Langue : Deutsch Version English version Versione italiana
Style :
Stop Lire
Plus de 200 parodies d'opéras
Plus de 1000 vaudevilles (airs issus de la musique classique ou populaire)
Écoutez les mélodies associées aux textes
Effectuez des recherches mélodiques

Theaville est un outil de recherche littéraire et musical sur les parodies dramatiques d’opéra au XVIIIe siècle.
Il est édité par le CETHEFI, Nantes (Centre d'étude des théâtres de la Foire et de la Comédie-Italienne).


Les parodies dramatiques d’opéra constituent un vaste pan du patrimoine culturel considéré au XVIIIe siècle comme non officiel. Elles ont souffert depuis leur apparition d’un discrédit lié à leur statut d’œuvres mineures (en marge des grandes créations de l’Académie Royale de Musique), à la méconnaissance d’une grande partie de ces productions et à la difficulté d’appréhender des pièces qui mettent en jeu plusieurs degrés de compréhension. Pourtant l’étude du phénomène de la parodie d’opéra permet de mieux comprendre les chefs-d’œuvre de l’art lyrique et de mieux connaître les conditions de création sous l’Ancien Régime.

250 pièces sont éditées sur ce site,
parodies de 108 opéras.

1039 vaudevilles sont consultables,
avec 2187 occurences notées.

Ce programme a bénéficié d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (projet POIESIS) et de la Région Pays de la Loire (projet CERPOAR). Il a été également agréé par la Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin de Nantes.

[↗ Lire plus d'informations sur le projet...].


Illustrations :
1) d'après un frontispice des Parodies du Nouveau Théâtre-Italien, t. III :
« ... [elle] représente la Critique qui, sous l'habit d'un satyre décore un Arlequin des habits des héros de théâtre. »
2) d'après un manuscrit d'une pièce de Favart.
3) et 4) captures d'écran de theaville.


Theaville