Terre, avec moi | Quand vous entendrez | Toujours, il est toujours le même | Allons, gai, réjouissez-vous | Me promenant près du logis | Sur un sofa | Tot, carabo | À la façon de Barbari | Vous, amants que j'intéresse | Eh! Riez, riez donc | Chœur | Vaudeville
1776 La Bonne Femme ou le Phénix Jeune et novice encore | Tout roule aujourd'hui | [Monsieur de] Catinat | Du haut en bas | Dans ma cabane obscure | Va-t-en voir s'ils viennent, [Jean] | Souvenez-vous | Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il tonne | Rlan tan plan | Quoi! ma voisine, es-tu fâchée | Ah! maman, que je l'ai échappé belle | Joconde | Que je regrette mon amant | De tous les capucins du monde | Le Port-Mahon est pris | Menuet d'Exaudet | Folies d'Espagne | Si des galants de la ville | La Baronne | Où allez-vous, Monsieur l'Abbé | Nous sommes précepteurs d'amour | Vaudeville | V'là ce que c'est que d'aller au bois | Allons donc, Mademoiselle | Attendez-moi sous l'orme | Ne v'la-t-il pas que j'aime | Ah! le bel oiseau, maman | Nanon [dormait] | Monsieur le prévôt des marchands | Vaudeville et chœur du tableau parlant | Je suis Madelon Friquet | Laisse-moi | Dans les gardes françaises | Quel désespoir | Comment faire | Réveillez-vous, [belle endormie] | Charmante Gabrielle | Gentille Pastourelle | Eh! mais oui-dà | De ces forêts | Mais, Rosette ne paraît pas | Vive le vin | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Menuet de la Garde | Jardinier, ne vois-tu pas | Petite, vos talons | Comme v'là qu'est fait | Ton humeur est, Catherine | Si le Roi m'avait donné | Turlurette | Tu croyais, en aimant Colette | Allons donc, jouez, violons. | Je suis Lindor | La Pierrefitoise | Monsieur Charlot | Monsieur Sodi | Allez donc, Mademoiselle | Paisibles bois | Allez-vous-en, gens de la noce | Vaudeville d'Épicure | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Qu'en voulez-vous dire
1777 La Bonne Femme ou le Phénix Jeune et novice encore | Tout roule aujourd'hui | [Monsieur de] Catinat | Du haut en bas | Dans ma cabane obscure | Va-t-en voir s'ils viennent, [Jean] | Souvenez-vous | Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il tonne | Rlan tan plan | Quoi! ma voisine, es-tu fâchée | Ah! maman, que je l'ai échappé belle | Joconde | Que je regrette mon amant | De tous les capucins du monde | Le Port-Mahon est pris | Menuet d'Exaudet | Folies d'Espagne | Si des galants de la ville | La Baronne | Où allez-vous, Monsieur l'Abbé | Nous sommes précepteurs d'amour | Vaudeville | V'là ce que c'est que d'aller au bois | Allons donc, Mademoiselle | Attendez-moi sous l'orme | Ne v'la-t-il pas que j'aime | Ah! le bel oiseau, maman | Nanon [dormait] | Monsieur le prévôt des marchands | Vaudeville et chœur du tableau parlant | Je suis Madelon Friquet | Laisse-moi | Dans les gardes françaises | Quel désespoir | Comment faire | Réveillez-vous, [belle endormie] | Charmante Gabrielle | Gentille Pastourelle | Eh! mais oui-dà | De ces forêts | Mais, Rosette ne paraît pas | Vive le vin | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Menuet de la Garde | Jardinier, ne vois-tu pas | Petite, vos talons | Comme v'là qu'est fait | Ton humeur est, Catherine | Si le Roi m'avait donné | Turlurette | Tu croyais, en aimant Colette | Allons donc, jouez, violons. | Je suis Lindor | La Pierrefitoise | Monsieur Charlot | Monsieur Sodi | Allez donc, Mademoiselle | Paisibles bois | Allez-vous-en, gens de la noce | Vaudeville d'Épicure | Ne v'là-t-il pas que j'aime | Qu'en voulez-vous dire
Les Gémeaux Nous jouissons dans nos hameaux | Toujours va qui danse | Monsieur le Prévôt des marchands | De s'engager il n'est pas difficile | Amis, sans regretter Paris | De tous les capucins du monde | Ton humeur est, Catherine | Joconde | Ma chère mère que je révère | Les Trembleurs | Je vais te voir, charmante Lise | Pour héritage | La farira dondaine | Tout le long de la rivière | Il était une fille | Je ne vous ai vu qu'un seul petit moment | La mort de mon cher père | Vous m'entendez bien | Mon papa, toute la nuit | Catinat | Les plus belles vous font la Cour | L'avez-vous vu, mon bien aimé | Quoi, vous partez | Sortons d'ici, je me sens tout de flamme | Je suis Madelon Friquet | Fanfare de Saint-Cloud | Eh mais, oui-da | Courons, courons aux armes | Jardinier, ne vois-tu pas | Que ne suis-je La Fougère | Une bergère qui sait charmer | Si tu voulais, charmante brune | Charmante Gabrielle | Vive Louis, vive le bon Henri | Tu croyais, en aimant Colette | Je m'éloigne vainement de cette fontaine | Nanon dormait sous la fougère | Toujours seule, disait Nina | Au bord d'un clair ruisseau | Là-haut, sur ces montagnes | Reçois dans ton galetas\definition{Galetas}{Tout logement pauvre et mal en ordre}{Acad. 1762} | Je n'ai que dix ans | Ne v'la t-il pas que j'aime | Printemps dans nos boccages | Il est gen, gen, gen, il est ti, ti, ti | Stilà qu'a pinté Bergopsoom | Pan, pan, pan | Folies d'Espagne | Je viens devant vous | Voilà mon verre par terre | Point de bruit | La Turque qu'ils dansent | Confiteor | Pour soumettre mon âme | Filles qui passez par chez nous | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Entre l'amour et la raison | Faites dodo, cher petit Prince | La Bretonne | Çà n'me va brin, Çà n'me va brin | Ah! le bel oiseau, maman | Quand tu battras la retraite | La queue du chat | Pour nous mettre en train | Accourez sur ces bords | Allez tendre ailleurs vos panneaux, [Monsieur l'amoureux volage] | Fille qui voyage en France | Le bal inspire ce charmant délire | Oh, Pierre! Oh, Pierre! | Quand vous entendrez le doux zéphir | Allons danser sous ces ormeaux | Le printemps qui vit naître | Ah! j'ai tout vu, [j'en suis bien convaincu] | De porter mon premier bouquet [Hélène] | C'est l'ouvrage d'un moment | Viens dans ma cellule | J'allons donc, de ma bergère | Cotillon couleur de rose, | Oh! oh! oh! ah! ah! ah! | Il faut que je fracasse [cette maudite glace] | Je suis un bon frotteur | Le bon père de notre couvent | Pierrots | La Royale | Ah! j'ai grand peur | Eh, allons donc, Mademoiselle | Ah! Maman | Gentille pastourelle | Babet, que t'es gentille | Joli mois de mai [que tu nous rends le cœur gai]
Berlingue Est-il donc vrai Lucile | La Thérèse, | L'amour me fait belle lon la, l'amour me fait mourir | Le dieu de la tendresse, mineur | Voilà la petite laitière | Tot, tot, tot | Frère Blaise | Le Port Mahon est pris | Nanon dormait | Ma Colette, êtes-vous fâchée | Allez chercher de l'esprit | Mariez, mariez, mariez-moi | Pendus | Du haut en bas | R'li, r'lan ran tan plan | Pour vous jeune mortelle | Gai, gai, gai | Réveillez-vous, belle endormie | Golconde | La Madeleine | La Piémontaise, | Trembleurs | Allons gai, réjouissez-vous | J'ai perdu mon amant | La confession | Ce n'est qu'ici, oui, ce n'est qu'au village | Vogue la galère | Monsieur de Catinat | Palsambleu Monsieur le curé | Il n'est pas de fête sans lendemain | Vois-tu ces coteaux se noircir | Voilà mon cousin l'allure | Nous nous marierons dimanche | Branle de Metz | À coup de pieds, à coup de poings | Or, dites-nous Marie | Pouvoirs | La Confession | La Charge | Polonais | Vous l'ordonnez je me ferai connaître | Jupin, dès le matin | Ah! le bel oiseau maman | Maudit amour, raison sévère | Viens donne-moi le bras, j'irons au bois de Boulogne | La Fileuse | Premier air | Une fille est un oiseau | Ah! vous dirai-je maman | Pierrot sur le bord d'un ruisseau | Monseigneur d'Orléans | Grégoire est mort | J'aurai une robe | Pour voir un peu comment ça fra | La belle bourbonnaise | L'amour quêteur | Le gros Lucas sous son chapeau | Carillon de Dunkerque |
L'Opéra de province Madelon, qu'avez-vous donc | Nous avons une terrasse | Je suis Lindor | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | J'ai rêvé tout la nuit | Jardinier, ne vois-tu pas | Tous les bourgeois de Chartres | De tous les capucins du monde | Vaudeville | Olire, olire | Valet chez une fermière | C'est la fille à Simonette | La double octave | Et ça fait toujours plaisir | Noël suisse | Sous le nom de l'amitié | C'est une excuse | Monsieur de Catinat | Un Chanoine de l'Auxerrois | La Ceinture | Landeriri | la Béquille | Prévôt des marchands | Lison dormait dans un bocage | Ah! mon cher ami, que j't'aime | Un moment, on m'attends | Que n'aviez-vous, cœur insensible | La magnotte | Comme un oiseau | Billets doux | Folies d'Espagne | L'autre jour étant assis | Voilà la petite laitière | Laissez paître vos bêtes | Laissez-nous donc dormir | Sans cesse à la ville, à la Cour | Bossus | Vous voulez me faire chanter | Monsieur Charlot | C'est que je suis aise | Toujours va qui danse | Du haut en bas | La bonne aventure | Est-ce que ça se demande | Dans cet heureux asile, Albanèse | Dedans nos bois, il y a un ermite | Vaudeville, \provair[Richard qui faites grand tapage]{du}{Bûcheron} | Allons! mon cousin l'allure | Comme v'là qu'est fait | Où allez-vous, monsieur l'Abbé | Sans un petit brin d'amour | Jusque dans la moindre chose | Sentir avec ardeur | Babet, que t'es gentille | Ciel! l'univers
1778 Momie Pour fléchir une none austère | Ah! Le bel oiseau, maman | Robin turelure | Dans ma jeunesse | La Fanfare de Saint-Cloud | Vous allez voir ce que vous allez voir | Margoton ma mie | Dans ce doux asile | Pierre Bagnolet | Bastien et Bastienne | Marche des Bostangis | Menuet du roi de Prusse | Reçois dans ton galetas | Cantique de Saint Roch | Sentir avec ardeur | La chasse de Zaïde | Y a coup de pieds, y a coup de poings | La bonne aventure | Noël suisse | Or, dites-nous, Marie | Si jamais je prends un époux | Le gros Lucas | Le long d'un bois, Colin passait | Pendus | L'Amour caché, dans un buisson | Jardinier, ne vois-tu pas | C'est la fille à Somonette | Ah, dam'Cadet, disait Babet | Pour voir un peu comment ça fr'a | Le temps passe | Pour la Baronne | Il était une fille, une fille d'honneur | Toujours, il est toujours le même | J'aime le mot pour rire | Si tu veux, charmante brune | Vous m'entendez bien | V'là c'que c'est q'd'aller au bois | Menuet | Tendre baiser sur bouche | La femme entre deux draps | Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Ino met le Domino | Je ne veux pas rire | Ça fait toujours plaisir | Est-il donc vrai, Lucile | Pour me plaire, il faut qu'un amant | Dans ma cabane obscure | Petite, vos talons sont bas | Folies d'Espagne | Si le Roi m'voulait donner | Un jour que j'avais mal chanté | Ç'a n'durera pas toujours | Landorleti, landorleta | Rémouleur | Sur le soir, en cachette | Jusques dans la moindre chose | Frère Andouillard | Pour héritage | Printemps dans le boccage | Qu'un conquérant | Branle de Metz | Pour le sacrifice | Ma chemise | Du tambourin vif | Caron t'appelle | J'étais malade d'amour | Le briquet frappe la pierre | C'était le soir, il faisait noir | Charmante fleur
La Rage d'amour Tirez-moi par mon cordon | Une abeille farouche | Je suis Madelon Friquet | Serait-il vrai, jeune bergère | Musette | Adieu donc, Dame Françoise | Triste raison | Toujours, toujours | Des fraises | La Bourbonnaise | J'avais cent francs | Malgré la bataille | Ah! Maman, que je l'échappai belle | L'avez-vous vu mon bel ami | Que ne suis-je la fauvette | Écho | Vivons pour ces fillettes | Sous le nom de l'amitié | Ne m'entendez-vous pas | Nous nous marierons dimanche | Chantez petits oiseaux | Et r'li et r'lan | Henri IV | Palsambleu, Monsieur le Curé | Le port Mahon est pris | Ran tan plan tire lire | Vogue la galère | Voilà la petite laitière | Que pantin serait content | Lison dormait | Rien ne plaît tant aux yeux des belles | Que l'aurore est loin encore | Ô nuit! charmante nuit | Maudit l'infernal faiseur de grimoire | Allons nous-en, gens de la noce | Non, Colette n'est pas trompeuse | Si le roi m'avait donné | Chantons lœtamini | Voilà les dragons qui viennent | Ciel! l'univers va-t'il donc se dissoudre | La sagesse est un trésor | Aux armes, camarade | Vaillants Français
Romans Menuet | La Baronne | Il a voulu | Folies d'Espagne | Dans un détour | Quand l'auteur de la nature | Dérouillons | Ce que je dis est la vérité même | La Tourrière | Toujours, toujours, il est toujours le même | Fière indifférence | Lison dormait | Contredanse des oiseaux | La Romance de Gaviniès | Une bergère qui sait charmer | Jardinier, ne vois-tu pas | L'Insulaire, | Un soldat, sous un coup funeste | Sous le nom de l'amitié | Ah! vous dirai-je, maman | Un bel oiseau | Vive Henri quatre | Je suis Lindor | Quand la mer rouge apparut | Menuet, \provair[deuxième acte de Gluck]{d'}{Alceste} | La Lanterne magique, | La belle chose que d'être chevalier | Ton humeur est, Catherine | Si jamais je fais un ami | Ah, quelle douleur | Boire à son tire lire lire | Allez-vous-en, gens de la noce | Vive le pin | Tous les hommes sont bons | Ça fait toujours plaisir | Non, non, je ne veux pas rire | Demandez-moi pourquoi | Menuet de serinette | Pierrot, sur le bord d'un ruisseau | Sur les gazons | L'Amant frivole et volage | Gigue | Pour voir un peu comment ça f'ra | Contredanse | Ô, ma tendre musette | Vous avez raison, La Plante | La Marche des Mousquetaires | Nanon dormait | Charmante Gabrielle | Menuet trompette | Ah, Petit-Jean | Il est tout de travers | Quand j'étais Mousquetaire | Justes dieux | Quand j'étais mousquetaire | Mariez-moi | De l'amour tout subit les lois | Pièce de | Amour, Amour, achève ton ouvrage | Eh quoi, tout sommeille | Menuet de la chasse | Fleuve d'oubli | Anglaise
Les Amours militaires ou Madame Terrible Sans un petit brin d'amour | Je suis un bon soldat | Chacun à son tour | Folies d'Espagne | Trembleurs | À coups d'pieds, à coups d'poings | Plus inconstant que l'onde est le nuage | Va t'en voir s'ils viennent | Dans le fond d'une écurie | Dérouillons, ma commère | C'est bien doux, Rosette est jeune | Réveillez-vous, belle endormie | Joconde | Palsangué, Monsieur l'curé | Où allez-vous, Monsieur l'abbé | Adieux paniers, [vendanges sont faites] | Nanon dormait | J'aime une ingrate beauté | Comme v'la qu'est fait | Aimons toujours notre berger | La Polonaise, | Vogue la galère | Réveillez-vous, [belle endormie] | À chacun son tour | La Magnotte
1779 Arlequin Marchand de poupées ou le Pygmalion moderne Tôt, tôt, tôt, battez chaud | Dérouillons, dérouillons ma commère | En passant par la barrière | Vraiment mon compère, oui | Vraiment mon compère, voire | Annette, à l'âge de quinze ans | Dupont, mon ami | Grégoire est mort | Ils sont passés ces jours de fêtes | Quel désespoir | Finissez donc, Mademoiselle Fanchon | Adieu donc, dame Françoise | Qu'elle est, qu'elle est bien | Çà, que je te mette | Il a voulu, il n'a pas pu | J'avais toujours gardé mon cœur | Ma commère, quand je danse |
Les Rêveries renouvelées des Grecs Bossus | Jusques dans la moindre chose | Nous avons une terrasse | Oh, oh, oh | J'étais dans mon lit | Il était une fille | Hélas, ma sœur! Je tremble | Trembleurs | On me disait souvent | Mes chers amis, pourriez-vous m'enseigner | Allons gai, réjouissons-nous | Ah! Il n'est pas de fête | Allemande | Monsieur de la Palisse | Je le compare avec Louis | Dodo, l'enfant do | Enfin, méchant, te voilà pris | Monsieur Charlot | Dans un détour | Trop de pétulance gâte tout | Contre un engagement | Chantons | Marlborough | Nous nous marierons dimanche | Au doux nom de l'amitié | Je suis Lindor | Pour voir un peu comment ça f'ra | Il était un moine blanc | Nous vivons dans l'innocence | La mort de mon cher père | Un mouvement de curiosité | Je sens un certain je ne sais quoi | La colombe qui succombe | Je ferai mon devoir | Un matin brusquement | Pendus | Un jour, sur la fougère | Allons la voir à Saint-Cloud | Quatuor | Sur le pont d'Avignon | Allez-vous-en, gens de la noce | Sans un petit brin d'amour
Les Bons Amis ou Il était temps
1780 Christophe et Pierre-Luc Nous nous marierons dimanche | Ton humeur est, Catherine | Du haut en bas | La nuit, quand j'pense à Jeannette | À la façon de Barbari | J'ai rêvé toute la nuit | Vous qui voulez des chansonnettes | Branle de Metz | Triste raison | Adieu donc, Dame Françoise | Est-il donc vrai, Lucile | Contentons-nous d'une simple bouteille | \provair[vaudeville]{du}{Tonnelier} | Sous le nom de l'amitié | Mariez-moi | Joconde | Je ne sais à quoi me résoudre | Vous m'entendez bien | Prélude de serinette | Grégoire est mort | Paisible bois, verger délicieux | Dupont mon ami | Folies d'Espagne | Sans chien et sans houlette | Ah! p'tit Jean, hausse-moi | Marche du déserteur | Dans un verger, Collinette | C'est bien doux | Ô mai, ô mai | Reçois dans ton galetas | Charmante Gabrielle | Mes enfants, il fera jour demain | Un petit capucin, ouin, ouin | La bonne aventure, ô gué | Marche | Non, non, Colette n'est point trompeuse | Serein qui te fait envie | Ma pantoufle est trop étroite | Je tiens, d'un auteur très grave, qu'à Rome un des gros bonnets | La Camargo | Un grand clerc | Ô Mahomet | Je sommeille | De tous les capucins du monde | Joseph est bien marié | \provair[Ouverture]{de}{Pygmalion} | Trois petits couteaux dans une graine | Le temps passe, comme le fil entre mes doigts | Menuet d'Exaudet | Boire à son tirelire lire | Bergères du hameau | Trop de pétulance | Ah! il n'est point de fête | Rassurez-vous, belle Princesse | Ça fait toujours plaisir | Ah! q'c'est joli | Pendus | On vit des démons | M'aimes-tu | Plaisirs de Créteil, | Annette à l'âge de quinze ans | Tendre baiser sur bouche demi-close | La sagesse est un trésor | Qui va là? c'est le Roi | La bonne aventure | Tourière | Pour la Baronne | la bonne aventure | Si jamais je fais un ami | Tu croyais, en aimant Colette | Si les galants de la ville | Colin, sur un vert gazon | La Fürstenberg | Trembleurs | Réveillez-vous, belle endormie | De l'amour tout subit les lois | La Fit-James, | Viens, donne-moi le bras | Chantons les maintes de Cythère
Castor le Cadet
1784 Céleste Malbrouk | Monsieur le Prévôt des marchands | De tous les capucins du monde | Bossus | L'avez-vous vu, mon bien-aimé | Je suis Lindor | Toujours seule, disait Nina | L'occasion fait le larron | Que du monde il nous vient | J'ai du bon tabac | Diableton | Va t'en voir s'ils viennent, Jean | Monsieur de [la] Palisse est mort | Réveillez-vous, belle endormie | Tiens, voilà ma pipe | Allons gai, réjouissons-nous | La Pagnote\definition{Pagnote}{Poltron, lâche, qui manque de courage}{Acad. 1694} | Philis demande son portrait | Épousons-nous donc, ma Reine | On dit qu'à quinze ans | Que ce sabot | Charmante Gabrielle | Laissons-nous charmer | Que ne suis-je La Fougère | Non, je ne ferai point [ce qu'on veut que je fasse] | La Confession | La Fürstenberg | Mon cœur charmé de sa chaîne | Aussitôt que la lumière | Joconde | Ne songeons plus qu'au doux lien | Çà, dis-moi sans détour | Grégoire est mort | Folies d'Espagne | Pendus | Menuet d'Exaudet | Reste encore un moment | Ô, ma tendre musette | Vive Henri IV | Le premier du mois de janvier | R'lan tan plan | Attendez-moi sous l'orme | Voici la blanchisseuse | Toi, n'épargne pas l'amorce | Le dernier vaudeville
Le Marchand d'esclaves Laissez paître vos bêtes | Allons gai, divertissez-vous | À cet arrêt devions-nous nous attendre | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Mon petit cœur, à chaque instant, soupire | Je suis Lindor | On compterait les diamants | Vaudeville | Allez-vous-en, gens de la noce | Raymonde | J'ai du bon tabac | L'Amour m'a fait la peinture | Quoi, vous partez | Quand l'amour fait l'ouvrage | Quand le péril est agréable | Valet chez une fermière | Monsieur de Catinat | J'ai perdu mon âne | Voici les dragons qui viennent | Le Port Mahon | Pour aller à ton aide | À pied, comme à cheval | Husca brise ma chaîne | Allons donc, Mesdemoiselles | Ah! Qu'il est drôle | Nanon dormait | Longtemps, très longtemps | Quoi! Vous partez | Allons gai, réjouissons-nous | J'arrive à pied de province | Marlbrough | Catinat | Tout consiste dans la manière | Quand, de bon matin | Il n'est qu'un pas du mal au bien | Allez-vous-en, sainte famille | Dans ces désertes campagnes | Ah! Il n'est point de fête | Il a voulu, il n'a pas pu | Êtes-vous de Gentilly | Le cœur, belle meunière | Réveillez-vous, [belle endormie] | Une à une, deux à deux | Si jamais je fais un ami | Que ne suis-je La Fougère | Ce fut par la faute du sort | Nous nous marierons dimanche | Ton amour te prépare | Accompagné de plusieurs autres | Joconde | Avec les jeux dans le village | Son médecin qu'aussitôt on amène | Qu'il tarde à ma tendresse | Un mouvement de curiosité | Souvenez vous-en | Là-bas, là-bas, là-bas | Nous autres, bons villageois | De tous les capucins du monde | On ne peut s'empêcher de prendre | J'ai vu la meunière
Le Globe d'amour ou la Nouvelle Didon
1785 Le Petit Orphée Ah! Madame Anroux | Belle brune | Le petit mot pour rire | De mon pot, je vous en réponds | Lère la, lère lan lère | Malbroug | Tout ce qui peut toucher une âme | Charmantes fleurs | Nous sommes précepteurs d'amour | Oh! La rareté merveilleuse | Jupiter, un jour, en fureur | Faut attendre, avec patience | Je suis Lindor | Tant de valeur et tant de charmes | De tous les capucins du monde | On compterait les diamants | Ce fut par la faute du sort | Quand je bois de ce jus d'octobre | Des filets qu'Hirza lui prépare | Je vous ai vue à travers ce feuillage | La jeune Iris, l'honneur de nos campagnes | On n'aime point dans nos forêts | Point de sévérité pour les amours d'été | Feuillantines | La bourbonnaise | Chantons Lætamini | Musettes | Courez vite, prenez le patron | Diablezot | Tout roule aujourd'hui dans le monde | Mon petit cœur, à chaqu'instant, soupire | Prends, ma Philis | Lætamini | Nous autres, bons villageois | On me disait souvent | L'occasion fait le larron | Monseigneur, vous ne voyez rien | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Chansons, chansons | En jupon court, en blanc corset | Valet chez une fermière | À cet arrêt, devions-nous nous attendre | Pendus | En amour, c'est au village | L'avez-vous vu, mon bien-aimé | Résonnez ma musette | Chantez, dansez | Que je regrette mon amant | Quand on va boire à l'écu | Dans cette aimable solitude | Venez-vous de chantilly | Guillot un jour trouva Lisette | C'est la petite Thérèse | Du serein qui te fait envie | Daignez écouter | Un mouvement de curiosité | Guillot auprès de Guillemette | Nouveau confiteor | La béquille | La besogne | Que j'aime mon cher Arlequin | Toujours, toujours, il est toujours le même | Je ris, je bois | Et c'est toujours à la table, que l'on devient bons amis | Eh! Non, non, je n'en veux pas davantage | Dans le joli bois des ormeaux | Laisse-moi | Lisette éclipse à son aurore | Quel désespoir | Je connais un amant discret | Ne v'la-t-il pas que j'aime | Raymonde | Va-t-en voir s'ils viennent | Trembleurs | Je sens un certain je ne sais qu'est-ce | Quand le péril est agréable | Ninette dit qu'on me fait politesse | L'amitié vive et pure | Des fraises | C'est un enfant | Tout le long de la rivière | Quel voile importun nous couvre | Un peu de tricherie | Nous nous marierons dimanche | Tu croyais, en aimant Colette | Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il tonne | Colin s'race le dernier
1786 Constance Que le sultan Saladin | Attendez-moi sous l'orme | Que le Sultan Saladin | Ah, voilà la vie | Trembleurs | Nous nous marierons dimanche | Pauvre monde | De tous les capucins du monde | Chantons Lœtamini | Le démon malicieux et fin | Pour un maudit péché | Vaudeville | Une abeille toujours chérie | On ne peut aimer qu'une fois | Savez-vous d'où vient qu'Ovide | Un cordelier | C'est la petite Thérèse | Sans dépit, sans légèreté | Aussitôt que la lumière | Pierre Bagnolet | Croyez-vous à la magie | Quand un tendron vient dans ces lieux | Guillot un jour trouva Lisette | Il n'est pire eau que l'eau qui dort | Réveillez-vous, [belle endormie] | Carabi | Que Pantin serait content | Le premier du mois de janvier | Ce n'est que pour Madelon | Pèlerins de Saint-Jacques | Ne v'la t-il pas que j'aime | Babet, que t'es gentille | Dérangée | Allons au banquet | Que ne suis-je La Fougère | Monsieur La Palisse est mort | Dans les prisons de Nantes | Maris, qui voulez fuir l'affront | La catacoua | À la façon de Barbari | Tandis que tout sommeille | Dans un détour | L'avez-vous vu | Il y a trente ans que mon cotillon traine | Nous jouissons dans nos hameaux | L'autre jour, étant assis | Monsieur l'abbé, où allez-vous | Prenez au village une maîtresse | Du bas en haut | Tous les pas d'un discret amant | Not' demoiselle a dit oui | Accompagné de plusieurs autres | J'ai perdu mon âme | Nous nous aimions dès l'enfance | Il était une fille | Dans l'ardeur qui m'emporte | Allez-vous en gens de la noce |
Syncope, reine de Mic-Mac Zon, zon, zon, que le vin est bon | J'avais pour tout mon domestique | Pour une fois, c'n'est pas la peine | Des fraises | J'veux être un chien | Je suis un fou | N'en demandez pas davantage | Nages toujours et ne t'y fie pas | Reçois dans ton galetas | En revenant de Saint-Denis | Tôt, tôt, Carabo | Vaudeville | \provair{de}{Figaro} | R'lan tan plan | Bonnes gens | Monsieur de Catinat | Nous nous marierons dimanche | Ah! dam' cadet | Jeune fillette que l'amour guette, \provair[opéra-comique]{de}{Cécile} | Folies d'Espagne | Mon bon André | Du haut en bas | Carabi | Ah! le bel oiseau, maman | La madelaine | Mon père était broc | Suis-je en France | Vraiment, ma commère, oui | Tôt, tôt, tôt, battez chaud | Si les galants de la ville | On compterait les diamants | La bonne aventure | J'avais égaré mon fuseau | La Camargo | Il pleut, bergère | La sagesse est un trésor | L'avez-vous vu, mon bien aimé | Confiteor | Vous m'entendez bien | En jupon court, en blanc corset | Grégoire | Si jamais je prends un ami | La nuit, quand je pense à Jeannette | Rassurez-vous, belle Princesse | Elle est morte, la vache [à Panier] | Est-il donc vrai, Lucile | Réveillez-vous, belle endormie | Je suis un pauvre misérable | Je suis simple, née au village | Laire-là | \provair[ouverture]{de}{Panurge} | Que ne suis-je La Fougère | Le dieu de la tendresse | Ô Mahomet | Nage toujours, et ne t'y fies pas |
1787 Colin-Maillard
Turelure ou le Chaos perpétuel Dites la pleureuse | Histoire de Fifi
Lanlaire ou le Chaos La différence | Avec les jeux dans le village | Ciel! l'Univers [va-t-il donc se dissoudre] | La Charge | Nargue du caquet | À la façon de Barbari | Oricandaine | La bonne aventure | Charmante Gabrielle | Sur le pont d'Avignon | À coups d'pieds, à coups d'poings | Magdeleine, à bon droit, passa | Des fraises | R'lan tan plan | Jupiter, un jour, en fureur | Je suis natif de Ferrare | Réveillez-vous, belle endormie | Marboroug | Rondeau | Oui noir, mais pas si diable |
Bagare Robin turelure lure | Tarare pompon | Ciel! l'univers [va-t-il donc se dissoudre] | Vaudeville | Trembleurs | Toujours seule, disait Nina | Ce fut par la faute du sort | Non, non, Doris | Un mouvement de curiosité | Sous le nom de l'amitié | Allons, vite, prenez le patron | Marlb'roug | Maris, qui voulez fuir l'affront | Mon enfant, et... | On compterait les diamants | Du serin qui te fait envie | Travaillez, travaillez, bon tonnelier | Ô, ma tendre musette | Sans le savoir | Je suis Madelon Friquet | De ces forêts | Réveillez-vous, [belle endormie] | À boire, à boire, à boire | Un jour, Guillot à Guillemette | La Barcariolle
1789 La Redevance abolie ou l'Oracle inutile ou Beaucoup de bruit pour rien
1710 La Foire galante ou le Mariage d'Arlequin Folies d'Espagne | Robin turelure | Tan la ra ritar | Ne m'entendez-vous pas | Tu n'as pas le pouvoir | Réveillez-vous, [belle endormie] | Fanatiques | Monsieur de la Palisse est mort | Quand sur le golfe du tendre | Le premier jour du mois de mai | Le premier jour de mai | J'ai senti pour vous seule | Marie Salisson | Quel funeste coup pour mon âme | Morguienne de vous | Vous m'entendez bien | La nuit ramène en vain, | Trembleurs | Voulez-vous savoir qui des deux | Ne m'entendez[-vous pas] | Réveillez[-vous] belle endormie | Lampons | La Guinguette | Ma mère, mariez-moi | Mes yeux ne pourrez[-vous jamais], | Vivir, parodie
1711 Les Fêtes parisiennes Branle de Metz | Cédez, tambours, à ma musette | Sois complaisant, affable, débonnaire | Vous, qui vous moquez par vos ris | Tu croyais [en aimant] Colette | Ne m'entendez-vous pas | Réveillez-vous, belle endormie | [J'ai fait à ma maîtresse] | Joconde | Le bon branle | Je vois bien, jeune bergère | La nuit et le jour | Folies d'Espagne | Quand le plaisir est agréable | Tu croyais en aimant Colette | Quand le péril est agréable | Absent de Climène | Lère la, lère lan lère | Amis, sans regretter Paris | Vous m'entendez bien |
1713 Arlequin Thétis Réveillez-vous, belle endormie | Ne m'entendez-vous pas | Cap de Bonne-Espérance | Du haut en bas, | Que faites-vous, Marguerite | Ma mère, mariez-moi | Allons gai | Comme un coucou que l'amour presse | Voulez-vous savoir qui des deux | Quand le péril est agréable | Dans ces lieux, tout rit sans cesse | On n'aime point dans nos forêts | Pour passer doucement la vie | Vous perdez vos pas, Nicolas | Un grand drôle est amoureux | Lampons, lampons | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Tu croyais, en aimant Colette | La jeune abbesse de ce lieu | Prenez bien garde à votre cotillon | Pierr' Bagnolet | Bannissons d'ici l'humeur noire | Père André disait à Grégoire | La Tampone | La jeune Isabelle | Nos pèlerins ont bonne mine | Les Trembleurs | Ah! vous avez bon air |
La Parodie de Psyché La faridondenne | Tes beaux yeux, ma Nicole | Ma mère, mariez-moi | Tu croyais, en aimant Colette | Réveillez-vous, belle endormie | Pour vous, Monsieur le Sauvage | Tout cela m'est indifférent | Pendant une absence légère | Ah, qu'il est beau l'oiseau qu'Amour | Adieu paniers, vendanges sont faites | Folies d'Espagne | Ne m'entendez-vous pas | Vous m'entendez bien | Confiteor | Ha, vous avez bon air | Robin turlurelure | Réveillez-vous, [belle endormie] | Robin turelure lure | Quand le péril est agréable | Lanturlu | Joconde | Je m'en vais crier des fraises | Éveillez-vous | [L'amour,] la nuit et le jour |
L'Opéra de campagne Joconde | Dirai-je mon confiteor | Vous m'entendez bien | Dirais-je mon confiteor | Lampons | Quand le péril est agréable | Sois complaisant | Quand le péril est [agréable] | Pendu | Réveillez-vous, belle endormie | Quand le péril [est agréable] | Réveillez vous [belle endormie] | Tu croyais en aimant Colette | [Je ne suis né ni roi, ni prince] | Dirais-je mon Confiteor | Ô reguingué | Lanturlu | Trembleurs | Vous m'entendez [bien] | Sois complaisant, [affable, débonnaire] | Folies d'Espagne | Réveillez-vous, belle [endormie] | Prenez bien garde à votre cotillon | J'ai fait à ma maîtresse un | La nuit et le jour | Flon flon | Ah! Robin tais-toi | [Des fraises] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Amis, sans regretter Paris | Tu croyais en [aimant Colette] | Quand Moïse fit défense | Tu croyais en aimant [Colette] | Au gué lon la, bergère | Mon mari est à la taverne | [Vous chiffonnez mon falbala] | J'ai fait à ma maîtresse | Sarabande de L'Inconnu | Absent de ma belle | Plus j'observe ces lieux |
1715 Télémaque Folies d'Espagne | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Comme un coucou que l'amour presse | Branle de Metz | Je ne suis né ni roi, ni prince | Tu croyais, en aimant Colette | Ho, ho! Tourelouribo | Ne m'entendez-vous pas | Réveillez-vous, belle endormie | Menuet de Monsieur de Grandval | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Cap de Bonne-Espérance | Ma Commère, quand je danse | J'entends déjà le bruit des armes | La jeune abbesse de ce lieu | Voulez-vous savoir qui des deux | Menuet d'Hésione | Mon père, je viens devant vous | Lampons, lampons | Je reviendrai, demain au soir | La bonne aventure, ô gué | Les Feuillantines | Réveillez-vous, belle Endormie | Monsieur La Palisse est mort | Or, écoutez, petits et grands | Pierr' Bagnolet | Je veux boire à ma Lisette | Ô gué, lon la, lan laire | Laire la, laire lan-aire | Ma mère, mariez moi | Quand le péril est agréable | Dedans nos bois, il y a un hermite | Monsieur Charlot | Turlututu, rengaine | Faire l'amour, la nuit et le jour | Quel plaisir de voir Claudine | Lon lan la, derirette | J'endors le petit | Amis, sans regretter Paris | Din, dan, don | Qu'on apporte bouteille | Flon, flon | Chœur de l'Opéra | Ah! Madame Anroux | Oui-dà, ma Commère, oui |
Arlequin Lustucru, grand Turc et Télémaque Mon père, je viens devant vous | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Réveillez-vous, belle endormie | Vous m'entendez bien | Les Trembleurs | Folies d'Espagne | Le Prévôt des marchands | Ne m'entendez-vous pas? | Ah, qu'il est beau, l'oiseau qu'Amour m'amène | Quand on a prononcé ce malheureux oui |
1716 Les Mal-assortis ou Arlequin gouverneur Petit boudrillon | On n'aime point dans nos forêts | Tout cela m'est indifférent | Un capucin à barbe [blonde] | Pendu | Lère la | Y avance | Dirai-je mon confiteor | La curiosité | Tu croyais en aimant [Colette] | Vous m'entendez bien | Joconde | Adieu paniers, vendanges sont faites | Je suis fort surpris qu'en France | Hélas, la pauvre fille | Lon la | Réveillez-[vous, belle endormie] | À la façon de Barbari | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Catin qui n'aime pas ce jeu | Flon, flon | De quoi vous plaignez-vous | J'entends déjà le bruit des [armes] | Branle de Metz | Je suis fils d'Ulysse, moi | Réveillez-vous, belle [endormie] | Réveillez-[vous], belle [endormie] | Bacchus est le protecteur | Tarare ponpon | La Bigarnaise | Amis, sans regretter Paris | Zon, zon, Lisette | Grimaudin | Je suis fort | la passacaille | Allons à la guinguette | Tout cela m'est [indifférent] | Un capucin [à barbe blonde] | Lampons | Tu croyais en [aimant Colette] | Lere là | Lon lan la derirette | Belle Manon | Turelure | Je ferai mon devoir | Ne m'entendez-vous pas | pendu | Au Cap de Bonne-Espérance | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Tuton tutaine | Réveillez[-vous, belle endormie] | Reguingué | Riche du jus de la treille | Réveillez-vous, [belle endormie] | J'entends déjà le bruit des armes | Quand le péril [est agréable] | Lere la | Dirai-je mon [confiteor] | \provair[acte I, scène IV]{d'}{Alcide} | Mon mari est à la taverne | Lanturlu | Grelin guin guin | À la façon de barbari | Sarabande | Oh! pardi, j'étais en | Vraiment, ma commère, oui | Ses charmes peuvent tout, \provair[acte II, scène III]{d'}{Alcide} | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | L'amour me fait mourir |
1717 Pierrot furieux ou Pierrot Roland Ô lon lan la landerirette | Un moine de notre couvent | Un capucin | Un inconnu | Quand le péril est agréable | Confiteor | Sur le Rhin parut une bête | Le premier jour du mois de mai | Du haut en bas | Monsieur Charlot, dessus le pont | Robin turelure | Fais-le-moi donc connaître | Tout cela m'est indifférent | Réveillez-vous, [belle endormie] | Je suis la fleur des bergers [du village] | D'un air gai, allons gai | Lon lan la derirette | Que j'estime mon cher voisin | Ma mère, mariez-moi | [Belle brune] | Ton humeur est, Catherine | Dans le fond d'une écurie | Un petit-maître limousin | Tu n'as pas le pouvoir | Adieu panier, [vendanges sont faites] | Belle Manon | Il faut, pour le coup, que ma muse | Non, je ne ferai pas ce qu'on veut que je fasse | Passant sur le Pont-Neuf |
1718 Les Amours de Jupiter et d'Io Pèlerins | [Tout comme il vous plaira] | Ô reguingué | Vous m'entendez bien | Et zon, zon, zon | Flon, flon | Lon lan la derirette | Réveillez-vous, [belle endormie] | Joconde | [Ne m'entendez-vous pas] | Le Prévôt [des marchands] | Folies d'Espagne | Robin ture lure | Gardons nos moutons | Pouvoir | Jean aime Jeanne | Des fraises |
Le Jugement de Pâris et la Foire des amours On n'aime point dans nos forêts | Dondaine, dondaine | Quand le péril est agréable | Lon lan la derirette | Nanon dormait | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Y avance, y avance | Petit boudrillon | Ne m'entendez-vous pas | L'Hymen vient | Dans ces lieux, tout rit sans cesse | Tu croyais, en aimant Colette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Morguienne de vous | Je reviendrai demain au soir | Menuet | Comme un coucou que l'amour presse | Robin turelure lure | Laire-la, laire lan-laire | Menuet d'Hésione | Gardons nos moutons | Voulez-vous savoir qui des deux | Pata, pata, pata, pon | Ma raison s'en va beau train | La Ceinture | J'ai fait souvent résonner ma musette | Ce sont les amours | D'une main, je tiens mon pot | Réveillez-vous, belle endormie | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Le fameux Diogène | Et vogue la galère |
1719 L'Ami à la mode ou Parodie d'Alcyone À la façon de Barbari | Adieu paniers, vendanges sont faites | Jean, ce sont vos rats
La Rupture du Carnaval et de la Folie Que je chéris, mon cher voisin | Réveillez-vous, belle endormie | Tu croyais, en aimant Colette | Robin turelure | Mon père je viens devant vous | Nanon dormait | Ne m'entendez-vous pas |
Les Plaisirs de la campagne ou le Triomphe d'Arlequin
Les Amours de Vincennes Que je chéris [mon cher voisin] | [J'offre ici mon savoir faire,] | Si vous voulez [que je vous baise] | La Palice | Coucou | Joconde | La sérénade | [Flon, flon] | Le pouvoir | [Vous m'entendez bien] | Colette | Vous m'entendez bien | Dormez roulette | Réveillez-vous, [belle endormie] |
1721 Hercule filant Plus j'observe ces lieux, et plus je les admire | Mon père, je viens devant vous | Turelonton ton | Lanturlu | Il faut que je file file | Que je chéris mon cher voisin | Ces filles sont si sottes | Ton humeur est Catherine | Non, non, il n'est point de si joli nom | Vous m'entendez bien | À l'ombre d'un ormeau, Lisette | Talaleri, talaleri, talalerire | L'amour, la nuit et le jour | Ah mon Dieu! que de belles dames | O reguingué | On n'aime plus dans nos forêts | Je suis la fleur des garçons du village | Guillot est mon ami | Tu croyais en aimant Colette | Réveillez-vous, belle endormie | Vous avez raison, La Plante | Oh, Oh, tourelouribo | Adieu panier, vendanges sont faites | Allons gai | Turlututu rengaine | Lon lan la derirette | Aux armes Camarades. | Tout comme il vous plaira larira | Morguienne de vous | Je ne suis né ni roi, ni prince | Je reviendrai demain au soir | Ô reguingué | Les Trembleurs | Un autre jour ma Cloris | J'entends déjà le bruit des armes | Dans un si beau jour | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | La Serrure | Dupont mon ami | Les filles de Nanterre | À la façon de barbari | De mon pot, je vous en réponds | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Ah! Robin, tais-toi | Mariez, mariez, mariez-moi |
1722 Arlequin Persée Belle brune, belle brune | La Serrure | M. Lapalisse est mort | Chœur de Persée, Acte I, scène 5%\air{137 | Vous avez raison la plante | Des fraises | Ce n'est pas pour vous que le four chauffe | Vers et Chant de %\air{138 | Pierre Bagnolet | Que je chéris mon cher voisin | Lon lan la derirette | À la façon de Barbari | Notre espoir allait faire naufrage | Que n'aimez-vous, cœurs insensibles | La grandeur brillante | Les Trembleurs | Joconde | Ma commère quand je danse | Quand Moïse fit défense | Tarare ponpon | Vers et chant de %\air{139 | Tu croyais en aimant Colette | Quand le péril est agréable | Nanon dormait | Morguienne de vous | Sois complaisant, affable, débonnaire | Chant de %\air{140 | Du haut en bas | Vraiment, ma commère, oui | Zon, zon, zon | Dedans nos bois il y a un ermite | Or, écoutez petits et grands | Tout cela m'est indifférent | Ne m'entendez-vous pas | Je ne suis né ni roi, ni prince | Adieu paniers, vendanges sont faites | Réveillez-vous, belle endormie | Vers et Chant de l'Opéra de | L'autre jour m'allant promener | Pierrot reviendra tantôt | Vous m'entendez bien | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | L'amour la nuit et le jour | Robin turelure | Allons gai | Flon, flon | Ma mère était bien obligeante | Dormez Roulette | Oh! Oh! Tourelouribo | On n'aime point dans nos forêts | Ah! C'est un certain je ne sais qu'est-ce | Ô reguingué | Mon Père je viens devant vous | La Troupe Italienne | Ah! Qu'il y va gaiement | Gardons nos moutons Lirette, liron | Le fameux Diogène | De quoi vous plaignez-vous | Pauvre ermite veux-tu m'en croire | Il faut que je file, file | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Mir la ba bi bo bette. | Vers et Chant de %\air{142 | Le Bilboquet | Hélas la pauvre fille | Elle est morte la vache à Panier | J'ai fait à ma maîtresse | Ah! Voyez donc, que ces manants sont drôles | L'Amour, la nuit et le jour | Voici les dragons qui viennent | Sept sauts | L'autre jour ma Cloris | Aux Armes camarades | Y avance | Charivari |
1723 Philomèle Les rats | Dedans nos bois, il y a un ermite | Ma mère était bien obligeante | De tous les capucins du monde | Vous ne m'aimez plus, Lisette | Ma pinte et ma mie, ô gué | Mordienne de vous, quelle femme | J'entends le moulin tique, tique, tac | Adieu le Pont-Neuf | Lonlanla derirette, lonlanla deriri | Ma commère, quand je danse | Je n'saurais | Arrêtez-vous donc, fi donc, Monsieur, laissez ça là | Hélas, c'est bien ma faute | Adieu paniers, [vendanges sont faites] | Nicolas va voir Jeanne | Lampons, lampons | Dupont, mon ami | On dit que vous aimez les fleurs | Ramonez-ci, ramonez-là | Dérouillez, dérouillez, ma commère | Le carillon de Nantes | De mon pot, je vous en réponds | Colin la la la, Colin l'a baisée | Lanturelu | Des fraises | Flon, flon | La tampone | Les trembleurs | G'nia pas d'mal à ça | Pierre Bagnolet | J'ai du mirliton | Amis, sans regretter Paris | Les Feuillantines | Voici les dragons qui viennent | Un petit moment plus tard | Dans nos bois, il y a un ermite | J'ai le pied dans le margouillis | Vous me l'avez dit, souvenez-vous en | Blaise revenant des champs | Ne m'entendez-vous pas | Ce sont les filles de Paris | Marotte fait bien la fière | Non, non, je ne veux pas rire | Dansons le nouveau cotillon | Nanon dormait | Quand je vais à la chasse | Du haut en bas | Allons gai, d'un air gai | Vraiment, ma commère, voire | Ma fille, je vous aime bien | Dondaine, dondaine | Ô reguingué, ô lonlanla | Les filles de Montpellier | La faridondaine, la faridondon | Monsieur de ma Palisse est mort | Charivari | Quel plaisir de passer notre vie | J'offre ici mon savoir faire | Cotillon de Surène | La Jalousie | Vous m'entendez bien | Aux armes, camarades | Sans dessus dessous | Un saut, deux sauts, trois sauts | La mirtanplain, la tirelarigot | Et frou, frou, et glou, glou, glou | \provair[Acte IV, scène 1]{Parodie de}{Bellérophon} | \provair[Acte V, scène 2]{Parodie de l'opéra de}{Philomèle} | Tique, tique, tin | La bonne aventure, ô gué | N'oubliez pas votre houlette, Lisette | Toute la nuit, je rode | Vas-t-en voir s'ils viennent, Jean | Vogue la galère | Branle de Metz | Roi de Cocagne |
Les Débris des Saturnales [Bon, bon, bon] | Ô reguingué | [Ziste, zeste point de chagrin] | Le prévôt [des marchands] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Confiteor | Le capucin | Le péril | Le fils d'Ulysse | La tretin, tretous | Nouveau monde | Branle de Metz | Joconde | Tambour | Ton relon ton, ton | Ce cher voisin | Du haut en bas | Lurelu | La nuit et le jour | Hé bien | Colette | Robin turelure | Oh, que si | Bacchantes | Ricandenne | Folies d'Espagne | Gavotte | Ma sœur, je vous félicite | Musette | Lampons [camarades, lampons] | Talalerire | Menuet | C'est lui qui aime les fleurs | Sur les terreaux | Menuet du prologue
1724 Le Mariage d'Arlequin et de Silvia ou Thétis et Pélée déguisés Que mon destin est déplorable | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Que faites-vous, Marguerite | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tout le long de la rivière | Empressons-nous de plaire au dieu des Ondes | C'est la femme à tretous | Tu croyais, en aimant Colette | J'offre ici mon savoir-faire | Flon, flon | Jupiter attiré par vos divins appas | Menuet d'Hésione | Pierre Bagnolet | Pour passer doucement la vie | Monsieur Lapalisse est mort | Non, il n'est point de si joli nom | Ah! vous avez bon air | [Ô Destin! quelle puissance] | Malgré nous tu nous entraînes | C'est en vain qu'un mortel | Vous m'entendez bien | Nous ne répondons point aux mortels curieux | Dieu de la Mer quel sujet vous amène | Qu'un respect plein d'épouvante | Or, écoutez petits et grands |
Amadis le cadet Dupont mon ami | Quand le péril est agréable | Robin turelure | Dormez Roulette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Sois complaisant, affable et débonnaire | Vraiment, ma commère, oui | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Il n'est point de si joli nom | Mon père je viens devant vous | Je n'saurais | Je reviendrai demain au soir | Tarare pompon | À la façon de Barbari | Les filles de Nanterre | Et lon lan la, la bouteille s'en va | Ma raison s'en va bon train | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | Aux armes, camarades | Que je chéris mon cher voisin | La bonne aventure, ô gué | Ah! Robin, tais-toi | Réveillez-vous, belle endormie | Tu croyais en aimant Colette | Cent petits soins rendus | Ah! Voilà la vie | Talaleri, talaleri, talalerire | Zon, zon, zon | De son lan la, landerirette | Ah! c'est un certain je ne sais quoi | Lampons | Voici les dragons qui viennent | Les Trembleurs | Nicolas va voir Jeanne | Adieu panier, vendanges sont faites | Folies d'Espagne | L'autre jour m'allant promener | Tout cela m'est indifférent | Lon lan la derirette | J'ai fait à ma maîtresse | Petit Boudrillon | Morguienne de vous | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Ne m'entendez-vous pas | De quoi vous plaignez-vous | Ton relon ton ton | Flon, flon | La serrure | Ces filles sont sottes | On dit qu'Amour est si charmant | Monsieur La Palisse est mort | Belle brune | Ô reguingué | Le mirliton | Pierre Bagnolet | Ho, ho, tourelouribo | Mariez, mariez, mariez-moi | Belle brune, belle brune |
1725 Armide Cotillon des Fêtes de Thalie | Robin turelure | Dans ces lieux tout rit sans cesse | Ah! Philis, je vous vois, je vous aime | Ah! c'est un certain je ne sais qu'est-ce | L'amour me fait, lon lan la | Ton himeur est, Cathereine | L'amour la nuit et le jour | De son lan la, landerirette | Quand le péril est agréable | De quoi vous plaignez-vous | Tout cela m'est indifférent | Les Trembleurs | Ma raison s'en va bon train | Tourlourirette | Gardons nos Moutons, lirette, liron | Menuet de M. de Lalande dans un des ballets du Roi | Vaudeville du Roi de Cocagne | C'est dans ces lieux que règne l'innocence | Flon, flon | Ma Fille veux-tu un bouquet | J'en frai la folie | Je ne suis né ni roi, ni prince | Mirlababibobette | En revenant de Saint-Denis | Ô Pierre, j'étais morte sans vous | Lon lan la derirette | Réveillez-vous, belle endormie | Quand Moïse fit défense | Vraiment, ma commère, voire | Des fraises | Les petits rats | L'Amour plaît, malgré ses peines | Les petits Rats | Tout le long de la rivière | Que je chéris mon cher voisin | Mon Père, je viens devant vous | On n'aime point dans nos forêts | Notre galère, sans vent contraire | Laire la, laire lanlaire | [Dormez, Roulette] | Ho ho! Tourelouribo | Ô reguingué | Un petit moment plus tard | [Turlututu rengaine] | Cher Bacchus si je soupire | Laire la, laire lan laire | Pierre Bagnolet | Vaudeville du Retour de Fontainebleau | Notre espoir allait faire naufrage | Revenant de Lorette | Lampons | C'est à toi cher camarade | Non, je ne veux pas rire | Je n'saurais | Adieu paniers, vendanges sont faites | Boire à son tire lire lire | Ah! voyez donc que ces manants sont drôles | Non, non, il n'est pas de si joli nom | On dit qu'Amour est si charmant | Les Feuillantines | Qu'on apporte bouteille | Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | De son lan la, landerirette. | Morguienne de vous | Vous m'entendez bien | Si la jeune Annette | Le mirliton | À l'ombre d'un Ormeau, Lisette | [La bonne aventure] | Aux armes, camarades | L'appétit vient en mangeant | Vaudeville de Panurge | Dans le Fleuve d'oubli, biribi | Le beau berger Tircis | Beau Berger, je te connais bien | Menuet du second acte des Fêtes Grecques | Les filles de Montpellier | Ah! Robin, tais-toi | Or écoutez petits et grands | Quand on a prononcé ce malheureux oui | J'en suis bien contente | Il s'en va, le berger que j'adore | Vaudeville du retour de Fontainebleau | Suivons, suivons l'amour | Quel plaisir d'aller à la guinguette | Mariez, mariez-moi | Voici les dragons qui viennent |
Momus exilé ou les Terreurs paniques Ne m'entendez-vous pas | Comme un Coucou que l'Amour presse | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Réveillez-vous, belle endormie | Ces belles sont si sottes | Ah! mon bon laboureur | M. Lapalisse est mort | Ah! vous avez bon air | Car je l'ai pris pour mon valet | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Tout cela m'est indifférent | Ô reguingué | Je ne suis né ni roi, ni prince | Zon zon zon | Ton humeur est, Catherine | Gardons nos moutons, lirette, liron | Vous en venez, [vous en venez] | Lanturelu, lanturelu | Ma raison s'en va bon train | Je suis la fleur des garçons du village | Avec ma trompe, je réveille Catin | Tonrelon tonton | Bannissons d'ici l'humeur noire | 135 | Le Mirliton |
Le Chaos, ambigu comique
1726 La Reine des Péris Ma belle diguedon | Je jure par tes yeux | Et zon zon zon | Talalerire | Une jeune nonette | J'avais juré de n'aimer de ma vie | Quand le péril est agréable | C'est à toi mon camarade | Un soir après roquille | Flon flon | Blaise en revenant des champs | Jean Gille | Paris est en grand deuil | Landeriri | Voyelles anciennes | On n'aime point dans nos forêts | Je ne suis né ni roi, ni prince | Que Dieu bénisse la besogne | N'y a pas d'mal à ça | Si dans le mal qui me possède | La ceinture | Pierre Bagnolet | Dedans nos bois il y a un ermite | Quand je vais à la chasse | Ici les tendres oiseaux | Tire, pousse, et aïe | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Ce fut un dimanche après vêpres | Il faut connaître | J'offre ici mon savoir-faire | Je ferai mon devoir | Adieu donc, ma Nanon | Boire à son tire lire lir | Lonlanla derirette | Ne montez plus sur vos dia-hu | Folies d'Espagne | Réveillez-vous, belle endormie | Confiteor | La jeune Isabelle | Ziste, zeste, malepeste | L'autre jour dessous un ormeau | Bouchez, naïades, vos fontaines | Au voleur, au voleur | Et puis voilà comment | Ah! La faute en est faite | Ô reguingué | Joconde | L'onguent miton mitaine | Y avance, y avance | Gourdin | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Quand il aime, il aime | Non, non, il n'est point de plus joli nom | Un certain je ne sais qu'est-ce | Les Trembleurs | Allons voir allons voir allons voir | Ma raison s'en va beau train | Tuton, tuton, tutaine | Mariez, mariez, mariez-moi | Le cabaret est mon réduit |
Pyrame et Thisbé On n'aime plus [dans nos forêts] | Je reviendrai demain [au soir] | Ouiche, ouiche | Quand j'ai ma cornette [à deux rangs] | Trois enfants gueux | La jeune Isabelle | Trembleurs d'Isis | Dieu des amours, Menuet | Vous n'avez pas besoin | Un canard | Quand Moïse [fit défense] | Ô reguingué | Prenez bien garde à votre [cotillon] | Monsieur La Palisse | Birène | l'opéra nouveau, menuet | Pendus | Chantez petit Colin, Menuet | Dansons le nouveau cotillon | Je n'en veux pas davantage | Laissons-nous charmer du plaisir d'aimer | Allez-vous-en gens de la noce | Viens ici que je te régale | Sur la terre et sur l'onde | Tarare ponpon | Nanette dormez-vous | Quand je tiens de ce jus [d'octobre] | Voici les dragons [qui viennent] | De tous les capucins [du monde] | Voilà les critiques de reste | La jeune Iris | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Triolets | Des fraises | Réveillez-vous, [belle endormie] | Quand le péril [est agréable] | Je viens exprès du Congo | l'opéra | J'irai vous voir | La Chasse | Ah que Monseigneur [est charmant] | Passant sur le Pont-Neuf | Exaltons et chantons | Dia huriau | Ne m'entendez-vous pas | La faridondaine | Tu croyais en aimant Colette | l'opéra de | Si vous voulez que je vous [baise] | [Lucas pour se gausser de vous] | Rossignolet du vert bocage | Y avance [y avance] | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | [Rossignolet du vert bocage] | [Évitons le compère Blaise] | Confiteor | Le vent soufflait | Ramplon | Aïe, aïe, aïe | Margot sur la brune | Ils sont morts | Ô Pierre, ô Pierre |
Harangue de Polichinelle au public
Arlequin Atys Nanon dormait | Gardons nos moutons, lirette, liron | Dupont, mon ami | Vous m'entendez bien | J'offre ici mon savoir-faire | Oh vraiment, je m'y connais bien | Ah, que le temps était bon | Flon, flon | Ne m'entendez-vous pas | Menuet | Si la jeune Annette | Ma raison s'en va bon train | Un petit moment plus tard | Vaudeville | Tout cela m'est indifférent | Sois complaisant, affable et débonnaire | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Boire à son tirelire lire | [C'est] la servante de chez nous | La bonne aventure, ô gué | Attends donc, Colin, tu me blesses | Je reviendrai demain, au soir | Vivons pour ces fillettes, vivons | Quand Moïse fit défense | Que faites-vous, Marguerite | Par bonheur ou par malheur | Ah, qu'il est beau l'oiseau qu'Amour m'amène | Cotillon d'amour | Quand je le vois venir | Ici sont venus en personne | L'amour me fait, lon lan la | Entre l'amour et la raison | N'y a pas d'mal à ça | Réveillez-vous, belle endormie | Aimons, aimons-nous, trompons les yeux des jaloux | L'amour, la nuit et le jour | Ramonez ci, ramonez là | Trémoussez-vous, bergère | Tu croyais, en aimant Colette | Ô ricandène, ô ricandon | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Les fanatiques que je crains | Compère et commère sont faits pour s'aimer | Dedans nos bois, il y a un ermite | Dessus le pont de Nantes | Le bon branle | Vous ne m'aimez pas, Dame Françoise | Car mon cœur n'est point partagé | Fi d'un amant [s'il n'est que poète] | Ah, Nicolas, sois-moi fidèle | Or écoutez, petits et grands | Cotillon des Fêtes de Thalie | Mariez, mariez, mariez-moi | Joconde | Un abbé dans un coin [sans témoin] | Je ne suis né ni roi, ni prince | Vous en venez, vous en venez | L'autre jour, m'allant promener | Trembleurs | Ho, ho, tourelouribo | Les petits rats | Voici les dragons qui viennent | On dit que vous aimez les fleurs | Belle brune, belle brune | Des fraises | Achève ma vengeance | Ah, mon beau laboureur | Et lon lan la ma bouteille s'en va | Les ceux qui l'ont tué m'ont fait grand tort | Les filles de Montpellier | Monsieur La Palisse est mort |
La Grand-Mère amoureuse Allons gai | J'offre ici mon savoir-faire | Ma pinte et ma mie, ô gué | Je passe la nuit et le jour | À la façon de Barbari | Paris est en grand deuil | Sans dire mot | Vous qui vous moquez par vos ris | Des fraises | Belle brune | Mirliton | Vraiment, ma commère, voire! | Le trot | Amis, sans regretter Paris | Le beau berger Tircis | Ne m'entendez-vous pas | Aïe, aïe, aïe, Jeannette! | Non, rien n'est plus content | J'étais perdue | Réveillez-vous, belle endormie | Quand le péril est agréable | Talalerire | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Je ne suis né ni roi, ni prince | Ho, ho! ha, ha | Pierre Bagnolet | Voyelles anciennes | L'autre nuit j'aperçus en songe | Dupont mon ami | Monsieur La Palisse est mort | On ne peut, quoi que l'on fasse | Ramonez ci, ramonez là | Ô reguingué, ô lon lan la | Ton himeur est, Cathereine | Si la jeune Annette | Dedans nos bois il y a un ermite | Ce fut un dimanche après vêpres | Comme un coucou que l'amour presse | Tu croyais, en aimant Colette | Quand ma mère était jeunette | Que Dieu bénisse la besogne | Est-ce ainsi qu'on prend les belles? | Vous avez raison, La Plante | Comment faire | Do, do, l'enfant dort | Boire à son tirelire lire | Y avance, y avance | Turlututu rengaine | Les Feuillantines | Petit boudrillon | Ne croyez pas que je demeure | Et zon, zon, zon | Voulez-vous savoir qui des deux | Le fameux Diogène | Lon lan la deriri | Ma mère, mariez-moi | Perrette, venez tôt | Ma raison s'en va bon train | Je ferai mon devoir | Robin turelure lure | Va-t'en voir | Quand la Mer Rouge apparut | Tique, tique, taque et lon lan la | Carillon de Maître Gervais | Tout le long de la rivière | Joconde retourné | Qu'il passera d'eau sous les ponts! | Pour faire honneur à la noce | C'n'est pas pour vous | Pour passer doucement la vie | Le seigneur turc a raison | Morguienne de vous | La vie est ennuyeuse | Les trembleurs | Aux armes, camarades | Qui veut se mettre en ménage | Bouchez, Naïades, vos fontaines | Le gourdin | Flon, flon | Carillon | Lurelu, larela, lirette | Vaudeville | Place au Régiment de la Calotte | Pèlerins de Saint-Jacques | Ah, mon beau laboureur | Adieu paniers, vendanges sont faites | Ah, maman, je meurs d'envie | De mon pot, je vous en réponds | Coquerico |
Les Stratagèmes de l'amour N'y a pas de mal à ça | Cahin, caha | Hésione | [Mais surtout, prenez bien garde] à votre cotillon | Voici les dragons [qui viennent] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Ramonez-ci, [ramonez-là] |
Le Galant brutal ou l'Amant brutal Confiteor | Je suis un bon soldat | Tout cela m'est indifférent | Pendus | Les feuillantines | Amis, sans regretter Paris | Tome 1, page 160 | J'ai fait à ma maîtresse | Allons gai | Je ne suis né [ni Roi, ni Prince] | Non, il n'est point [de si joli nom] | Réveillez-vous, [belle endormie] | Mirliton | Oh pardi, j'étais en belle humeur | La troupe Italienne | Comme un coucou | Par derrière et par devant | Folies d'Espagne | Aïe, aïe, [Jeannette] | Tu croyais, en aimant [Colette] | Sarabande de l'inconnu | Tu n'as pas le pouvoir | Sans dessus-dessous | Quand le péril [est agréable] | La Cassandre, tome 2, p. 192 | Dubois n'a point de jaquette | La Palisse | Je n'ai pas le pouvoir | J'ai fait souvent [résonner ma musette] | Lon lan la derirette | Oh, vraiment, je m'y connais [bien] | Par bonheur [ou par malheur] | Tarare ponpon | Quand la mer [rouge apparut] | Y avance | Vous chiffonnez [mon falbala] | Ma belle, diguedon | Ô reguingué | N'y a pas de mal [à ça] | Sans dire mot | Mon mari est à la [taverne] | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Biribi | La Tétard | Morguenne de vous | Un certain je ne sais quoi | On n'aime point [dans nos forêts] | Flon, flon | Pierre Bagnolet | Jean danse mieux [que Pierre] | Ton humeur [est, Catherine] | Tu croyais en aimant Colette | Halte-là | Ne vous estimez [pas tant] | Je ne veux pas troubler [votre ignorance] | tome 2, page 32 | Sois complaisant | Joconde | Songez à vous défendre | La Mariée | Trembleurs d'Isis | Zon zon, la lisette | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Lonla | Ah, mon beau laboureur | Comme un coucou [que l'amour presse] | Mirlababibobette | Je ne suis né ni [roi, ni prince] | L'amour me fait mourir | Comment faire | Ah, que Colin l'autre jour | Ma commère, quand je danse | Des fraises | Je ne suis né ni roi, [ni prince] | Lampons | Et vogue [la galère] | Je n'ai pas le [pouvoir] | Cap de Bonne-Espérance | Vous en venez |
Pyrame et Thisbé On n'aime plus [dans nos forêts] | Je reviendrai demain [au soir] | Ouiche, ouiche | Quand j'ai ma cornette [à deux rangs] | Trois enfants gueux | La jeune Isabelle | Trembleurs d'Isis | Dieu des amours, Menuet | Vous n'avez pas besoin | Un canard | Quand Moïse [fit défense] | Ô reguingué | Prenez bien garde à votre [cotillon] | Monsieur La Palisse | Birène | l'opéra nouveau, menuet | Pendus | Chantez petit Colin, Menuet | Dansons le nouveau cotillon | Je n'en veux pas davantage | Laissons-nous charmer du plaisir d'aimer | Allez-vous-en gens de la noce | Viens ici que je te régale | Sur la terre et sur l'onde | Tarare ponpon | Nanette dormez-vous | Quand je tiens de ce jus [d'octobre] | Voici les dragons [qui viennent] | De tous les capucins [du monde] | Voilà les critiques de reste | La jeune Iris | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Triolets | Des fraises | Réveillez-vous, [belle endormie] | Quand le péril [est agréable] | Je viens exprès du Congo | l'opéra | J'irai vous voir | La Chasse | Ah que Monseigneur [est charmant] | Passant sur le Pont-Neuf | Exaltons et chantons | Dia huriau | Ne m'entendez-vous pas | La faridondaine | Tu croyais en aimant Colette | l'opéra de | Si vous voulez que je vous [baise] | [Lucas pour se gausser de vous] | Rossignolet du vert bocage | Y avance [y avance] | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | [Rossignolet du vert bocage] | [Évitons le compère Blaise] | Confiteor | Le vent soufflait | Ramplon | Aïe, aïe, aïe | Margot sur la brune | Ils sont morts | Ô Pierre, ô Pierre |
1727 Médée et Jason Tout cela m'est indifférent | On n'aime point dans nos Forêts | Ne craignez rien, l'hymen est votre asile | Je reviendrai demain au soir | Belle brune | Si ta femme gronde | Je ne suis né ni roi, ni prince | Quand le péril est agréable | Lere la, lere lan lere | N'y a pas d'mal à ça | Le joli jeu d'amour | Pierre Bagnolet | La verte Jeunesse | Ma mère, mariez-moi | Passant sur le Pont-neuf | Des fraises | Le Prince Belzébuth | Ah! Vous avez bon air | Tu croyais en aimant Colette | Menuet d'Hésione | Tiens-moi bien | La jeune Abbesse de ce lieu | Ces filles sont si jolies | Ton humeur est Catherine | Changement pique l'appétit | Que faites-vous, Marguerite | C'est le bout du bras | Contre un engagement | La Serrure | Réjouissez-vous, bons Français | Monsieur la Palisse | Joconde | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Menuet de Grandval | Ho ho, ce dit-il, c'est la raison | Embarquez vous, Mesdames | Que les Ombres se réjouissent | Ho, ho, tourelouribo | Ce n'est point par effort qu'on aime | Il allait le trot, le trot | L'autre nuit j'aperçus en songe | Car mon cœur n'est point partagé | Les Filles de Montpellier | Les Filles de Nanterre | Jean, tu t'en vas | Sont les garçons du Pont-au-Blé | Vous m'entendez bien | Anneton vole, vole | Ouverture de Bellérophon | L'autre jour à sa table | L'hôtesse de céans. | Songes funestes d'Atys | Ouvrez-moi la porte, petite Nanon | Flon, flon | Robin turelure | On vous en ratisse |
Arlequin Roland Mais surtout prenez bien garde à votre cotillon | Je jure par vos yeux | Ici chacun s'engage | Ô reguingué | Le fameux Diogène | Chant de l'Opéra | Pierre Bagnolet | Réjouissez-vous bons Français | Tout cela m'est indifférent | On n'aime point dans nos Forêts | On dit qu'Amour est si charmant | Allons gai | Je reviendrai demain au soir | [La Tampone] | Passant sur le Pont-Neuf | Quand le péril est agréable | Au jardin de mon père | Laire lan laire | Ta la leri, ta la leri, ta la lerire | Que faite-vous, Marguerite | L'autre jour soupirant en secret | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Savez-vous bien beauté cruelle | Vivons pour ces Fillettes | Ce n'est point par effort qu'on aime | À la santé de la folie | Les triolets | Les filles de Montpellier | Grimaudin | Tarare pompon | Et vogue la Galère | Y avance, y avance | Ne m'entendez-vous pas | À la façon de Barbari | Robin turelure | Or écoutez, petits et grands | On n'aime plus dans nos forêts | Ah! Mon beau laboureur | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | J'ai fait à ma maîtresse | J'aimerai toujours ma Bergère | Si le Roi m'avait donné | Le joli jeu d'amour | Zon, zon, zon | Vous m'entendez bien | Ah, c'est un certain je ne sais qu'est-ce | Que je chéris mon cher voisin | Nanon dormait | Quand on a prononcé ce malheureux Oui | La Chasse | Sylvie, j'ai vu vos beaux yeux | Flon, flon | Voici les dragons qui viennent | Ne craignez rien, l'Hymen est votre asile | Des fraises | Au son de cet instrument | Je suis un bon Soldat titata | Menuet des Fêtes Grecques | Sais-tu la différence | Ho! ho! Tourelouribo | Verse, verse | Menuet d'Hésione |
1728 Arlequin Bellérophon Le plaisir passe la peine | Digue diguedon | Quand je tiens de ce jus d'Octobre | Menuet de Grandval | Zon, zon | Pour la Baronne | Tu croyais en aimant Colette | Il faut que je file, file | Le fameux Diogène | La ceinture | Laire la, laire lan laire | Je ne suis né ni roi, ni prince | Jeanneton m'aimez-vous | Vous avez en moi ce qui s'appelle | Robin turelure | Réjouissez-vous bons français | Les Trembleurs | C'est le bout du bras | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Ramplan | Je reviendrai demain au soir | Passant sur le Pont-Neuf | Nanon dormait | Les feuillantines | Mon père je viens devant vous | Trois voleurs insolents | Lanturlu | Joconde | La Serrure | Or écoutez petits et grands | Ma raison s'en va bon train | Ah Madame Anroux | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Au son de cet instrument | Et lon lan la ma tourelourirette | Pierre Bagnolet | Quand la bergère vient des champs | Flon, flon | Rossignolet du vert boccage | Car mon cœur n'est point partagé | Voici les dragons [qui viennent] | Margot sur la brune | Tiquetaque et lon lan la | La Ceinture | M. La Palisse est mort | Trop d'amour enfin | Depuis que j'ai vu Nanette | Va t'en voir s'ils viennent | Charmante Gabrielle | N'y a pas d'mal à ça | Mariez, mariez, mariez-moi |
La Bonne Femme Sais-tu la différence | Je jure par tes yeux | Compère et commère | Pierre Bagnolet | Quand la bergère vient des champs | Pourquoi vous en prendre à moi | Sois complaisant, affable, débonnaire | Que je chéris mon cher voisin | Allons gai | Quand le péril est agréable | Diablezot | L'autre nuit j'aperçus en songe | La Serrure | Ami, qui l'aurait pu croire | Ô reguingué | Revenant de Lorette | Je ne suis né ni roi, ni prince | Or écoutez petits et grands | On vous en ratisse | Comment faire | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Sortez de vos retraites | Y avance, y avance | Ça du vin, mettons-nous en train | Ma fable est-elle obscure lure lure | Par bonheur ou par malheur | Je n'aimerai jamais que vous | Laire laire laire | Un amant avec ce qu'il aime | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | J'offre ici mon savoir faire | Amis sans scrupule | Gai, gai, gai, Madame la mariée | Menuet d'Hypermnestre | Lanturlu | Talaleri, talaleri, talalerire | Ce n'est point par effort qu'on aime | Mais surtout prenez bien garde [à votre cotillon] | Le beau berger Tircis | Dedans nos bois il y a un ermite | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Charivari | Contre un engagement | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tarare ponpon | Quand on tient de ce jus d'octobre | Depuis que j'ai vu Nanette | J'ai fait à ma maîtresse | La verte jeunesse | Pour passer doucement la vie | [Turlututu rengaine] | Je n'saurais | À la façon de Barbari | Joconde | [Aux armes, camarades] | Je suis un bon soldat | Flon, flon | Un Cavalier d'une riche encolure | Ne craignez rien, l'Hymen est votre asile | Il faut quand l'Amour nous presse | Réjouissez-vous bons Français | Colin va t'en dire à Nanon | Et zeste, zeste, zeste |
Les Amours de Protée Ma mère, mariez-moi, vous savez la raison pourquoi | Ô reguingué! Ô lonlanla | Sortez de l'amoureux empire | Cabaretière | Pour faire honneur à la noce | Faire l'amour, la nuit et le jour | Oh, que si! oh, que nenni | Dites, la belle, le voulez-vous | Allons gai, d'un air gai | Ah! Philis, je vous aimerai tant | Le Jardinet | Le cabaret est mon réduit | Boire à son tire lire lir | La bonne aventure, ô gué | C'est le Prince d'Orange | Iris est plus charmante | C'est l'amour même | Branle de Metz retourné | Eh! Pourquoi donc, dessus l'herbette | Vous y perdez vos pas, Nicolas | Ma raison s'en va bon train | L'eusses-tu cru | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Je fais souvent résonner ma Musette | Qui veut se mettre en ménage | Comèr', j'ai un bon mari | Grimaudin | Ho ho! Ha ha | Je ne suis né ni roi, ni prince | Je jure par tes yeux | De quoi vous plaignez-vous | La Ceinture | Mariez, mariez, mariez moi | Le fameux Diogène | Des fraises | Nanon dormait sous la verte fougère | Et zon, zon, zon | Vous m'entendez bien | Les Trembleurs | Menuet | Quand Iris prend plaisir à boire | Je ferai mon devoir | Changement pique l'appétit | Quand le péril est agréable | Ah! que j'étais insensée | À deux genoux près de Sylvie | Monsieur la Palice est mort | Michaut, en faisant l'amour | Un jour, dans un plein repos | Quand la mer Rouge apparut | Vous, qui vous moquez par vos ris | Que dieu bénisse la besogne | Lanturlu | Landeriri | Laire la, laire lanlaire | Sans-dessus-dessous | Voulez-vous savoir qui des deux | Hé, bon, bon, bon, je t'en réponds |
Les Amours déguisés Ho ho! Ha ha | Tu croyais, en aimant Colette | Bannissons d'ici l'humeur noire | Cap de Bonne-Espérance | Marche française | Amis, sans regretter Paris | Vaudeville | Quel plaisir de voir Claudine | J'offre ici mon savoir faire | Petit boudrillon | Qu'on apporte bouteille | Je ne suis né ni roi, ni prince | Quand le péril est agréable | Non, non, je ne me connais guère | Je suis la fleur des garçons du village | Attendez à demain, mon voisin | Voulez-vous savoir qui des deux | Je passe la nuit et le jour | Comme un coucou que l'amour presse | J'entends déjà le bruit des armes | L'autre nuit, j'aperçus en songe | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Lanturlu | Ah! Quel plaisir, lorsqu'après mille alarmes | Faire l'amour la nuit et le jour | Lonlanla, derirette | Mirlababibobette | Talalerire | La Cabaretière | Lampons | Ô reguingué, ô lonlanla | Les feuillantines | Allons à la guinguette | J'ai fait souvent résonner ma musette | Ramonez-ci, ramonez là | Si l'on menait à la guerre | Eh! Ne vous estimez pas tant | M.Charlot | Est-ce ainsi qu'on prend les belles | Réveillez-vous, belle endormie | Landeriri | N'aurai-je jamais un amant | Ah! Thomas, réveille-toi | Hé, dru, dru, dru | Il va son train | Je n'saurais | De quoi vous plaignez-vous | Nos plaisirs seront peu durables | Laire la, laire lanlaire | Ma raison s'en va bon train | Robin, turelure lure | Aïe, aïe, aïe, Jeannette | Jean-Gille | Qui veut se mettre en ménage | De mon pot, je vous en réponds | Vous me l'avez dit, souvenez-vous en | Nanon dormait sur la verte fougère | Vous m'entendez bien | Ce sont les Amours | Monsieur l'abbé
Alceste Les Triolets | Vivons pour ces fillettes | Je ne suis né ni roi, ni prince | Diable zot | Quand je tiens de ce jus d'octobre | Les Feuillantines | Gardons nos moutons, lirette liron | Talaleri, talaleri, talalerire | Tarare pompon | La Chasse de la Reine des Péris | Menuet d'Hésione | Ah! Philis, je vous vois, je vous aime | Je jure par tes yeux | Pierrot se plaint que sa femme | Changement pique l'appétit | Je ris, je chante et je badine | Dame commode | Ah! mon beau laboureur | Réjouissez-vous bons français | La verte jeunesse | Je ne suis pas si diable [que je suis noir] | Dans nos Vaisseaux | À la façon de Barbari | Une fille a son déjeuner | Et vogue la galère | Contre un engagement | Sans dessus dessous | Lanturlu | Tantaleri | Tout le long de la rivière | Ne m'entendez-vous pas | Menuet des Fêtes Grecques | Un mari qui vit en aimant | Nanon dormait | C'est l'ouvrage d'un moment | Un peu de tricherie | Menuet de l'Empereur | Pierre Bagnolet | Est-ce ainsi qu'on prend les belles. | Que je chéris mon cher voisin | Le beau berger Tircis | Voici les Dragons [qui viennent] | Y avance, y avance | Je reviendrai demain au soir | On vous en ratisse. | Je suis un bon soldat titata | Des fraises | Griselidis | Qu'il est lourd, qu'il est gourd | J'entends déjà le bruit [des armes] | Non, non, non, je n'en veux pas davantage | Flon, flon | L'autre nuit j'aperçus en songe | Pour passer doucement sa vie | Pour toucher son Isabelle | Je n'saurais | Ramonez ci, ramonez là | Tombeau de Maître André | Allons gai | [Allons gai] | [Ah!] ceux qui l'ont tué m'ont fait grand tort | Pour la Baronne | Il était une jeune fille | J'offre ici mon savoir-faire | Franchement douguenit | Ô reguingué | Car mon cœur n'est point partagé | Là-haut sur ces Montagnes | Landerirette | Il faut que je file, file | Le fameux Diogène | C'est un Moineau | Quand je tiens ce jus d'Octobre | Ah! Robin, tais-toi | Dans ma jeunesse | Lon lan la derirette | Quand je tiens ce jus d'octobre | Place à Messieurs | La beauté, la rareté, la curiosité | Pour le peu de bon temps qui nous reste | Morguienne de vous | Quel plaisir d'aimer sans contrainte | Ne craignez rien: l'hymen est votre asile | Réjouissez-vous bons Français. | Or, écoutez petits et grands | Mais surtout prenez bien garde [à votre cotillon] | Vaudeville du retour de Fontainebleau | Si ta femme gronde | Eh! pourquoi donc dessus l'herbette |
1729 La Méprise de l'amour ou Pierrot Tancrède Ta ta ta | Je ne suis né ni roi, ni prince | Non, je ne ferai pas | Tu croyais, en aimant Colette | Ce fut ce jour fatal | Absent de ma belle | Joconde | Tarare pompon | L'amour veut me surprendre | Grelin guin guin | Et brin bron brac | Branle de Metz | Ah? Vous avez bon air | Len la | Pierre Bagnolet | Belle brune | Sur la laideur | Allons à la guinguette | J'ai fait à ma maîtresse | Renonce à ta folle envie | L'amour, la nuit et le jour | la Ceinture | Je suis captif | La ceinture | Comment faire | Suivons, suivons tour à tour | Camp de Porcherfontaine | Pendu | Bonsoir la compagnie | Pour passer doucement sa vie | Je suis un bon soldat | Branle de mai | Ton humeur est, Catherine | L'on n'aime point dans [nos forêts] | De tous les capucins du monde | La Palisse | L'autre nuit, j'aperçus en songe | L'autre jour, ma Cloris | Sois complaisant | Ah, démons, vous avez tout permis | Quand Iris prend plaisir à boire | Que de gentilles pèlerines | Ce n'est point par effort qu'on aime | Folies d'Espagne | Tu n'as pas le pouvoir | Il est bon, sur ce ton là | À boire, à boire | On n'entend plus le bruit des armes | Je suis la fleur des garçons | Ô reguingué | Vous parlez gaulois | La Serrure | Ami, sans regretter Paris | Ne croyez pas que je demeure | J'en ferai la folie | Je suis un bon jardinier | Carillon de Mélusine | Oh pardi, j'étais en belle humeur | Monsieur le Prévôt des marchands | Le beau berger Tircis | pèlerins de Saint-Jacques | J'ai vu l'horloge du berger | Robin turelure | Mirlababibabette | oh! oh! Tourelouribo | Régiment de la calotte | Et toujours Catherine qui fille | Des fraises | Quand le péril est agréable | Lanturlu | Le joli jeu d'amour | La nouvelle Joconde | Feuillantines | J'ai fait à ma maitresse | Prenez garde à votre cotillon | Mes rats sont de batailler | Je passe la nuit et le jour | De son lan la |
Arlequin Tancrède Ramplon | Mon père je viens devant vous | Il est pourtant temps | Colin, va-t'en dire à Nanon. | On n'aime plus [dans nos forêts] | Pierre Bagnolet | Depuis que j'ai vu Nanette | En certain détour | Landerirette | Ami, qui l'aurait pu croire. | Réjouissez-vous bons Français. | Marche des dragons | Quand je tiens ce jus d'octobre | Il ne veut pas qu'on danse | Je ne suis né ni roi, ni prince | Revenant de Lorette | Toure loure loure | Et frou frou frou | Quand le péril [est agréable] | N'oubliez pas votre houlette | J'entends déjà le bruit [des armes] | La chasse de la Reine des Péris | Ma raison [s'en va beau train] | Que l'on ne parle plus de guerre | Vivons pour ces fillettes | Tout cela m'est indifférent | Angélique [pour la colique] | Un Cavalier | Je ris, je chante et je badine | Joconde | La serrure | Sois complaisant | Que je chéris [mon cher voisin] | C'est le bout du bras | Menuet Italien | Ne m'entendez-vous pas | Je suis un bon soldat | Lampons | Ma raison s'en va bon train | Nanon dormait | Là-haut sur ces montagnes | [De nos agréables retraites] | L'amour dans la vie | Quand on a prononcé ce malheureux oui | Tuton tutaine | Ce n'est point par effort qu'on aime | Les Dieux comptent nos jours | Croyez-vous qu'amour m'attrape? | Vraiment ma Commère oui | Pour mettre un homme au monument | Un Inconnu | Les filles de Nanterre | [L'autre jour Isabelle] | Et prête-le moi donc | Vous m'entendez bien | Ô reguingué | Vaudeville de la foire des Fées | Ah! qu'il est beau l'oiseau. | Dedans nos bois il y a un ermite | Galant, retirez-vous | C'est une chose | Comme un coucou [que l'amour presse] | [Il est certains petits moments] | Toujours un bon gars | Non, non, il n'est point de si joli nom | Place au Régiment de la Calotte. | Aux Armes Camarades | Je reviendrai demain au soir | Les coqs noirs ont battu les gris | Pour passer doucement la vie | Eh! comment ne pas se rendre | Passant sur le Pont-Neuf | Ah! qu'il est beau l'oiseau | Qu'on apporte bouteille | Qui vous a, Margoton | Que je chéris mon cher voisin | Quand le péril est agréable | Les ceux qui l'ont tué |
L'Enfer galant Toujours que si | Sur Radegonde | J'en avons tant ri | Mon mari est à la taverne | Par bonheur ou par malheur | Landeriri | J'ai fait à ma maîtresse | Lon lan la deriri | Le joli jeu d'amour | La bonne aventure, ô gué | Tu croyais, en aimant Colette | Aïe, aïe, aïe, Jeannette | Je ne m'y connais guère | Du haut en bas | Ton hymen est Cateraine | On n'aime point dans [nos] forêts | Joconde | Monsieur de La Palisse est mort | Lon lan [la] derirette | Amis, sans regretter Paris | Ces filles sont si sottes | Sept sauts | Je ne suis né ni roi, ni prince | On n'entend plus le bruit des armes | Carillon | Lon la | Julien l'hospitalier | Ô gué lon la bergère | De quoi vous plaignez-vous | Zon, zon, zon, Lisette | Ô reguingué | Des fraises | Non, je ne ferai pas [ce qu'on veut que je fasse] | Branle de Metz | Toure loure | J'en jurerais presque sur sa laideur | Mariez, mariez, mariez-moi | Tarare pompon | Tique tique taque lon lan la | Pierre Bagnolet | Le bonhomme Diogène | Camp de Porché-Fontaine | Un boulanger de Gonèsse | La serrure | Lampons | I' n' faut pas tout dire | Flon, flon | Tout comme il vous plaira | Fi donc, Julien | Charivari | Va-t'en voir s'il viennent, Jean | Bonsoir la compagnie | Je ferai mon devoir | Adieu paniers, [vendanges sont faites] |
Hésione Or, écoutez petits et grands | Les Trembleurs | Réjouissez-vous bons Français | Menuet de Grandval | Sais-tu la différence | Tu croyais en aimant Colette | Nanon dormait | Un amant avec ce qu'il aime | Flon, flon larira dondaine | Tarare pompon | Quand le péril [est agréable] | Tout cela m'est indifférent | Quand on a prononcé [ce malheureux oui] | Le fameux Diogène | C'est pas pour vous que le four chauffe | Franchement | Quand je suis dans mon corps de garde | Ton humeur est Catherine | Zon, zon | On n'aime plus dans nos forêts | Talaleri, talaleri, talalerire | L'amant qui devient heureux | Si j'avais un amant | Vous avez |